Clientèle privée Intermédiaires financiers

Devenir client

Vous êtes déjà client ? Nous vous invitons à contacter votre banquier privé. 
Vous n’êtes pas client mais aimeriez en savoir plus ? Merci de remplir le formulaire ci-dessous.

Contacts locaux

France : +33 (0) 1 42 14 20 00 (9h - 17h)
Luxembourg : +352 47 93 11 1 (8h30 - 17H30)
Monaco : +377 97 97 58 00 (9h/12h - 14h/17h)
Suisse : Genève au +41 22 819 02 02
et Zurich au +41 44 218 56 11 (8h30 - 17h30)

Vous souhaitez nous contacter au sujet de la protection de vos données personnelles ?

Merci de bien vouloir contacter le Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking France en envoyant un e-mail à l'adresse suivante : protectiondesdonnees@societegenerale.fr.

Merci de bien vouloir contacter le Délégué à la Protection des Données de Société Générale Luxembourg en envoyant un e-mail à l'adresse suivante : lux.dpooffice@socgen.com

Pour les clients résidant en Italie, merci de bien vouloir contacter le prestataire externe BDO en charge de la Protection des Données en envoyant un e-mail à l’adresse suivante :    lux.dpooffice-branch-IT@socgen.com

Merci de bien vouloir contacter Julien Garnier, Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking Monaco en envoyant un email à l'adresse suivante : list.mon-privmonaco-dpo@socgen.com

Merci de bien vouloir contacter le Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking Suisse en envoyant un e-mail à l'adresse suivante : sgpb-gdpr.ch@socgen.com

Vous souhaitez faire une réclamation ?

Société Générale Private Banking a l’ambition de vous apporter la meilleure qualité de service possible. Toutefois, des difficultés peuvent parfois survenir dans le fonctionnement de votre compte ou dans l’utilisation des services mis à votre disposition.

Votre banquier privé  est votre interlocuteur privilégié pour recueillir et traiter votre réclamation.

En cas de désaccord avec votre conseiller ou d’absence de réponse de sa part, vous pouvez adresser votre réclamation à la Direction de Société Générale Private Banking France en envoyant un e-mail à : FR-SGPB-Relations-Clients@socgen.com ou un courrier à l'adresse suivante : 

Société Générale Private Banking France
29 boulevard Haussmann CS 614
75421 Paris Cedex 9

Société Générale Private Banking France s’engage à accuser réception de votre réclamation sous 10 (dix) jours ouvrables à compter de la date de sa réception et à vous apporter une réponse dans un délai de 2 (deux) mois à compter de cette même date. Si nous ne sommes pas en mesure de respecter ce délai de 2 (deux) mois, vous en serez informé par courrier. 

En cas de désaccord avec la banque ou d’absence de réponse dans un délai de 2 (deux) mois après l’envoi de votre première réclamation écrite, ou de 15 (quinze) jours ouvrables pour une réclamation portant sur un service de paiement, vous pouvez saisir gratuitement, selon la nature de votre réclamation : 

 

Le Médiateur de la consommation auprès de la Fédération Bancaire Française

Le Médiateur de la consommation auprès de la Fédération Bancaire Française (FBF) est compétent pour les différends relatifs aux services fournis et aux contrats conclus en matière d’opérations de banque (gestion de compte de dépôt, opération de crédit, services de paiement par exemple), de services d’investissement, d’instruments financiers et de produits d’épargne, ainsi qu’à la commercialisation des contrats d’assurance.

Le Médiateur auprès de la FBF vous répondra directement, dans un délai de 90 (quatre-vingt-dix) jours à compter de la date à laquelle il aura reçu tous les documents sur lesquels est fondée la demande. En cas de litige complexe, ce délai peut être prolongé. Le Médiateur auprès de la FBF formulera une position motivée qu’il soumet à l’approbation des deux parties.

Vous pouvez saisir le Médiateur auprès de la FBF par voie électronique sur le site internet du Médiateur : www.lemediateur.fbf.fr ou en adressant un courrier à l’adresse suivante :

Le Médiateur CS 151
75 422 Paris cedex 09

 

Le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers

Le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) est également compétent pour les différends relatifs aux services d’investissements, d’instruments financiers et de produits d’épargne financière.

Pour ce type de différend, en tant que client consommateur, vous disposez donc d’un choix entre le Médiateur de la consommation auprès de la FBF et le Médiateur de l’AMF. Dès lors que vous avez choisi l’un de ces deux médiateurs, vous ne pouvez plus saisir, pour ce même différend, l’autre Médiateur.

Vous pouvez saisir le Médiateur de l’AMF par voie électronique sur le site internet de l’AMF : www.amf-france.org ou en adressant un courrier à l’adresse suivante :

Le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers
17 place de la Bourse
75082 Paris Cedex 2

Le Médiateur de l’Assurance

Le Médiateur de l’Assurance est compétent pour les litiges sur l’application ou l’interprétation d’un contrat d’assurance.

Vous pouvez saisir le Médiateur des Assurances en utilisant les coordonnées qui doivent être mentionnées aux termes de votre contrat d’assurance.

Afin d’assurer un traitement optimal de vos demandes, toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée à l'adresse suivante :

Service réclamations Banque privée
11, Avenue Emile Reuter
L-2420 Luxembourg

Ou par e-mail à l’adresse clienteleprivee.sglux@socgen.com et

pour les clients résidant en Italie à l’adresse societegenerale@unapec.it

La Banque s’engage à accuser réception de votre demande dans les 10 jours ouvrables suivant sa date de réception et à vous apporter une réponse dans un délai maximum de 30 jours ouvrables à compter de sa réception. Si votre demande devait nécessiter un délai de traitement supplémentaire (recherches complexes…), nous vous en informerons endéans ce même délai de 30 jours ouvrables.

Dans l’hypothèse où la réponse qui vous est apportée ne correspondrait pas à vos attentes, nous vous informons de la possibilité :

En premier lieu, d’adresser à la Direction de Société Générale Luxembourg en charge du traitement des réclamations, votre demande à l’adresse suivante :

Secrétariat Général de Société Générale Luxembourg
11, Avenue Emile Reuter
L-2420 Luxembourg

En second lieu, si la réponse de la Direction en charge du traitement des réclamations ne permet pas de clore la réclamation, de disposer de la faculté de saisir l’Autorité de tutelle de Société Générale Luxembourg, la Commission de Surveillance du Secteur Financier (CSSF) :

Par courrier : 283, Route d’Arlon L-1150 Luxembourg
Par courriel :
direction@cssf.lu

Afin d’assurer un traitement optimal de vos demandes, toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée soit par e-mail à l’adresse suivante : servicequalite.privmonaco@socgen.com ou par courrier à notre service dédié :

Sociéte Génerale Private Banking Monaco
Middle Office – Service Réclamation 
11 avenue de Grande Bretagne 
98000 Monaco

La Banque s’engage à accuser réception de votre demande dans les 2 jours ouvrables suivant sa date de réception et à vous apporter une réponse dans un délai maximum de 30 jours ouvrables à compter de sa réception. Si votre demande devait nécessiter un délai de traitement supplémentaire (recherches complexes…), nous vous en informerons endéans ce même délai de 30 jours ouvrables. 

Dans l’hypothèse où la réponse qui vous est apportée ne correspondrait pas à vos attentes, nous vous informons de la possibilité d’adresser à la Direction de Société Générale Private Banking Monaco en charge du traitement des réclamations, votre demande à l’adresse suivante : 

Sociéte Génerale Private Banking Monaco
Secrétariat Général 
11 avenue de Grande Bretagne
98000 Monaco

Toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée par messagerie électronique à l’adresse suivante :

sgpb-reclamations.ch@socgen.com

Les clients peuvent également avoir recours à l’Ombudsman des banques suisses dont les coordonnées figurent sur le site :

www.bankingombudsman.ch

 

 

Comprendre le prix du vin

Le Wine Banking est une expertise Société Générale Private Banking. Elle comprend un ensemble de services fournis par nos partenaires experts du monde du vin, destinés à vous accompagner dans la réalisation de vos projets, qu'ils soient liés au foncier (à la vigne) ou aux bouteilles. Matthieu Gombault, Responsable de cette expertise, vous propose un décryptage des différentes composantes qui établissent le prix du vin.

Pour bien comprendre ce qui façonne le prix d’une bouteille de vin, il est important de commencer avec une vue globale du marché.  Selon l’Organisation Internationale de la Vigne et du Vin (OIV), en 2020 le monde à produit environ 34 milliards de bouteilles de vins. 53% de cette production est concentré sur la France, l’Espagne et l’Italie, viennent ensuite, les Etats Unis, l’Australie, la Nouvelle Zélande, l’Afrique du Sud et le Chili pour 25% supplémentaire. Avec environ 3 milliards de bouteilles consommées par année, la France fait partie des 10 pays qui consomment 70% de la production mondiale de vin chaque année et ce malgré une consommation par habitant divisée par deux environ depuis 50 ans. Enfin notons qu’au niveau mondial, la consommation de vin ne représente que 8% de la consommation d’alcool totale (2019).

Le prix d’une bouteille de vin s’apprécie de deux façons différentes : le prix de la bouteille à un instant donné, lors de sa mise en vente au public par exemple et la capacité de ce prix à évoluer dans le temps. L’immense majorité des vins produits dans le monde ne verront jamais leur prix initial augmenter et au contraire verront avec le temps une baisse quasi continue jusqu’à tendre vers zéro.

A l’inverse une petite quantité de vins que l’on peut qualifier de grands crus, ou grands vins ou vins d’exception… verront pour leur part une hausse continue parfois très importante de leur prix, parfois quasi illimitée (pour une poignée d’entre eux).  Parmi ceux-là certains verront leurs prix stagner après leur sortie bien qu’il soit à des niveaux élevés ou augmenter avant de baisser après un certain nombre d’année.

Dès lors qu’est-ce qui détermine le prix d’un vin et son évolution dans le temps ?

Le prix de sortie d'un vin

Ce prix, qui sera le premier affiché et disponible pour le public ou pour les professionnels (avec une décote pour ces derniers) va tout d’abord être fonction de :

  • La région et l’appellation où est produit le vin

  • Sa capacité de garde dans le temps

  • Le marché pour lequel il est destiné (grande distribution (5 bouteilles du 10), restaurateurs 3/10) cavistes (1/10) particuliers (1/10))

  • La réputation et/ou la marque du vin

  • La tendance de consommation (on vend actuellement plus facilement plus chère une bouteille de rosé qu’une bouteille de vin moelleux par exemple)

L’ensemble de ces éléments vont donner une fourchette de prix possible pour chaque bouteille. Ensuite c’est le viticulteur qui en tant que chef d’entreprise va chercher à déterminer le prix le plus efficient pour sa production.  

L'évolution du prix du vin dans le temps

La plupart des vins n’ont donc pas vocation à voir leur prix progresser dans le temps. Une grande partie d’entre eux n’ont tout simplement pas vocation à « vieillir » et donc leur dégustation limitée dans le temps à quelques années ne leur laissent tout simplement pas la possibilité de voir leur prix s’apprécier. D’autres auront la capacité de vieillir plusieurs années, suffisamment pour que leurs prix puissent évoluer et pourtant il y a peu de chance voire aucune que leur prix augmente dans le temps. Un vin peut être amené à prendre de la valeur selon quelques règles, nécessaires, donc, mais pas suffisantes, comme sa capacité de garde ou la qualité du terroir ou il est produit par exemple.

Ensuite différents éléments vont permettre une croissance du prix dans le temps :

Sa rareté / sa difficulté d’accès

Plus un vin est rare, si la quantité produite est faible par exemple, au plus il peut voir sa valeur marchande augmenter. Attention, la rareté ne suffit pas, il faut qu’elle soit liée à une forte demande.  La rareté se retrouve aussi dans le nombre de bouteille restante en circulation mais aussi dans le format, il y a moins de magnum que de bouteille et moins de double magnum que de magnum et ainsi de suite.  En revanche le magnum étant considéré comme le meilleur format de dégustation, il reste le plus recherché.

Certains vins sont également accessibles uniquement sur allocation du domaine ce qui renforce la demande et peut parfois créer une spirale inflationniste du prix dans le temps. C’est notamment le cas de la plupart des grands vins Bourguignons ou les quantités produites ne suffisent pas à répondre à la demande. 

La marque ou le nom du château

Certains grands vins de bordeaux ou de bourgogne notamment voient année après année une évolution favorable des prix de sorties de leurs vins ainsi que de son évolution dans le temps.  C’est le cas des grands noms Bordelais par exemple comme Margaux, Mouton et Lafitte Rothschild ou des quelques grands vignerons bourguignons comme Leroy ou Rousseau et bien d’autres encore.

La note 

Certaine région ou certains vins se voient attribuer tous les ans une note par un panel de dégustateurs.  Ces notes peuvent avoir une importance considérable. C’est pourquoi par exemple, une bouteille de Haut Brion 1989 cote environ 1800€ alors que tous les autres vins du domaine vont plutôt valoir entre 400 et 600€ en moyenne. En 1989, le premier vin de Haut Brion est classé 100/100 par Robert Parker (le célèbre dégustateur de vin Américain).

La mode

Il existe parfois des effets mode qui auront un impact sur le prix, une mode sur un viticulteur ou sur une appellation, ou sur un vin en particulier.

Et la qualité dans tout cela ?

Bien sûr les quelques vins qui font partie de ce club très restreint sont toujours des vins parfaitement réalisés. Mais pour autant et fort heureusement de très nombreux viticulteurs font à chaque millésime des vins exceptionnels mais qui pour les raisons évoquées dans cet article ne verront pas forcément leur prix augmenter dans le temps. En revanche, le vin évoluera et pourra atteindre une maturité de dégustation parfaite.

Ainsi, il ne faut pas confondre la variable prix d’une bouteille de vin et le plaisir qu’on aura à le déguster. Est-ce qu’une bouteille qui vaut 5000€ est cinq fois meilleure qu’une bouteille à 1000€ et 50 fois meilleure qu’une bouteille à 100€ ?

Ces dernières années, avec l’émergence des pays développés les grands vins sont passés d’un stade de produits de consommation au stade de produits de luxe permettant l’émergence d’un nouveau marché et la création de ce qu’on pourrait appeler les « ultra grands crus ». Ce qui se traduit par le prix de certaines bouteilles qui se comptent en milliers d’euros voire en dizaine de milliers d’euros.

 

Face à un marché complexe, un expert pourra vous aider à mieux en comprendre les tenants et aboutissants. Nous vous invitions à vous rapprocher de votre Banquier Privé pour en savoir plus sur nos solutions de Wine Banking.

Vous souhaitez approfondir ces sujets avec nous ?

Le présent document, de nature publicitaire, n’a pas de valeur contractuelle. Son contenu n’est pas destiné à fournir un service d’investissement, il ne constitue ni un conseil en investissement ou une recommandation personnalisée sur un produit financier, ni un conseil ou une recommandation personnalisée en assurance, ni une sollicitation d’aucune sorte, ni un conseil juridique, comptable ou fiscal de la part de Société Générale Private Banking France.

Les informations contenues sont données à titre indicatif, peuvent être modifiées sans préavis, et visent à communiquer des éléments pouvant être utiles à une prise de décision. Les informations sur les performances passées éventuellement reproduites ne garantissent en aucun cas les performances futures.

Avant toute souscription d'un service d’investissement, d'un produit financier ou d’un produit d’assurance, l’investisseur potentiel (i) doit prendre connaissance de l’ensemble des informations contenues dans la documentation détaillée du service ou produit envisagé (prospectus, règlement, statuts, document intitulé « informations clés pour l’investisseur », Term sheet, notice d’information, conditions contractuelles, …), notamment celles liées aux risques associés; et (ii) consulter ses conseils juridiques et fiscaux pour apprécier les conséquences juridiques et le traitement fiscal du produit ou service envisagé. Son banquier privé est également à sa disposition pour lui fournir de plus amples informations, déterminer avec lui s’il est éligible au produit ou service envisagé qui peut être soumis à des conditions, et s’il répond à ses besoins.  En conséquence, Société Générale Private Banking France ne peut en aucun cas être tenue responsable pour toute décision prise par un investisseur sur la base des seules informations contenues dans ce document.

Les prévisions concernant les performances futures sont basées sur des hypothèses qui peuvent ne pas se concrétiser. Les scénarios présentés sont des estimations de performances futures, fondées sur des informations passées sur la manière dont la valeur d’un investissement varie et/ou sur les conditions de marché actuelles, et ne sont pas des indications exactes. Le rendement obtenu par des investisseurs sera amené à varier en fonction des performances du marché et de la durée de conservation de l’investissement par l’investisseur. Les performances futures peuvent être soumises à l’impôt, lequel dépend de la situation personnelle de chaque investisseur et est susceptible de changer à l’avenir.

Pour une définition et description des risques plus complète, veuillez-vous référer au prospectus du produit ou, le cas échéant, aux autres documents réglementaires (si applicable) avant toute décision d’investissement.

Le présent document est confidentiel, destiné exclusivement à la personne à laquelle il est remis, et ne peut être ni communiqué ni porté à la connaissance de tiers, ni reproduit totalement ou partiellement, sans accord préalable et écrit de Société Générale Private Banking France. Pour de plus amples informations, cliquez ici

Matthieu Gombault Responsable du Service Wine Banking Société Générale Private Banking France