Clientèle privée Intermédiaires financiers

Devenir client

Vous êtes déjà client ? Nous vous invitons à contacter votre banquier privé. 
Vous n’êtes pas client mais aimeriez en savoir plus ? Merci de remplir le formulaire ci-dessous.

Contacts locaux

France : +33 (0) 1 42 14 20 00 (9h - 17h)
Luxembourg : +352 47 93 11 1 (8h30 - 18H00)
Monaco : +377 97 97 58 00 (9h/12h - 14h/17h)
Suisse : Genève au +41 22 819 02 02
et Zurich au +41 44 218 56 11 (8h30 - 17h30)

Vous souhaitez nous contacter au sujet de la protection de vos données personnelles ?

Merci de bien vouloir contacter le Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking France en envoyant un email à l'adresse suivante : protectiondesdonnees@societegenerale.fr.

Merci de bien vouloir contacter Bieneke Russon, Délégué à la Protection des Données de Société Générale Bank & Trust Luxembourg par téléphone : +352-47.93.93.11.5046 ou en envoyant un email à l'adresse suivante : lux.dpooffice@socgen.com.

Merci de bien vouloir contacter Julien Garnier, Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking Monaco en envoyant un email à l'adresse suivante : list.mon-privmonaco-dpo@socgen.com

Merci de bien vouloir contacter Omar Otmani, Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking Suisse en envoyant un email à l'adresse suivante : sgpb-gdpr.ch@socgen.com.

Vous souhaitez faire une réclamation ?

Merci de bien vouloir adresser votre réclamation à Société Générale Private Banking France en envoyant un email à : FR-SGPB-Relations-Clients@socgen.com ou un courrier à l'adresse suivante : 

Société Générale Private Banking France
Direction Commerciale
29 boulevard Haussmann CS 614
75421 Paris Cedex 9

Société Générale Private Banking France s’engage à accuser réception de votre réclamation dans un délai de dix jours ouvrables à compter de la date de sa réception et à vous apporter une réponse dans un délai de deux mois à compter de cette même date. Si nous ne sommes pas en mesure de respecter ce délai de 60 jours, vous en serez informé par courrier.
 

En dernier recours, vous pouvez saisir gratuitement, selon la nature de votre réclamation 

 

Le Médiateur auprès de Société Générale

Il s'engage à étudier votre dossier au vu de votre position et de celle de la banque, à apprécier les arguments des parties et à prendre une décision fondée sur l'équité. Le Médiateur vous répondra directement dans un délai maximum de deux mois.

Vous pouvez saisir le Médiateur auprès de Société Générale par voie électronique sur le site internet du Médiateur : mediateur.societegenerale.fr ou en adressant un courrier à l’adresse suivante :

Le Médiateur auprès de Société Générale
17 cours Valmy
92987 Paris La Défense Cedex 7

 

Le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers

Vous pouvez saisir le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers en adressant un courrier à l’adresse suivante :

Le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers
17 Place de la Bourse
75082 Paris Cedex 2

 

Le Médiateur des Assurances

Vous pouvez saisir le Médiateur des Assurances : ses coordonnées doivent être mentionnées aux termes de votre contrat d’assurance.

Afin d’assurer un traitement optimal de vos demandes, toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée à l'adresse suivante :

Service réclamations Banque privée
11, Avenue Emile Reuter
L-2420 Luxembourg

La Banque s’engage à accuser réception de votre demande dans les 10 jours suivant sa date de réception et à vous apporter une réponse dans un délai maximum de 30 jours à compter de sa réception. Si votre demande devait nécessiter un délai de traitement supplémentaire (recherches complexes…), nous vous en informerons endéans ce même délai de 30 jours.

Dans  l’hypothèse où la réponse qui vous est apportée ne correspondrait pas à vos attentes, nous vous informons de la possibilité :

En premier lieu, d’adresser à la Direction de Société Générale Bank & Trust en charge du traitement des réclamations, votre demande à l’adresse suivante :

Secrétariat Général de Société Générale Bank & Trust
11, Avenue Emile Reuter
L-2420 Luxembourg

En second lieu, si la réponse de la Direction en charge du traitement des réclamations ne permet pas de clore la réclamation, de disposer de la faculté de saisir l’Autorité de tutelle de SGBT, la Commission de Surveillance du Secteur Financier (CSSF) :

Par courrier : 283, Route d’Arlon L-1150 Luxembourg
Par courriel : direction@cssf.lu

Afin d’assurer un traitement optimal de vos demandes, toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée soit par e-mail à l’adresse suivante : servicequalite.privmonaco@socgen.com ou par courrier à notre service dédié :

Societe Generale Private Banking Monaco
Middle Office – Service Réclamation 
11 avenue de Grande Bretagne 
98000 Monaco

La Banque s’engage à accuser réception de votre demande dans les 2 jours suivants sa date de réception et à vous apporter une réponse dans un délai maximum de 10 jours à compter de sa réception. Si votre demande devait nécessiter un délai de traitement supplémentaire (recherches complexes…), nous vous en informerons endéans ce même délai de 30 jours. 

Dans l’hypothèse où la réponse qui vous est apportée ne correspondrait pas à vos attentes, nous vous informons de la possibilité d’adresser à la Direction de Société Générale Private Banking Monaco en charge du traitement des réclamations, votre demande à l’adresse suivante : 

Secrétariat Général de Societe Generale Private Banking Monaco 
11 avenue de Grande Bretagne
98000 Monaco

Toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée par messagerie électronique à l’adresse suivante : sgpb-reclamations.ch@socgen.com.

Les clients peuvent également avoir recours à l’Ombudsman des banques suisses dont les coordonnées figurent sur le site www.bankingombudsman.ch

 

L’entreprise à mission

Objectifs durables

Prendre en compte les enjeux sociaux et environnementaux est devenu, pour toute entreprise, une évidence.
Dès lors, comment distinguer les organisations désireuses de se transformer en adoptant des modèles réellement durables ? En France, la loi Pacte, votée en 2018, apporte une réponse en créant « la société à mission ». Ce modèle s’est aussi déployé en Italie avec les Società Benefit ou aux États-Unis, avec les benefit corporations. Il inspire également d’autres pays européens, comme en témoigne le premier congrès européen des entreprises à mission au printemps dernier.

Pour obtenir cette « qualité », l’entreprise doit inscrire une mission dans ses statuts, constituer un comité de mission et expliciter ses objectifs sociaux et environnementaux, dont l’exécution sera vérifiée par un organisme indépendant. Renforcement de la cohérence entre la stratégie et la communication, meilleur alignement entre la performance économique et les enjeux extra-financiers, surcroît d’attractivité pour la marque employeur… Tels sont, potentiellement, les effets bénéfiques associés à la transition vers la société à mission.

X2

En France, le nombre des entreprises à mission a doublé entre fin 2020 et fin 2021 – de 207 à 505. Au total, 530 000 salariés sont concernés.

Près de 80%

La majorité des entreprises à mission sont présentes dans le secteur des services. Viennent ensuite le commerce (11 %) et l’industrie (9,5 %).

Les initiatives

Être une entreprise à mission, c’est prendre des engagements en vue de décliner sa mission à chaque niveau de l’organisation. En juin 2020, Danone est devenue la première société française cotée à adopter le statut de société à mission. L’entreprise a inscrit dans ses statuts quatre objectifs sociaux et environnementaux, alignés sur les objectifs de développement durable des Nations unies : améliorer la santé, préserver la planète et renouveler ses ressources, construire le futur avec ses équipes et promouvoir une croissance inclusive.

Leader dans le secteur de l’aide à domicile, l’entreprise Alenvi se donne pour finalité d’humaniser l’accompagnement des personnes âgées. La logique de mission a transformé le processus décisionnel au sein de l’organisation en donnant une orientation unique, claire et partagée par tous.

L’entreprise californienne de vêtements Patagonia a été l’une des premières à adopter ce dernier statut de benefit corporation en revendiquant sa volonté de contribuer à sauver la planète. Pour cela, elle n’a pas hésité à réorganiser sa gouvernance. Le département Responsabilité sociétale des entreprises (RSE) a été dissous de manière à intégrer sa mission au cœur de chacun des métiers. Aujourd’hui, chaque salarié est recruté chez Patagonia autant pour sa détermination à protéger la nature que pour ses compétences.

Par Matthieu Perotin, journaliste.