Clientèle privée Intermédiaires financiers

Devenir client

Vous êtes déjà client ? Nous vous invitons à contacter votre banquier privé. 
Vous n’êtes pas client mais aimeriez en savoir plus ? Merci de remplir le formulaire ci-dessous.

Contacts locaux

France : +33 (0) 1 42 14 20 00 (9h - 17h)
Luxembourg : +352 47 93 11 1 (8h30 - 18H00)
Monaco : +377 97 97 58 00 (9h/12h - 14h/17h)
Suisse : Genève au +41 22 819 02 02
et Zurich au +41 44 218 56 11 (8h30 - 17h30)

Vous souhaitez nous contacter au sujet de la protection de vos données personnelles ?

Merci de bien vouloir contacter le Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking France en envoyant un email à l'adresse suivante : protectiondesdonnees@societegenerale.fr.

Merci de bien vouloir contacter Bieneke Russon, Délégué à la Protection des Données de Société Générale Bank & Trust Luxembourg par téléphone : +352-47.93.93.11.5046 ou en envoyant un email à l'adresse suivante : lux.dpooffice@socgen.com.

Merci de bien vouloir contacter Julien Garnier, Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking Monaco en envoyant un email à l'adresse suivante : list.mon-privmonaco-dpo@socgen.com

Merci de bien vouloir contacter Omar Otmani, Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking Suisse en envoyant un email à l'adresse suivante : sgpb-gdpr.ch@socgen.com.

Vous souhaitez faire une réclamation ?

Merci de bien vouloir adresser votre réclamation à Société Générale Private Banking France en envoyant un email à : FR-SGPB-Relations-Clients@socgen.com ou un courrier à l'adresse suivante : 

Société Générale Private Banking France
Direction Commerciale
29 boulevard Haussmann CS 614
75421 Paris Cedex 9

Société Générale Private Banking France s’engage à accuser réception de votre réclamation dans un délai de dix jours ouvrables à compter de la date de sa réception et à vous apporter une réponse dans un délai de deux mois à compter de cette même date. Si nous ne sommes pas en mesure de respecter ce délai de 60 jours, vous en serez informé par courrier.
 

En dernier recours, vous pouvez saisir gratuitement, selon la nature de votre réclamation 

 

Le Médiateur auprès de Société Générale

Il s'engage à étudier votre dossier au vu de votre position et de celle de la banque, à apprécier les arguments des parties et à prendre une décision fondée sur l'équité. Le Médiateur vous répondra directement dans un délai maximum de deux mois.

Vous pouvez saisir le Médiateur auprès de Société Générale par voie électronique sur le site internet du Médiateur : mediateur.societegenerale.fr ou en adressant un courrier à l’adresse suivante :

Le Médiateur auprès de Société Générale
17 cours Valmy
92987 Paris La Défense Cedex 7

 

Le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers

Vous pouvez saisir le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers en adressant un courrier à l’adresse suivante :

Le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers
17 Place de la Bourse
75082 Paris Cedex 2

 

Le Médiateur des Assurances

Vous pouvez saisir le Médiateur des Assurances : ses coordonnées doivent être mentionnées aux termes de votre contrat d’assurance.

Afin d’assurer un traitement optimal de vos demandes, toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée à l'adresse suivante :

Service réclamations Banque privée
11, Avenue Emile Reuter
L-2420 Luxembourg

La Banque s’engage à accuser réception de votre demande dans les 10 jours suivant sa date de réception et à vous apporter une réponse dans un délai maximum de 30 jours à compter de sa réception. Si votre demande devait nécessiter un délai de traitement supplémentaire (recherches complexes…), nous vous en informerons endéans ce même délai de 30 jours.

Dans  l’hypothèse où la réponse qui vous est apportée ne correspondrait pas à vos attentes, nous vous informons de la possibilité :

En premier lieu, d’adresser à la Direction de Société Générale Bank & Trust en charge du traitement des réclamations, votre demande à l’adresse suivante :

Secrétariat Général de Société Générale Bank & Trust
11, Avenue Emile Reuter
L-2420 Luxembourg

En second lieu, si la réponse de la Direction en charge du traitement des réclamations ne permet pas de clore la réclamation, de disposer de la faculté de saisir l’Autorité de tutelle de SGBT, la Commission de Surveillance du Secteur Financier (CSSF) :

Par courrier : 283, Route d’Arlon L-1150 Luxembourg
Par courriel : direction@cssf.lu

Afin d’assurer un traitement optimal de vos demandes, toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée soit par e-mail à l’adresse suivante : servicequalite.privmonaco@socgen.com ou par courrier à notre service dédié :

Societe Generale Private Banking Monaco
Middle Office – Service Réclamation 
11 avenue de Grande Bretagne 
98000 Monaco

La Banque s’engage à accuser réception de votre demande dans les 2 jours suivants sa date de réception et à vous apporter une réponse dans un délai maximum de 10 jours à compter de sa réception. Si votre demande devait nécessiter un délai de traitement supplémentaire (recherches complexes…), nous vous en informerons endéans ce même délai de 30 jours. 

Dans l’hypothèse où la réponse qui vous est apportée ne correspondrait pas à vos attentes, nous vous informons de la possibilité d’adresser à la Direction de Société Générale Private Banking Monaco en charge du traitement des réclamations, votre demande à l’adresse suivante : 

Secrétariat Général de Societe Generale Private Banking Monaco 
11 avenue de Grande Bretagne
98000 Monaco

Toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée par messagerie électronique à l’adresse suivante : sgpb-reclamations.ch@socgen.com.

Les clients peuvent également avoir recours à l’Ombudsman des banques suisses dont les coordonnées figurent sur le site www.bankingombudsman.ch

 

Weekly Update - Chine: Des perspectives toujours compliquées

Découvrez les perspectives économiques hebdomadaires de notre équipe Stratégie d'Investissement.

Le 20ème Congrès du Parti Communiste Chinois a renouvelé pour la troisième fois consécutive Xi-Jinping comme secrétaire général du parti. Par ailleurs, les six autres membres du Politburo confirmés lors du Congrès sont considérés comme des proches de Xi-Jinping, donnant ainsi à ce-dernier les pleins pouvoirs. Dans le rapport de conclusion du Congrès, s’il est toujours fait mention du développement économique comme l’une des priorités du parti, le thème de la sécurité nationale est devenu la principale. En ce sens, la priorité économique serait de sécuriser les chaînes de production, d’énergie et d’alimentation et de continuer vers l’indépendance technologique.

Globalement, ce troisième mandat de Xi-Jinping s’insère dans une conjoncture économique plus compliquée que les mandats précédents. En effet, en premier lieu, la croissance économique devrait rester morose dans les trimestres à venir dans le cadre du maintien des restrictions sanitaires et des déboires du secteur immobilier. Lors de son discours au Congrès, Xi-Jinping a décrit la politique du Zéro-Covid comme un succès important pour la Chine. Compte tenu des discours des autorités et d’un taux de vaccination encore faible pour les seniors, la levée des restrictions sanitaires ne devrait être que progressive et se dérouler au premier semestre de 2023. Du côté du secteur immobilier, bien qu’il soit probable que le gouvernement mette en place un plan de soutien via les banques publiques, l’investissement immobilier devrait rester peu dynamique compte tenu des défis structurels du secteur et de la volonté des autorités de limiter l’endettement global de l’économie. Finalement, le conflit commercial avec les Etats-Unis devrait aussi peser sur l’investissement en Chine. Au-delà de ces facteurs, la croissance chinoise est sur une tendance baissière (cf. graphique 1) compte tenu du vieillissement de la population, du net ralentissement du processus de mondialisation et de la volonté des autorités d’augmenter la part de la consommation dans le Produit Intérieur Brut au détriment de l’investissement.

Malgré ses difficultés, l’économie chinoise dispose toujours d’atouts importants. En effet, contrairement aux principales économies mondiales, la Chine dispose toujours d’un bas niveau d’inflation en raison de la faiblesse de la demande mais également grâce à de moindres pressions sur les prix de l’alimentation et de l’énergie et à une offre globalement plus résiliente. D’autre part, les comptes externes restent très bons en Chine (cf. graphique 2), avec un excédent courant qui s’élargit à 2,3% du PIB au troisième trimestre, reflétant une forte progression des exportations. Ainsi, la Chine reste peu dépendante des financements externes ce qui est un atout dans le contexte de politique monétaire restrictive de la Réserve Fédérale américaine, lui permettant de mettre en place un plan de restructuration de la dette immobilière sans trop de contraintes externes.

Dans les événements marquants de la semaine, nous avons choisi d'évoquer la politique monétaire européenne ainsi que la situation du secteur des nouvelles technologies aux Etats-Unis

Lire l'intégralité de l'article

Juan Carlos Mendoza Diaz Economiste et Stratégiste Société Générale Private Banking