Contact

Vous êtes déjà client ? Nous vous invitons à contacter votre banquier privé. 
Vous n’êtes pas client mais aimeriez en savoir plus ? Merci de remplir le formulaire ci-dessous.

Contacts locaux

France : +33 (0) 1 42 14 20 00 (9h - 17h)
Luxembourg : +352 47 93 11 1 (8h30 - 18H00)
Monaco : +377 97 97 58 00 (9h/12h - 14h/17h)
Suisse : Genève au +41 22 819 02 02
et Zurich au +41 44 218 56 11 (8h30 - 17h30)

Vous souhaitez nous contacter au sujet de la protection de vos données personnelles ?

Merci de bien vouloir contacter le Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking France en envoyant un email à l'adresse suivante : protectiondesdonnees@societegenerale.fr.

Merci de bien vouloir contacter Bieneke Russon, Délégué à la Protection des Données de Société Générale Bank & Trust Luxembourg par téléphone : +352-47.93.93.11.5046 ou en envoyant un email à l'adresse suivante : lux.dpooffice@socgen.com.

Merci de bien vouloir contacter Julien Garnier, Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking Monaco en envoyant un email à l'adresse suivante : list.mon-privmonaco-dpo@socgen.com

Merci de bien vouloir contacter Omar Otmani, Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking Suisse en envoyant un email à l'adresse suivante : sgpb-gdpr.ch@socgen.com.

Vous souhaitez faire une réclamation ?

Merci de bien vouloir adresser votre réclamation à Société Générale Private Banking France en envoyant un email à : FR-SGPB-Relations-Clients@socgen.com ou un courrier à l'adresse suivante : 

Société Générale Private Banking France
Direction Commerciale
29 boulevard Haussmann CS 614
75421 Paris Cedex 9

Société Générale Private Banking France s’engage à accuser réception de votre réclamation dans un délai de dix jours ouvrables à compter de la date de sa réception et à vous apporter une réponse dans un délai de deux mois à compter de cette même date. Si nous ne sommes pas en mesure de respecter ce délai de 60 jours, vous en serez informé par courrier.
 

En dernier recours, vous pouvez saisir gratuitement, selon la nature de votre réclamation 

 

Le Médiateur auprès de Société Générale

Il s'engage à étudier votre dossier au vu de votre position et de celle de la banque, à apprécier les arguments des parties et à prendre une décision fondée sur l'équité. Le Médiateur vous répondra directement dans un délai maximum de deux mois.

Vous pouvez saisir le Médiateur auprès de Société Générale par voie électronique sur le site internet du Médiateur : mediateur.societegenerale.fr ou en adressant un courrier à l’adresse suivante :

Le Médiateur auprès de Société Générale
17 cours Valmy
92987 Paris La Défense Cedex 7

 

Le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers

Vous pouvez saisir le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers en adressant un courrier à l’adresse suivante :

Le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers
17 Place de la Bourse
75082 Paris Cedex 2

 

Le Médiateur des Assurances

Vous pouvez saisir le Médiateur des Assurances : ses coordonnées doivent être mentionnées aux termes de votre contrat d’assurance.

Afin d’assurer un traitement optimal de vos demandes, toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée à l'adresse suivante :

Service réclamations Banque privée
11, Avenue Emile Reuter
L-2420 Luxembourg

La Banque s’engage à accuser réception de votre demande dans les 10 jours suivant sa date de réception et à vous apporter une réponse dans un délai maximum de 30 jours à compter de sa réception. Si votre demande devait nécessiter un délai de traitement supplémentaire (recherches complexes…), nous vous en informerons endéans ce même délai de 30 jours.

Dans  l’hypothèse où la réponse qui vous est apportée ne correspondrait pas à vos attentes, nous vous informons de la possibilité :

En premier lieu, d’adresser à la Direction de Société Générale Bank & Trust en charge du traitement des réclamations, votre demande à l’adresse suivante :

Secrétariat Général de Société Générale Bank & Trust
11, Avenue Emile Reuter
L-2420 Luxembourg

En second lieu, si la réponse de la Direction en charge du traitement des réclamations ne permet pas de clore la réclamation, de disposer de la faculté de saisir l’Autorité de tutelle de SGBT, la Commission de Surveillance du Secteur Financier (CSSF) :

Par courrier : 283, Route d’Arlon L-1150 Luxembourg
Par courriel : direction@cssf.lu

Afin d’assurer un traitement optimal de vos demandes, toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée soit par e-mail à l’adresse suivante : servicequalite.privmonaco@socgen.com ou par courrier à notre service dédié :

Societe Generale Private Banking Monaco
Middle Office – Service Réclamation 
11 avenue de Grande Bretagne 
98000 Monaco

La Banque s’engage à accuser réception de votre demande dans les 2 jours suivants sa date de réception et à vous apporter une réponse dans un délai maximum de 10 jours à compter de sa réception. Si votre demande devait nécessiter un délai de traitement supplémentaire (recherches complexes…), nous vous en informerons endéans ce même délai de 30 jours. 

Dans l’hypothèse où la réponse qui vous est apportée ne correspondrait pas à vos attentes, nous vous informons de la possibilité d’adresser à la Direction de Société Générale Private Banking Monaco en charge du traitement des réclamations, votre demande à l’adresse suivante : 

Secrétariat Général de Societe Generale Private Banking Monaco 
11 avenue de Grande Bretagne
98000 Monaco

Toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée par messagerie électronique à l’adresse suivante : sgpb-reclamations.ch@socgen.com.

Les clients peuvent également avoir recours à l’Ombudsman des banques suisses dont les coordonnées figurent sur le site www.bankingombudsman.ch

 

Tendances #2

Danse, architecture, art contemporain, intelligence artificielle, innovation, cinéma, voyage… Les grandes tendances du moment.
Le courant artistique

Les artistes s’engagent dans L’art écologique

Véritable tendance de la création contemporaine, l’art écologique s’affirme et s’expose dans les lieux les plus en vue : Nous les Arbres à la Fondation Cartier, Jusqu’ici tout va bien ? au 104, La Fabrique du vivant au Centre Pompidou, Broken Nature à la Triennale de Milan, Post-Nature à la Biennale de Taipei, rétrospective Ólafur Elíasson à la Tate Modern… Les artistes montrent qu’ils peuvent jouer un rôle majeur dans la transition écologique en faisant appel à l’expérience sensible ou à la fiction, en imaginant un monde sans humains, en écoutant les arbres et les pierres… À l’instar de Shun Owada qui, dans unearth/Paleo-Pacific, donne à entendre le son des roches érodées par un liquide non identifié : pluie acide ou glyphosate ?

L’initiative

Des festivals plus durables avec Green Europe Experience

L’annulation des festivals estivaux a été propice à un questionnement constructif à l’échelle de ce secteur culturel. Quatre grands festivals – Boom Festival au Portugal, Dour Festival en Belgique, Pohoda Festival en Slovaquie et We Love Green en France –, ainsi que deux ONG – A Greener Festival au Royaume-Uni et Go Group en Allemagne – se sont ainsi associés pour repenser la conception de leurs événements. Il s’agit de réduire au maximum l’impact écologique, en s’appuyant sur le modèle de l’économie circulaire des « sept R » (repenser, réduire, réutiliser, réparer, rénover, rétablir, recycler) et en impliquant le public. Green Europe Experience (GEX) s’est engagé sur un programme de trois ans avec deux premiers axes de travail : la scénographie et la restauration.

L’installation

The Wall for luxury living s’invite à la galerie Perrotin

Contempler une œuvre d’art sur un écran ? Impossible pour un amateur d’art attaché aux émotions et la qualité du réel… Mais à présent réalisable en se rendant à la galerie Perrotin, à Paris, pour voir The Wall for luxury living, un écran conçu par Samsung. Exploitant la technologie MicroLED, il permet une qualité d’image unique par un taux de contraste élevé et une restitution des couleurs très fidèle. Autre particularité, l’écran, composé de panneaux amovibles, est totalement modulable et peut adopter des formes déstructurées. Pour la galerie Perrotin, il s’agit de la technologie idéale pour utiliser le dispositif Scale One, une application qu’elle a pensée et développée en interne pour diffuser des œuvres d’autres galeries à travers le monde.

La place

Le watersquare Benthemplein de Rotterdam

Le watersquare Benthemplein, à Rotterdam, est la première place multifonctionnelle inondable au monde. Par temps sec, c’est une place publique avec terrains de sport et de jeux, en pente ou en creux. Par temps de pluie, c’est une place publique avec trois bassins de rétention d’eau, vers lesquels sont dirigés les excès des rues et immeubles voisins. Face aux épisodes de forte pluie provoqués par le changement climatique, les watersquares apparaissent comme une solution innovante pour gérer les eaux pluviales et éviter inondations et refoulements d’égouts. Première du genre, la place Benthemplein fait école.

L’œuvre

La maison Mirage s’installe à Gstaad

Conçue à Palm Springs pour le festival Desert X en 2017, la maison Mirage de Doug Aitken s’est posée à Gstaad à l’occasion d’un autre festival d’art contemporain, Elevation 1049, chiffre en référence à l’altitude du village suisse. Entièrement recouverte de miroirs, la maison absorbe et reflète la nature environnante, le désert californien comme les cimes et les pâturages helvètes. L’œuvre de l’artiste américain se transforme au gré des saisons, de l’heure de la journée et de l’axe du regard, faisant de chaque visite une expérience unique. Tandis que l’extérieur se fond dans le paysage au point de parfois disparaître au regard du visiteur, l’intérieur le plonge dans un kaléidoscope de reflets infinis. La maison Mirage est située sur le sentier de randonnée de Schönried, à Gstaad, et restera en place jusqu’en janvier 2021, avant de disparaître pour de bon.

Le mot

Lagom

Après le hygge danois, voici le lagom suédois (prononcer laaa-gom). Le mot intraduisible en français signifie « ni trop, ni trop peu » et symbolise un art de vivre à la suédoise, modeste et juste. Il s’agit de vivre simplement, de préférer la qualité à la quantité et de privilégier les matières naturelles et durables. Cet état d’esprit, qui rejoint la tendance « slow », se décline dans tous les domaines, de l’alimentation à la mode, en passant par la décoration d’intérieur.

L'IA

Le Transport intelligent de médicaments

La pandémie de la Covid-19 a mis en avant SkyCell, une start-up zurichoise spécialisée dans les conteneurs à température contrôlée destinés au transport des médicaments. Cette dernière a ainsi levé 62 millions de dollars en plein confinement. Les conteneurs sont des grands cubes blancs hermétiques en matériaux entièrement recyclables, très facilement manipulables, dotés d’une technologie d’absorption des chocs et des vibrations, et capables de maintenir leur température jusqu’à 160 heures, quelle que soit la température extérieure. Mais ils sont aussi et surtout intelligents : grâce à leurs petits capteurs connectés, ils sont en lien constant avec SkyCell, qui peut les contrôler et intervenir à distance.

La voiture

Le concept car inspiré d’Avatar

AVTR pour Advanced Vehicle Transformation : un acronyme sur mesure pour le nouveau concept car de Mercedes, directement inspiré du film Avatar, dont la sortie du deuxième volet est prévue en 2022. James Cameron a bien sûr été associé à la conception de cette voiture futuriste, dont les roues sphériques évoquent les graines blanches de l’« Arbre des âmes »… Avec sa batterie en graphène, son autonomie de 700 kilomètres et son intérieur en cuir vegan, l’AVTR se veut écologique. Elle promet aussi de repenser la relation entre l’homme, la machine et la nature : le démarrage se fait à la paume de la main, l’AVTR reconnaissant le rythme cardiaque et la respiration du conducteur, tandis que 33 volets rétractables permettent au véhicule d’interagir avec l’extérieur, à la manière des écailles d’un animal.