Contact

Vous êtes déjà client ? Nous vous invitons à contacter votre banquier privé. 
Vous n’êtes pas client mais aimeriez en savoir plus ? Merci de remplir le formulaire ci-dessous.

Contacts locaux

France : +33 (0) 1 42 14 20 00 (9h - 17h)
Luxembourg : +352 47 93 11 1 (8h30 - 18H00)
Monaco : +377 97 97 58 00 (9h/12h - 14h/17h)
Suisse : Genève au +41 22 819 02 02
et Zurich au +41 44 218 56 11 (8h30 - 17h30)

Vous souhaitez nous contacter au sujet de la protection de vos données personnelles ?

Merci de bien vouloir contacter le Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking France en envoyant un email à l'adresse suivante : protectiondesdonnees@societegenerale.fr.

Merci de bien vouloir contacter Bieneke Russon, Délégué à la Protection des Données de Société Générale Bank & Trust Luxembourg par téléphone : +352-47.93.93.11.5046 ou en envoyant un email à l'adresse suivante : lux.dpooffice@socgen.com.

Merci de bien vouloir contacter Julien Garnier, Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking Monaco en envoyant un email à l'adresse suivante : list.mon-privmonaco-dpo@socgen.com

Merci de bien vouloir contacter Omar Otmani, Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking Suisse en envoyant un email à l'adresse suivante : sgpb-gdpr.ch@socgen.com.

Vous souhaitez faire une réclamation ?

Merci de bien vouloir adresser votre réclamation à Société Générale Private Banking France en envoyant un email à : FR-SGPB-Relations-Clients@socgen.com ou un courrier à l'adresse suivante : 

Société Générale Private Banking France
Direction Commerciale
29 boulevard Haussmann CS 614
75421 Paris Cedex 9

Société Générale Private Banking France s’engage à accuser réception de votre réclamation dans un délai de dix jours ouvrables à compter de la date de sa réception et à vous apporter une réponse dans un délai de deux mois à compter de cette même date. Si nous ne sommes pas en mesure de respecter ce délai de 60 jours, vous en serez informé par courrier.
 

En dernier recours, vous pouvez saisir gratuitement, selon la nature de votre réclamation 

 

Le Médiateur auprès de Société Générale

Il s'engage à étudier votre dossier au vu de votre position et de celle de la banque, à apprécier les arguments des parties et à prendre une décision fondée sur l'équité. Le Médiateur vous répondra directement dans un délai maximum de deux mois.

Vous pouvez saisir le Médiateur auprès de Société Générale par voie électronique sur le site internet du Médiateur : mediateur.societegenerale.fr ou en adressant un courrier à l’adresse suivante :

Le Médiateur auprès de Société Générale
17 cours Valmy
92987 Paris La Défense Cedex 7

 

Le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers

Vous pouvez saisir le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers en adressant un courrier à l’adresse suivante :

Le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers
17 Place de la Bourse
75082 Paris Cedex 2

 

Le Médiateur des Assurances

Vous pouvez saisir le Médiateur des Assurances : ses coordonnées doivent être mentionnées aux termes de votre contrat d’assurance.

Afin d’assurer un traitement optimal de vos demandes, toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée à l'adresse suivante :

Service réclamations Banque privée
11, Avenue Emile Reuter
L-2420 Luxembourg

La Banque s’engage à accuser réception de votre demande dans les 10 jours suivant sa date de réception et à vous apporter une réponse dans un délai maximum de 30 jours à compter de sa réception. Si votre demande devait nécessiter un délai de traitement supplémentaire (recherches complexes…), nous vous en informerons endéans ce même délai de 30 jours.

Dans  l’hypothèse où la réponse qui vous est apportée ne correspondrait pas à vos attentes, nous vous informons de la possibilité :

En premier lieu, d’adresser à la Direction de Société Générale Bank & Trust en charge du traitement des réclamations, votre demande à l’adresse suivante :

Secrétariat Général de Société Générale Bank & Trust
11, Avenue Emile Reuter
L-2420 Luxembourg

En second lieu, si la réponse de la Direction en charge du traitement des réclamations ne permet pas de clore la réclamation, de disposer de la faculté de saisir l’Autorité de tutelle de SGBT, la Commission de Surveillance du Secteur Financier (CSSF) :

Par courrier : 283, Route d’Arlon L-1150 Luxembourg
Par courriel : direction@cssf.lu

Afin d’assurer un traitement optimal de vos demandes, toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée soit par e-mail à l’adresse suivante : servicequalite.privmonaco@socgen.com ou par courrier à notre service dédié :

Societe Generale Private Banking Monaco
Middle Office – Service Réclamation 
11 avenue de Grande Bretagne 
98000 Monaco

La Banque s’engage à accuser réception de votre demande dans les 2 jours suivants sa date de réception et à vous apporter une réponse dans un délai maximum de 10 jours à compter de sa réception. Si votre demande devait nécessiter un délai de traitement supplémentaire (recherches complexes…), nous vous en informerons endéans ce même délai de 30 jours. 

Dans l’hypothèse où la réponse qui vous est apportée ne correspondrait pas à vos attentes, nous vous informons de la possibilité d’adresser à la Direction de Société Générale Private Banking Monaco en charge du traitement des réclamations, votre demande à l’adresse suivante : 

Secrétariat Général de Societe Generale Private Banking Monaco 
11 avenue de Grande Bretagne
98000 Monaco

Toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée par messagerie électronique à l’adresse suivante : sgpb-reclamations.ch@socgen.com.

Les clients peuvent également avoir recours à l’Ombudsman des banques suisses dont les coordonnées figurent sur le site www.bankingombudsman.ch

 

Prix Marcel Duchamp 2021 : à la rencontre des nominés (1/3) : Julian Charrière

Né en 1987, Julian Charrière est franco Suisse. Il vit et travaille à Berlin. Il était l'un des nominés pour le Prix Marcel Duchamp 2021. Interview exclusive par notre expert Laurent Issaurat.

Créé en 2000 à l’initiative de l’ADIAF (Association pour la diffusion internationale de l’art français), pour mettre en lumière le foisonnement créatif de la scène artistique française, soutenu par Societe Générale Private Banking depuis plusieurs années, le Prix Marcel Duchamp a pour ambition de distinguer les artistes les plus représentatifs de leur génération et de promouvoir à l’international la diversité des pratiques aujourd’hui à l’œuvre en France. Rencontre avec l'un des nominés du prix 2021.

Comment décririez-vous votre pratique actuelle, en termes de médiums de prédilection, et de thèmes ?

Je n’ai pas de médium de prédilection per se. Généralement lorsque j’aborde un sujet, je ne le fais jamais par le biais d’un médium. Au contraire, c’est toujours l’inverse. Je pars du concept, de l´idée et j’essaie ensuite de les précipiter dans une forme qui dicte le moyen. C’est la raison pour laquelle mon travail se développe finalement au travers d’un grand éventail de médiums différents, de la vidéo à la performance, en passant par l’installation. Une particularité de mon travail étant que je ne développe pas mes projets uniquement confinés entre les murs de mon atelier. Je me suis intéressé très tôt à notre rapport à l´espace, au monde qui nous traverse et que nous traversons. Sortir de l’atelier en a été une suite logique. Travailler sur le terrain, dans le paysage et avec la matière sont devenus le moteur de ma démarche. Mon travail peut parfois être provocateur en invitant à une réflexion critique sur les traditions culturelles de perception, de représentation et d'engagement avec le monde naturel. Une invitation à remettre en question nos idées préconçues et nos concepts hérités, concernant la notion de Nature comme idée ou idéal mais aussi de sa transformation au cours des temps géologiques profonds ainsi que des temps historiques humains. 

Crédts images : Julian Charrière, Towards No Earthly Pole, 2019 / Vue de l'installation, Towards No Earthly Pole, MASI Lugano, Lugano, Suisse, 2019 / Copyright de l'artiste; VG Bild-Kunst, Bonn, Allemagne/ Photo de Jens Ziehe

 

Pourriez-vous nous parler de quelques œuvres (ou séries d'œuvres) emblématiques de votre travail (ou qui vous tiennent particulièrement à cœur) ?

Towards No Earthly Pole, mon dernier projet vidéographique marque l'une des phases de travail des plus ardues que j'aie traversée lors de la production d’une pièce. Ce projet s’est avéré être une sorte d’aboutissement de thématiques qui occupaient mon esprit depuis bien des années. Il nous a fallu trois ans, mon équipe et moi, pour développer la version finale après avoir passé des mois très intenses sur le terrain, de l’Antarctique à l'Arctique en passant par les Alpes pour le tournage du film. Ce n'est pas seulement ce film mais surtout les régions où il a été tourné qui me fascinent. La mémoire encryptée et contenue dans les cryosphères en particulier sont à l’origine de certains de mes derniers travaux. Bien sûr cet intérêt pour la connaissance cachée dont recèle certaines matières premières n’est pas quelque chose de nouveau dans le développement de mon travail. Par exemple, Future Fossil Spaces, un projet débuté en 2014, pour lequel j’ai été invité quelques années plus tard à la Biennale de Venise pour le présenter, montre des préoccupations similaires. Pour cette pièce, je me suis particulièrement intéressé à l'ère numérique et ses matériaux permettant l'avènement d'une période de dématérialisation croissante. Je travaillais alors avec du sel et des saumures riches en lithium provenant du désert salin situé dans les Andes boliviennes, le Salar de Uyuni. Celui-ci détient un tiers des réserves de lithium de la Terre et reste en grande partie inexploité. Cela en fera probablement le principal site d´extraction et de production de ce métal très convoité à cause de notre dépendance grandissante aux technologies mobiles. Les briques de sel, empilées les unes sur les autres, ressemblent aux strates géologiques, nous rappelant les longs processus qui conduisent à la formation de ces ressources en juxtaposition avec la destruction rapide potentielle de cet environnement. L'examen du sel et ses réponses chimiques a été l'une de mes premières tentatives de travail sur les différents récits comprimés dans les strates d’un matériel donné.  Autant que cet examen se fasse au travers du prisme de la géologie plutôt que celui des humanités ou encore de l´actualité.  

Crédits image : Julian Charrière, Future Fossil Spaces, 2017, Vue de l'installation, La Biennale die Venezia, Arsenale, 57th International Art Exhibition / Copyright l'Artiste, VG Bild-Kunst, Bonn, Allemagne / Photo de Jens Ziehe

Parlez-nous d‘une source d'inspiration importante dans votre trajectoire (une rencontre, une lecture, un événement, ou autre) ? 

Une de mes principales sources d´inspiration est le voyage. Se laisser traverser par des espaces tout en les traversant. Apprendre par la rencontre d´un lieu spécifique, par ses histoires, par sa matière. Se perdre dans différentes échelles temporelles et les coexistences écologiques.  Ce qui m'intéresse vraiment, ce sont les lieux où différentes significations se superposent, où différents points de vue émergent à travers différentes cultures et différentes époques. Les lieux à l'histoire radicale ont également un facteur fictif auquel il est difficile d'échapper, surtout lorsque leur histoire réelle n'est plus visible, tangible. Un grand décalage se produit entre l’aspect, l’essence originelle d'un lieu et son apparence, sa représentation. Parfois le lien émotionnel qui lie à un espace tangible et à son histoire n'existe plus. Lien remplacé par des images qui flottent dans un imaginaire visuel collectif. Bref, je m'intéresse aux lieux qui se lisent de multiples façons. Certains matériaux contiennent aussi des récits spécifiques qui révèlent également des échelles de temps immanentes. Notre société repose sur des ressources anciennes spécifiques éclairant leur histoire dans un contexte plus large, montrant l'évolution de notre environnement, à savoir la nature et, bien sûr, le rôle que nous y jouons. Travailler avec ces matériaux est un autre type de voyage vers des endroits éloignés aux identités géophysiques précises. A la fin, l'interaction du matériau et de ses dépôts m'ouvrent des perspectives.

Quelques mots au sujet de votre projet pour le Prix Marcel Duchamp 2021 ?

C'est un projet qui traite de la mémoire céleste et des états passés de l’atmosphère mais aussi de la place des humains au sein de ces complexes si gigantesques qu’ils nous échappent. L'état des cieux, les états passés de l'atmosphère se cristallisent dans les glaces sous forme de bulles d’air emprisonnées dans les strates. Ces bulles qui contiennent l'histoire de l'atmosphère sont l’une des clés de compréhension du fonctionnement systémique climatique de la Terre. Le travail est justement lié aux cryosphères, leur rapide liquéfaction et la perte de ces informations. Les glaciers, les calottes glaciaires… Pour moi, ce sont les oracles des vingtième et vingt-et-unième siècles. Normalement, lors d’une visite à l'oracle, celui-ci vous donne une réponse quant à un possible futur, un présage. Ces oracles-là ont eu beau crier haut et fort, relayés par le monde scientifique, des présages sombres quant à l´avenir que nous réserve un monde au climat déréglé, la société n’a pas voulu les entendre. Le projet se dévoile sous la forme d’une installation immersive qui traite des différents états de la matière, en particulier les avatars du carbone et de son cycle chimique.  La pièce centrale est une vidéo “pure waste”  (ndlr : sur la thématique du gaspillage) qui documente une action se déroulant dans le nord du Groenland. Une main rejette dans un geste aussi bien provocateur que réconciliateur quelques diamants dans un moulin glaciaire. Les diamants en question sont assez singuliers. Je les ai créés à partir de CO2 récolté lors d’une opération d'extractivisme inversé en minant non pas des minéraux dans la roche mais en aspirant le dioxyde de l´air ambiant que j’ai ensuite mélangé à du CO2 extrait du souffle d’un millier de personnes de par le monde avant de transformer le carbone qu’il recelait en sa forme la plus pure et dure, le diamant.   

Crédits image : Julian Charrière, Weight of Shadows, 2021, Vue de l'installation, Prix Marcel Duchamp 2021, Centre Pompidou, Paris, France, 2021 / Copyright l'Artiste, VG Bild-Kunst, Bonn, Allemagne / Photo de Jens Ziehe

 

A quelles expositions participerez-vous, après le Prix Marcel Duchamp ?

Une exposition en duo avec Katie Paterson, sorte de continuation du projet présenté pour le Prix Marcel Duchamp à la galerie Tschudi de Zuoz en décembre prochain, puis un projet pour Parasol Unit, à Venise, dans les cours intérieures du conservatoire de musique. 

AVERTISSEMENT GENERAL

Société Générale Private Banking est la ligne métier du Groupe Société Générale opérant à travers son siège au sein de Société Générale S.A. et son réseau [départements ou entités juridiques distinctes (succursales ou filiales)] localisé sur les territoires mentionnés ci-dessous, agissant sous les marques « Société Générale Private Banking », et « Kleinwort Hambros » et distributeurs du présent document.

Le présent document, de nature publicitaire, n’a pas de valeur contractuelle. Son contenu n’est pas destiné à fournir un service d’investissement, il ne constitue ni un conseil en investissement ou une recommandation personnalisée sur un produit financier, ni un conseil ou une recommandation personnalisée en assurance, ni une sollicitation d’aucune sorte, ni un conseil juridique, comptable ou fiscal de la part d’une quelconque entité relevant de Société Générale Private Banking.

Les informations contenues sont données à titre indicatif, peuvent être modifiées sans préavis, et visent à communiquer des éléments pouvant être utiles à une prise de décision. Les informations sur les performances passées éventuellement reproduites ne garantissent en aucun cas les performances futures.

Avant toute souscription d'un service d’investissement, d'un produit financier ou d’un produit d’assurance, l’investisseur potentiel (i) doit prendre connaissance de l’ensemble des informations contenues dans la documentation détaillée du service ou produit envisagé (prospectus, règlement, statuts, document intitulé « informations clés pour l’investisseur », Term sheet, notice d’information, conditions contractuelles, …), notamment celles liées aux risques associés; et (ii) consulter ses conseils juridiques et fiscaux pour apprécier les conséquences juridiques et le traitement fiscal du produit ou service envisagé. Son banquier privé est également à sa disposition pour lui fournir de plus amples informations, déterminer avec lui s’il est éligible au produit ou service envisagé qui peut être soumis à des conditions, et s’il répond à ses besoins.  En conséquence, aucune entité relevant de Société Générale Private Banking ne peut en aucun cas être tenue responsable pour toute décision prise par un investisseur sur la base des seules informations contenues dans ce document.

Le présent document est confidentiel, destiné exclusivement à la personne qui le consulte, et ne peut être ni communiqué ni porté à la connaissance de tiers, ni reproduit totalement ou partiellement, sans accord préalable et écrit de l’entité Société Générale Private Banking concernée.

AVERTISSEMENTS SPÉCIFIQUES PAR JURIDICTION

France : Sauf indication contraire expresse, le présent document est publié et distribué par Société Générale, banque française autorisée et supervisée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution, sise 4, place de Budapest, CS 92459, 75436 Paris Cedex 09, sous la supervision prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE ») et enregistrée auprès de l’ORIAS en qualité d’intermédiaire en assurance sous le numéro 07 022 493 orias.fr. Société Générale est une société anonyme française au capital de 1 066 714 367,50 EUR au 1er août 2019, dont le siège social est situé 29, boulevard Haussmann, 75009 Paris, et dont le numéro d'identification unique est 552 120 222 R.C.S. Paris. De plus amples détails sont disponibles sur demande ou sur www.privatebanking.societegenerale.com.

Luxembourg : Le présent document est distribué au Luxembourg par Société Générale Luxembourg, société anonyme enregistrée auprès du registre de commerce et des sociétés de Luxembourg sous le numéro B 6061 et établissement de crédit autorisé et régi par la Commission de Surveillance du Secteur Financier (« CSSF »), sous la supervision prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »), et dont le siège social est sis 11, avenue Émile Reuter – L 2420 Luxembourg.  De plus amples détails sont disponibles sur demande ou sur https://www.societegenerale.lu/. Aucune décision d’investissement quelle qu’elle soit ne pourrait résulter de la seule lecture de ce document. Société Générale Luxembourg n’accepte aucune responsabilité quant à l’exactitude ou autre caractéristique des informations contenues dans ce document. Société Générale Luxembourg n’accepte aucune responsabilité quant aux actions menées par le destinataire de ce document sur la seule base de ce dernier, et Société Générale Luxembourg ne se présente pas comme fournissant des conseils, notamment en ce qui concerne les services d’investissement. Les opinions, points de vue et prévisions exprimées dans le présent document (y compris dans ses annexes) reflètent les opinions personnelles de l’auteur/des auteurs et ne reflètent pas les opinions d’autres personnes ou de Société Générale Luxembourg, sauf indication contraire. Ce document a été élaboré par Société Générale.  La CSSF n’a procédé à aucune analyse, vérification ou aucun contrôle sur le contenu du présent document.

Monaco : Le présent document est distribué à Monaco par Société Générale Private Banking (Monaco) S.A.M., sise 11 avenue de Grande Bretagne, 98000 Monaco, Principauté de Monaco, régie par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution et la Commission de Contrôle des Activités Financières. Les produits financiers commercialisés à Monaco peuvent être réservés à des investisseurs qualifiés conformément aux dispositions de la loi n° 1.339 du 07/09/2007 et de l’Ordonnance Souveraine n° 1.285 du 10/09/2007.  De plus amples détails sont disponibles sur demande ou sur www.privatebanking.societegenerale.com.

Suisse : Le présent document est distribué en Suisse par SOCIETE GENERALE Private Banking (Suisse) SA (« SGPBS »), dont le siège se trouve à la rue du Rhône 8, CH-1204 Genève.  SGPBS est une banque autorisée par l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (« FINMA »). Les placements collectifs et les produits structurés ne peuvent être offerts que conformément à la Loi fédérale sur les placements collectifs de capitaux (Loi sur les placements collectifs, LPCC) du 23 juin 2006 respectivement les Directives de l’Association suisse des banquiers (ASB) concernant l’information des investisseurs sur les produits structurés.  De plus amples détails sont disponibles sur demande auprès de SGPBS ou sur www.privatebanking.societegenerale.com.

Le présent document est distribué par les entités suivantes du groupe Kleinwort Hambros sous le nom de Kleinwort Hambros :

Royaume-Uni : SG Kleinwort Hambros Bank Limited est autorisée par la Prudential Regulation Authority et réglementée par la Financial Conduct Authority et la Prudential Regulation Authority. Le numéro d’identification de la société est 119250.  La société est immatriculée en Angleterre et au Pays de Galles sous le numéro 964058 et son siège social est situé au 5e étage, 8 St. James’s Square, London SW1Y 4JU.Si vous ne souhaitez plus recevoir ce document, n’hésitez pas à contacter votre banquier privé ou contactez-nous au +44 (0) 207 597 3000. Les appels téléphoniques peuvent être enregistrés ou contrôlés.

Iles Anglo-Normandes : SG Kleinwort Hambros Bank (CI) Limited est réglementée par la Jersey Financial Services Commission (“JFSC”) pour les activités bancaires, d'investissement, de services monétaires et de services aux fonds. La société est constituée à Jersey sous le numéro 2693, et son siège social est établi au PO Box 78, SG Hambros House, 18 Esplanade, St Helier, Jersey JE4 8PR. SG Kleinwort Hambros Bank (CI) Limited – Guernsey Branch est également réglementée par la Guernsey Financial Services Commission (“GFSC”) pour les services bancaires, d'investissement et monétaires. Son adresse est située au PO Box 6, Hambros House, St Julian’s Avenue, St Peter Port, Guernsey, GY1 3AE. La société (succursale incluse) est aussi autorisée et réglementée par la Financial Conduct Authority (“FCA”) britannique en ce qui concerne les opérations hypothécaires réglementées au Royaume Uni. La société (succursale incluse) n'est pas autorisée ou réglementée par la Financial Conduct Authority britannique pour accepter les dépôts bancaires britanniques et n'est pas autorisée à détenir des dépôts au Royaume-Uni. Le numéro de référence de l'entreprise est le 310344. Ce document n’a pas été autorisé ou revu par la JFSC, la GFSC ou la FCA.

Gibraltar : SG Kleinwort Hambros Bank (Gibraltar) Limited est autorisée et réglementée par la Gibraltar Financial Services Commission pour ses activités bancaires, d’investissement et d’intermédiation en assurance. La société est immatriculée à Gibraltar sous le numéro 01294 et son siège social est situé Hambros House, 32 Line Wall Road, Gibraltar. 

Kleinwort Hambros fait partie de la ligne métier « Société Générale Private Banking » dédiée à la gestion privée du groupe Société Générale.  Société Générale est une banque française autorisée en France par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution, sise 4, place de Budapest, CS 92459, 75436 Paris Cedex 09, sous la supervision prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »). Elle est aussi autorisée par la Prudential Regulation Authority et supervisée par la Financial Conduct Authority et la Prudential Regulation Authority. De plus amples informations sur SGPB Hambros Group, incluant des informations complémentaires de nature légale et réglementaire, sont disponibles sur www.kleinworthambros.com.

Laurent Issaurat