Contact

Vous êtes déjà client ? Nous vous invitons à contacter votre banquier privé. 
Vous n’êtes pas client mais aimeriez en savoir plus ? Merci de remplir le formulaire ci-dessous.

Contacts locaux

France : +33 (0) 1 42 14 20 00 (9h - 17h)
Luxembourg : +352 47 93 11 1 (8h30 - 18H00)
Monaco : +377 97 97 58 00 (9h/12h - 14h/17h)
Suisse : Genève au +41 22 819 02 02
et Zurich au +41 44 218 56 11 (8h30 - 17h30)

Vous souhaitez nous contacter au sujet de la protection de vos données personnelles ?

Merci de bien vouloir contacter le Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking France en envoyant un email à l'adresse suivante : protectiondesdonnees@societegenerale.fr.

Merci de bien vouloir contacter Bieneke Russon, Délégué à la Protection des Données de Société Générale Bank & Trust Luxembourg par téléphone : +352-47.93.93.11.5046 ou en envoyant un email à l'adresse suivante : lux.dpooffice@socgen.com.

Merci de bien vouloir contacter Julien Garnier, Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking Monaco en envoyant un email à l'adresse suivante : list.mon-privmonaco-dpo@socgen.com

Merci de bien vouloir contacter Omar Otmani, Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking Suisse en envoyant un email à l'adresse suivante : sgpb-gdpr.ch@socgen.com.

Vous souhaitez faire une réclamation ?

Merci de bien vouloir adresser votre réclamation à Société Générale Private Banking France en envoyant un email à : FR-SGPB-Relations-Clients@socgen.com ou un courrier à l'adresse suivante : 

Société Générale Private Banking France
Direction Commerciale
29 boulevard Haussmann CS 614
75421 Paris Cedex 9

Société Générale Private Banking France s’engage à accuser réception de votre réclamation dans un délai de dix jours ouvrables à compter de la date de sa réception et à vous apporter une réponse dans un délai de deux mois à compter de cette même date. Si nous ne sommes pas en mesure de respecter ce délai de 60 jours, vous en serez informé par courrier.
 

En dernier recours, vous pouvez saisir gratuitement, selon la nature de votre réclamation 

 

Le Médiateur auprès de Société Générale

Il s'engage à étudier votre dossier au vu de votre position et de celle de la banque, à apprécier les arguments des parties et à prendre une décision fondée sur l'équité. Le Médiateur vous répondra directement dans un délai maximum de deux mois.

Vous pouvez saisir le Médiateur auprès de Société Générale par voie électronique sur le site internet du Médiateur : mediateur.societegenerale.fr ou en adressant un courrier à l’adresse suivante :

Le Médiateur auprès de Société Générale
17 cours Valmy
92987 Paris La Défense Cedex 7

 

Le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers

Vous pouvez saisir le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers en adressant un courrier à l’adresse suivante :

Le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers
17 Place de la Bourse
75082 Paris Cedex 2

 

Le Médiateur des Assurances

Vous pouvez saisir le Médiateur des Assurances : ses coordonnées doivent être mentionnées aux termes de votre contrat d’assurance.

Afin d’assurer un traitement optimal de vos demandes, toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée à l'adresse suivante :

Service réclamations Banque privée
11, Avenue Emile Reuter
L-2420 Luxembourg

La Banque s’engage à accuser réception de votre demande dans les 10 jours suivant sa date de réception et à vous apporter une réponse dans un délai maximum de 30 jours à compter de sa réception. Si votre demande devait nécessiter un délai de traitement supplémentaire (recherches complexes…), nous vous en informerons endéans ce même délai de 30 jours.

Dans  l’hypothèse où la réponse qui vous est apportée ne correspondrait pas à vos attentes, nous vous informons de la possibilité :

En premier lieu, d’adresser à la Direction de Société Générale Bank & Trust en charge du traitement des réclamations, votre demande à l’adresse suivante :

Secrétariat Général de Société Générale Bank & Trust
11, Avenue Emile Reuter
L-2420 Luxembourg

En second lieu, si la réponse de la Direction en charge du traitement des réclamations ne permet pas de clore la réclamation, de disposer de la faculté de saisir l’Autorité de tutelle de SGBT, la Commission de Surveillance du Secteur Financier (CSSF) :

Par courrier : 283, Route d’Arlon L-1150 Luxembourg
Par courriel : direction@cssf.lu

Afin d’assurer un traitement optimal de vos demandes, toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée soit par e-mail à l’adresse suivante : servicequalite.privmonaco@socgen.com ou par courrier à notre service dédié :

Societe Generale Private Banking Monaco
Middle Office – Service Réclamation 
11 avenue de Grande Bretagne 
98000 Monaco

La Banque s’engage à accuser réception de votre demande dans les 2 jours suivants sa date de réception et à vous apporter une réponse dans un délai maximum de 10 jours à compter de sa réception. Si votre demande devait nécessiter un délai de traitement supplémentaire (recherches complexes…), nous vous en informerons endéans ce même délai de 30 jours. 

Dans l’hypothèse où la réponse qui vous est apportée ne correspondrait pas à vos attentes, nous vous informons de la possibilité d’adresser à la Direction de Société Générale Private Banking Monaco en charge du traitement des réclamations, votre demande à l’adresse suivante : 

Secrétariat Général de Societe Generale Private Banking Monaco 
11 avenue de Grande Bretagne
98000 Monaco

Toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée par messagerie électronique à l’adresse suivante : sgpb-reclamations.ch@socgen.com.

Les clients peuvent également avoir recours à l’Ombudsman des banques suisses dont les coordonnées figurent sur le site www.bankingombudsman.ch

 

Planète insolite

Quelques chiffres et informations, exemples de bouleversements qui préfigurent le monde de demain.

45500

C’est le nombre d’animaux et de plantes que l’opération thunder, menée par interpol entre septembre et octobre dernier, a permis de sauver d’un vaste trafic illégal. L'organisation internationale de police criminelle a déclaré avoir arrêté 699personnes et saisi une centaine de cargaisons de bois, une tonne d’ivoire et d’écailles de pangolin et des milliers de tortues, oeufs, oiseaux et reptiles dans 103pays. Un coup de filet qui succède à trois autres interventions réalisées depuis 2017, visant à mettre fin à ce genre de pratiques dont les conséquences environnementales, sociales, sanitaires et économiques sont désastreuses.

 

Espace

Le premier éboueur du ciel

L’agence spatiale européenne (ESA) a signé un contrat de 86 millions d’euros avec ClearSpace, une start-up suisse, issue de l’institut de recherche de l’École polytechnique fédérale de Lausanne. Baptisée ClearSpace-1 et prévue en 2025, cette mission a pour but d’aller chercher un débris de 112 kg perdu dans l’espace depuis 2013. Selon l’ESA, en soixante ans d’activités spatiales, plus de 5 550lancements ont entraîné le suivi de 42 000objets en orbite, dont environ 23 000 sont encore dans l’espace. Ces débris constituent une réelle menace pour les satellites qui gravitent autour de la Terre et pour les astronautes en mission.

Ethiopie

Un sixième océan en Afrique de l'Est

Un groupe de chercheurs a fait une incroyable découverte en Éthiopie, dans le désert de l’Afar. Des images satellite ont révélé l’écartement progressif d’un gouffre apparu en 2005 suite à l’éruption du volcan Dabbahu. Cette faille, profonde de 10mètres et qui s’étend sur 56kilomètres, pourrait accueillir les eaux de la mer Rouge et conduire, à terme, à la scission du continent africain en deux. N’imaginez toutefois pas vous y baigner un jour : l’écart se creuse de 7millimètres seulement par an. Il faudra a priori attendre au moins 10 millions d’années avant de compter un océan de plus sur la planète !

Europe

Quand la technologie nous éclaire sur les odeurs du passé

Sentir ce que sentaient nos ancêtres. Voilà l’ambition d’un programme de recherche européen sur trois ans, initié en janvier par des spécialistes de l’intelligence artificielle et des ingénieurs. Grâce à la mise au point d’un algorithme capable d’identifier les descriptions et représentations d’odeurs dans di érents livres et oeuvres d’art datés du XVIe au XXe siècle, l’équipe devrait être en mesure de créer une encyclopédie du patrimoine olfactif. Chimistes et nez seront ensuite chargés de reproduire ces émanations afin qu’elles soient di usées dans les musées. La promesse d’un fabuleux voyage pour nos sens…

Nouvelle-Zélande

The Wizzard, le sorcier officiel de Christchurch

Avec son chapeau pointu, sa longue robe noire et son bâton, Ian Brackenbury Channell a l’allure parfaite du magicien. Et pour cause, le conseil municipal de Christchurch a engagé ce farfelu britannique il y a vingt ans afin qu’il réalise des actes de « sorcellerie » dans le cadre de la promotion de la ville. Son travail consiste en réalité plus à pontifier sur la place située face à la cathédrale qu’à lancer des sorts pour booster le tourisme, et lui assure un salaire de 16 000 dollars néo-zélandais annuels exonérés d’impôts. Décoré de la Queen’s Service Medal en 2009, il est devenu un personnage emblématique de la Garden City. The Wizzard, aujourd’hui âgé de 87ans, cherche un successeur à sa hauteur !

Australie

Régénérer les terres brûlées

En Australie, les importants incendies de 2019 et 2020 ont eu de désastreuses conséquences : plus de 7 milliards d’arbres endommagés, et pas moins de 3 milliards d’animaux tués ou déplacés. Comment régénérer les terres brûlées ? Pour accomplir cette mission, l’organisation de défense de l’environnement WWF a décidé d’envoyer des drones pour planter jusqu’à 40 000 semences d’arbres par jour sur les espaces dévastés. Une technologie qui permettra à la fois d’accélérer la régénération de la faune, mais aussi d’atteindre des zones difficiles d’accès pour l’homme. Objectifs premiers de l’ONG : restaurer 2 milliards d’arbres d’ici à 2030 et doubler la population des koalas d’ici à 2050.