Clientèle privée Intermédiaires financiers

Devenir client

Vous êtes déjà client ? Nous vous invitons à contacter votre banquier privé. 
Vous n’êtes pas client mais aimeriez en savoir plus ? Merci de remplir le formulaire ci-dessous.

Contacts locaux

France : +33 (0) 1 53 43 87 00 (9h - 18h)
Luxembourg : +352 47 93 11 1 (8h30 - 17h30)
Monaco : +377 97 97 58 00 (9h/12h - 14h/17h)
Suisse : Genève au +41 22 819 02 02
et Zurich au +41 44 218 56 11 (8h30 - 17h30)

Vous souhaitez nous contacter au sujet de la protection de vos données personnelles ?

Merci de bien vouloir contacter le Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking France en envoyant un e-mail à l'adresse suivante : protectiondesdonnees@societegenerale.fr.

Merci de bien vouloir contacter le Délégué à la Protection des Données de Société Générale Luxembourg en envoyant un e-mail à l'adresse suivante : lux.dpooffice@socgen.com

Pour les clients résidant en Italie, merci de bien vouloir contacter le prestataire externe BDO en charge de la Protection des Données en envoyant un e-mail à l’adresse suivante :    lux.dpooffice-branch-IT@socgen.com

Merci de bien vouloir contacter le Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking Monaco en envoyant un email à l'adresse suivante : list.mon-privmonaco-dpo@socgen.com

Merci de bien vouloir contacter le Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking Suisse en envoyant un e-mail à l'adresse suivante : sgpb-gdpr.ch@socgen.com

Vous souhaitez faire une réclamation ?

Société Générale Private Banking a l’ambition de vous apporter la meilleure qualité de service possible. Toutefois, des difficultés peuvent parfois survenir dans le fonctionnement de votre compte ou dans l’utilisation des services mis à votre disposition.

Votre banquier privé  est votre interlocuteur privilégié pour recueillir et traiter votre réclamation.

En cas de désaccord avec votre banquier privé ou d’absence de réponse de sa part, vous pouvez adresser votre réclamation à la Direction de Société Générale Private Banking France en envoyant un e-mail à : FR-SGPB-Relations-Clients@socgen.com ou un courrier à l'adresse suivante : 

Société Générale Private Banking France
29 boulevard Haussmann CS 614
75421 Paris Cedex 9

Société Générale Private Banking France s’engage à accuser réception de votre réclamation sous 10 (dix) jours ouvrables à compter de la date de sa réception et à vous apporter une réponse dans un délai de 2 (deux) mois à compter de cette même date. Si nous ne sommes pas en mesure de respecter ce délai de 2 (deux) mois, vous en serez informé par courrier. 

En cas de désaccord avec la banque ou d’absence de réponse dans un délai de 2 (deux) mois après l’envoi de votre première réclamation écrite, ou de 15 (quinze) jours ouvrables pour une réclamation portant sur un service de paiement, vous pouvez saisir gratuitement, selon la nature de votre réclamation : 

 

Le Médiateur de la consommation auprès de la Fédération Bancaire Française

Le Médiateur de la consommation auprès de la Fédération Bancaire Française (FBF) est compétent pour les différends relatifs aux services fournis et aux contrats conclus en matière d’opérations de banque (gestion de compte de dépôt, opération de crédit, services de paiement par exemple), de services d’investissement, d’instruments financiers et de produits d’épargne, ainsi qu’à la commercialisation des contrats d’assurance.

Le Médiateur auprès de la FBF vous répondra directement, dans un délai de 90 (quatre-vingt-dix) jours à compter de la date à laquelle il aura reçu tous les documents sur lesquels est fondée la demande. En cas de litige complexe, ce délai peut être prolongé. Le Médiateur auprès de la FBF formulera une position motivée qu’il soumet à l’approbation des deux parties.

Vous pouvez saisir le Médiateur auprès de la FBF par voie électronique sur le site internet du Médiateur : www.lemediateur.fbf.fr ou en adressant un courrier à l’adresse suivante :

Le Médiateur CS 151
75 422 Paris cedex 09

 

Le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers

Le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) est également compétent pour les différends relatifs aux services d’investissements, d’instruments financiers et de produits d’épargne financière.

Pour ce type de différend, en tant que client consommateur, vous disposez donc d’un choix entre le Médiateur de la consommation auprès de la FBF et le Médiateur de l’AMF. Dès lors que vous avez choisi l’un de ces deux médiateurs, vous ne pouvez plus saisir, pour ce même différend, l’autre Médiateur.

Vous pouvez saisir le Médiateur de l’AMF par voie électronique sur le site internet de l’AMF : www.amf-france.org ou en adressant un courrier à l’adresse suivante :

Le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers
17 place de la Bourse
75082 Paris Cedex 2

Le Médiateur de l’Assurance

Le Médiateur de l’Assurance est compétent pour les litiges sur l’application ou l’interprétation d’un contrat d’assurance.

Vous pouvez saisir le Médiateur des Assurances en utilisant les coordonnées qui doivent être mentionnées aux termes de votre contrat d’assurance.

Afin d’assurer un traitement optimal de vos demandes, toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée à l'adresse suivante :

Service réclamations Banque privée
11, Avenue Emile Reuter
L-2420 Luxembourg

Ou par e-mail à l’adresse clienteleprivee.sglux@socgen.com et

pour les clients résidant en Italie à l’adresse societegenerale@unapec.it

La Banque s’engage à accuser réception de votre demande dans les 10 jours ouvrables suivant sa date de réception et à vous apporter une réponse dans un délai maximum de 30 jours ouvrables à compter de sa réception. Si votre demande devait nécessiter un délai de traitement supplémentaire (recherches complexes…), nous vous en informerons endéans ce même délai de 30 jours ouvrables.

Dans l’hypothèse où la réponse qui vous est apportée ne correspondrait pas à vos attentes, nous vous informons de la possibilité :

En premier lieu, d’adresser à la Direction de Société Générale Luxembourg en charge du traitement des réclamations, votre demande à l’adresse suivante :

Secrétariat Général de Société Générale Luxembourg
11, Avenue Emile Reuter
L-2420 Luxembourg

En second lieu, si la réponse de la Direction en charge du traitement des réclamations ne permet pas de clore la réclamation, de disposer de la faculté de saisir l’Autorité de tutelle de Société Générale Luxembourg, la Commission de Surveillance du Secteur Financier (CSSF) :

Par courrier : 283, Route d’Arlon L-1150 Luxembourg
Par courriel :
direction@cssf.lu

Afin d’assurer un traitement optimal de vos demandes, toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée soit par e-mail à l’adresse suivante : servicequalite.privmonaco@socgen.com ou par courrier à notre service dédié :

Sociéte Génerale Private Banking Monaco
Middle Office – Service Réclamation 
11 avenue de Grande Bretagne 
98000 Monaco

La Banque s’engage à accuser réception de votre demande dans les 2 jours ouvrables suivant sa date de réception et à vous apporter une réponse dans un délai maximum de 30 jours ouvrables à compter de sa réception. Si votre demande devait nécessiter un délai de traitement supplémentaire (recherches complexes…), nous vous en informerons endéans ce même délai de 30 jours ouvrables. 

Dans l’hypothèse où la réponse qui vous est apportée ne correspondrait pas à vos attentes, nous vous informons de la possibilité d’adresser à la Direction de Société Générale Private Banking Monaco en charge du traitement des réclamations, votre demande à l’adresse suivante : 

Sociéte Génerale Private Banking Monaco
Secrétariat Général 
11 avenue de Grande Bretagne
98000 Monaco

Toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée par messagerie électronique à l’adresse suivante :

sgpb-reclamations.ch@socgen.com

Les clients peuvent également avoir recours à l’Ombudsman des banques suisses dont les coordonnées figurent sur le site :

www.bankingombudsman.ch

 

 

Tendances #1

Danse, architecture, art contemporain, intelligence artificielle, innovation, cinéma, voyage… Les grandes tendances du moment.
Le phénomène

Zoom towns, ces petites villes qui séduisent les télétravailleurs américains

Aspen, Kingston, The Hamptons, avant la crise sanitaire, ils allaient y passer un week-end ou des vacances. Avec la généralisation du travail à distance, de nombreux salariés américains viennent désormais s’y installer. Difficile pour New York ou Philadelphie de rivaliser avec celles que l’on surnomme les « zoom towns » et dont la proximité avec la nature laisse de moins en moins de citadins indifférents. Conséquences de cet exode : les prix de l’immobilier grimpent au sein des villes agréables à la densité moyenne : la région de Lake Tahoe, dans la Sierra Nevada, a enregistré un bond de 50 % par rapport au printemps 2019 tandis que les métropoles voient leurs loyers s’alléger : de 31 % pour San Francisco par exemple. Selon le site immobilier Zillow, 2 millions de locataires projetteraient d’acheter dans une zoom town.

L'objet

Les lunettes de Gandhi vendues 260 000£

Une paire de verres ronds à la monture dorée ayant appartenu au célèbre leader du mouvement indépendantiste indien a été adjugée 260 000 £, a déclaré la maison d’enchères East Bristol Auctions. Son dernier propriétaire était loin d’imaginer recevoir une telle somme en déposant le vieil accessoire qui traînait au fond d’un tiroir de la résidence familiale dans la boîte aux lettres de l’établissement. « Si ça ne vaut rien, débarrassez-vous en », a-t-il dit au commissaire-priseur lorsque celui-ci l’a appelé. L’enquête a révélé que les lunettes, estimées entre 10 000 et 15 000 £, avaient été données à l’oncle du vendeur par le Mahatma Gandhi dans les années 1920. Il est probable qu’il lui fit ce cadeau pour le remercier d’une bonne action.

Le cours

Leçon de danse en trois temps

Tous sur les pointes ! La maison Dior offre une initiation à la danse classique, grâce à trois cours gratuits et ouverts à tous, disponibles sur sa chaîne YouTube. À la barre, deux danseurs étoiles et un duo chorégraphe-danseur pour apprendre les cinq positions de base, mais aussi suivre un atelier de chorégraphie avec improvisation dirigée. L’occasion de rappeler les liens anciens et intimes de la maison de haute couture avec la danse : Christian Dior avait travaillé avec Roland Petit sur Treize Danses (photo ci-contre) dès 1947 et Maria Grazia Chiuri, directrice artistique de la marque, a signé les costumes du ballet Nuit Blanche, chorégraphié par Sébastien Bertaud, pour l’Opéra de Rome en 2019.

Le packaging

Le papier emballe vins et champagnes

Tandis que Ruinart habille ses cuvées d’un étui en fibres naturelles de bois, l’entreprise britannique Frugalpac, crée Frugal, une bouteille de vin en carton recyclé, d’un poids cinq fois inférieur à une bouteille en verre, et avec une empreinte carbone six fois moindre. L’emballage Ruinart comme la bouteille Frugal – qui dispose d’une mince doublure en plastique – sont entièrement recyclables et s’inscrivent toutes deux dans une filière durable. Et tout ceci, sans rien sacrifier au style : un étui seconde peau, moulé à la forme du flacon, pour la maison de champagne française, une bouteille imprimable sur toute sa surface pour le spécialiste de l’emballage durable.

Le projet architectural

The Whale, à la rencontre des baleines entre mer et montagne

À 300 km au nord du cercle polaire arctique, sur l’île norvégienne d’Andøya, la petite ville d’Andenes est l’un des meilleurs endroits au monde pour observer les baleines. C’est là, que se construit The Whale, le somptueux et monumental projet de l’architecte danoise Dorte Mandrup, dédié aux cétacés et à la préservation de la vie marine. Le bâtiment – une coque en béton incurvée, recouverte de pierres naturelles de la région – se fond entièrement dans le paysage, comme une baleine, à peine hors de l’eau, qui chercherait à se faire discrète… À l’intérieur, un grand espace d’exposition, ouvert sur la montagne et la mer, mettra à l’honneur les mammifères marins et racontera leur relation à l’homme, à travers l’art et la science. L’entrée dans le ventre de la baleine est prévue en 2022.

Le revival

Le grand retour du drive-in

La planète confinée a plébiscité le drive-in. Aux États-Unis, en Iran, en Corée du Sud, en Allemagne, les drive-in existants ont affiché complet dès le début du confinement, tandis que partout des lieux éphémères se créaient. Peu importe si chacun est dans sa voiture, la présence de l’autre reste plus forte que lorsque chacun est derrière son écran. Le succès du drive-in ne s’est d’ailleurs pas cantonné au cinéma. En France, près de 500 fidèles ont assisté à une messe depuis le parking du hall des expositions de Châlons-en-Champagne. À Londres, l’Opéra national a lancé en septembre Drive & Live, une série d’opéras en plein air à regarder et écouter depuis sa voiture ou son vélo.

L'innovation santé

Un traitement pour faire taire les acouphènes

C’est peut-être bientôt la fin du cauchemar pour 1 adulte sur 10 en France. Des scientifiques ont mis au point une solution capable d’atténuer les acouphènes, ces bruits fantômes très incommodants qui se manifestent sous la forme de sifflements, de bourdonnements ou de grésillements dans une ou deux oreilles. Le dispositif, conçu par la société irlando-allemande Neuromod Devices et baptisé Lenire, consiste en un appareillage stimulant à la fois le système auditif et la langue grâce à la diffusion simultanée de sons et de petites impulsions électriques indolores. Les résultats d’un double essai clinique sont encourageants : 66,5 % des patients ayant parfaitement respecté le protocole ont observé une baisse des symptômes dans l’année suivant l’expérience. De quoi donner de l’espoir aux personnes qui souffrent de ce trouble et ne disposaient jusqu’alors d’aucun moyen pour le soulager.

La R&D

La ferme verticale qui réinvente l’agriculture

Spécialisée dans l’agriculture verticale en sol vivant, Futura Gaïa installe une ferme pilote à Tarascon. Elle testera à grande échelle son système de culture élaboré dans son laboratoire Recherche et Développement, à Rodihan, près de Nîmes : de grands cylindres, empilables, équipés de capteurs afin de donner à chaque plante la juste quantité d’eau, de lumière et d’engrais naturels. Le dispositif, économe en ressources naturelles, se passe entièrement de pesticides, et garantit des volumes de production constants, quels que soient les aléas climatiques… Autant d’atouts précieux que Futura Gaïa entend faire fructifier en proposant, à terme, une ferme clé en main, avec à la fois la structure, la technologie et le business model.