Clientèle privée Intermédiaires financiers

Devenir client

Vous êtes déjà client ? Nous vous invitons à contacter votre banquier privé. 
Vous n’êtes pas client mais aimeriez en savoir plus ? Merci de remplir le formulaire ci-dessous.

Contacts locaux

France : +33 (0) 1 42 14 20 00 (9h - 17h)
Luxembourg : +352 47 93 11 1 (8h30 - 17H30)
Monaco : +377 97 97 58 00 (9h/12h - 14h/17h)
Suisse : Genève au +41 22 819 02 02
et Zurich au +41 44 218 56 11 (8h30 - 17h30)

Vous souhaitez nous contacter au sujet de la protection de vos données personnelles ?

Merci de bien vouloir contacter le Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking France en envoyant un e-mail à l'adresse suivante : protectiondesdonnees@societegenerale.fr.

Merci de bien vouloir contacter le Délégué à la Protection des Données de Société Générale Luxembourg en envoyant un e-mail à l'adresse suivante : lux.dpooffice@socgen.com

Pour les clients résidant en Italie, merci de bien vouloir contacter le prestataire externe BDO en charge de la Protection des Données en envoyant un e-mail à l’adresse suivante :    lux.dpooffice-branch-IT@socgen.com

Merci de bien vouloir contacter Julien Garnier, Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking Monaco en envoyant un email à l'adresse suivante : list.mon-privmonaco-dpo@socgen.com

Merci de bien vouloir contacter le Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking Suisse en envoyant un e-mail à l'adresse suivante : sgpb-gdpr.ch@socgen.com

Vous souhaitez faire une réclamation ?

Société Générale Private Banking a l’ambition de vous apporter la meilleure qualité de service possible. Toutefois, des difficultés peuvent parfois survenir dans le fonctionnement de votre compte ou dans l’utilisation des services mis à votre disposition.

Votre banquier privé  est votre interlocuteur privilégié pour recueillir et traiter votre réclamation.

En cas de désaccord avec votre conseiller ou d’absence de réponse de sa part, vous pouvez adresser votre réclamation à la Direction de Société Générale Private Banking France en envoyant un e-mail à : FR-SGPB-Relations-Clients@socgen.com ou un courrier à l'adresse suivante : 

Société Générale Private Banking France
29 boulevard Haussmann CS 614
75421 Paris Cedex 9

Société Générale Private Banking France s’engage à accuser réception de votre réclamation sous 10 (dix) jours ouvrables à compter de la date de sa réception et à vous apporter une réponse dans un délai de 2 (deux) mois à compter de cette même date. Si nous ne sommes pas en mesure de respecter ce délai de 2 (deux) mois, vous en serez informé par courrier. 

En cas de désaccord avec la banque ou d’absence de réponse dans un délai de 2 (deux) mois après l’envoi de votre première réclamation écrite, ou de 15 (quinze) jours ouvrables pour une réclamation portant sur un service de paiement, vous pouvez saisir gratuitement, selon la nature de votre réclamation : 

 

Le Médiateur de la consommation auprès de la Fédération Bancaire Française

Le Médiateur de la consommation auprès de la Fédération Bancaire Française (FBF) est compétent pour les différends relatifs aux services fournis et aux contrats conclus en matière d’opérations de banque (gestion de compte de dépôt, opération de crédit, services de paiement par exemple), de services d’investissement, d’instruments financiers et de produits d’épargne, ainsi qu’à la commercialisation des contrats d’assurance.

Le Médiateur auprès de la FBF vous répondra directement, dans un délai de 90 (quatre-vingt-dix) jours à compter de la date à laquelle il aura reçu tous les documents sur lesquels est fondée la demande. En cas de litige complexe, ce délai peut être prolongé. Le Médiateur auprès de la FBF formulera une position motivée qu’il soumet à l’approbation des deux parties.

Vous pouvez saisir le Médiateur auprès de la FBF par voie électronique sur le site internet du Médiateur : www.lemediateur.fbf.fr ou en adressant un courrier à l’adresse suivante :

Le Médiateur CS 151
75 422 Paris cedex 09

 

Le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers

Le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) est également compétent pour les différends relatifs aux services d’investissements, d’instruments financiers et de produits d’épargne financière.

Pour ce type de différend, en tant que client consommateur, vous disposez donc d’un choix entre le Médiateur de la consommation auprès de la FBF et le Médiateur de l’AMF. Dès lors que vous avez choisi l’un de ces deux médiateurs, vous ne pouvez plus saisir, pour ce même différend, l’autre Médiateur.

Vous pouvez saisir le Médiateur de l’AMF par voie électronique sur le site internet de l’AMF : www.amf-france.org ou en adressant un courrier à l’adresse suivante :

Le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers
17 place de la Bourse
75082 Paris Cedex 2

Le Médiateur de l’Assurance

Le Médiateur de l’Assurance est compétent pour les litiges sur l’application ou l’interprétation d’un contrat d’assurance.

Vous pouvez saisir le Médiateur des Assurances en utilisant les coordonnées qui doivent être mentionnées aux termes de votre contrat d’assurance.

Afin d’assurer un traitement optimal de vos demandes, toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée à l'adresse suivante :

Service réclamations Banque privée
11, Avenue Emile Reuter
L-2420 Luxembourg

Ou par e-mail à l’adresse clienteleprivee.sglux@socgen.com et

pour les clients résidant en Italie à l’adresse societegenerale@unapec.it

La Banque s’engage à accuser réception de votre demande dans les 10 jours ouvrables suivant sa date de réception et à vous apporter une réponse dans un délai maximum de 30 jours ouvrables à compter de sa réception. Si votre demande devait nécessiter un délai de traitement supplémentaire (recherches complexes…), nous vous en informerons endéans ce même délai de 30 jours ouvrables.

Dans l’hypothèse où la réponse qui vous est apportée ne correspondrait pas à vos attentes, nous vous informons de la possibilité :

En premier lieu, d’adresser à la Direction de Société Générale Luxembourg en charge du traitement des réclamations, votre demande à l’adresse suivante :

Secrétariat Général de Société Générale Luxembourg
11, Avenue Emile Reuter
L-2420 Luxembourg

En second lieu, si la réponse de la Direction en charge du traitement des réclamations ne permet pas de clore la réclamation, de disposer de la faculté de saisir l’Autorité de tutelle de Société Générale Luxembourg, la Commission de Surveillance du Secteur Financier (CSSF) :

Par courrier : 283, Route d’Arlon L-1150 Luxembourg
Par courriel :
direction@cssf.lu

Afin d’assurer un traitement optimal de vos demandes, toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée soit par e-mail à l’adresse suivante : servicequalite.privmonaco@socgen.com ou par courrier à notre service dédié :

Sociéte Génerale Private Banking Monaco
Middle Office – Service Réclamation 
11 avenue de Grande Bretagne 
98000 Monaco

La Banque s’engage à accuser réception de votre demande dans les 2 jours ouvrables suivant sa date de réception et à vous apporter une réponse dans un délai maximum de 30 jours ouvrables à compter de sa réception. Si votre demande devait nécessiter un délai de traitement supplémentaire (recherches complexes…), nous vous en informerons endéans ce même délai de 30 jours ouvrables. 

Dans l’hypothèse où la réponse qui vous est apportée ne correspondrait pas à vos attentes, nous vous informons de la possibilité d’adresser à la Direction de Société Générale Private Banking Monaco en charge du traitement des réclamations, votre demande à l’adresse suivante : 

Sociéte Génerale Private Banking Monaco
Secrétariat Général 
11 avenue de Grande Bretagne
98000 Monaco

Toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée par messagerie électronique à l’adresse suivante :

sgpb-reclamations.ch@socgen.com

Les clients peuvent également avoir recours à l’Ombudsman des banques suisses dont les coordonnées figurent sur le site :

www.bankingombudsman.ch

 

 

Art Contemporain : au cœur de la 22ème édition du Prix Marcel Duchamp

Créé en 2000 à l’initiative de l’ADIAF (Association pour la diffusion internationale de l’art français), pour mettre en lumière le foisonnement créatif de la scène artistique française, soutenu par Societe Générale Private Banking depuis plusieurs années, le Prix Marcel Duchamp a pour ambition de distinguer les artistes les plus représentatifs de leur génération et de promouvoir à l’international la diversité des pratiques aujourd’hui à l’œuvre en France.

Alors que l’Exposition du Prix Marcel Duchamp, se tient au Centre Pompidou, à Paris, du 5 octobre 2022 et jusqu’au 2 janvier 2023, notre expert Laurent Issaurat, Responsable du service Art Banking de Société Générale Private Banking, a rencontré Aurélie Verdier, Commissaire de l’Exposition(1).

Laurent Issaurat : Comment les artistes nommés pour le Prix Marcel Duchamp ont-ils été sélectionnés ?

Aurélie Verdier : Le processus de sélection du Prix Marcel Duchamp s’inscrit dans un format relativement long, puisque l’ADIAF chemine avec les artistes, les rencontre au fur et à mesure de l’année qui précède le Prix, en compagnie d’un conservateur du Musée National d’Art Moderne. Durant ce temps, des visites d’atelier ont lieu, au gré des intérêts et des souhaits des membres de l’ADIAF. Et puis, étape par étape, une liste toujours plus resserrée de noms d’artistes se dessine. L’ADIAF organise alors un vote auquel l’ensemble de ses 300 membres sont invités à participer pour choisir les quatre artistes qui leur semblent éligibles au Prix Marcel Duchamp. In fine, une vingtaine de noms issus de ce vote sont soumis au Comité de sélection interne de l’ADIAF chargé de choisir les quatre artistes nommés lors d’une journée de discussions denses - qui a eu lieu le 12 janvier dernier en ce qui concerne la 22ème édition en cours. Le lauréat quant à lui est choisi par un jury international composé d’experts - directeurs de grandes institutions muséales, collectionneurs, français et étrangers – qui se réunira cette année le 17 octobre.

Laurent Issaurat : Pourriez-vous nous présenter en quelques mots des quatre artistes de cette 22ème édition du Prix ?

Aurélie Verdier : La pratique de ces artistes témoigne de l’extrême vitalité et diversité de la scène active aujourd’hui en France. Les artistes viennent d’horizons géographiques très internationaux. Ainsi, Iván Argote est né à Bogota, Giulia Andreani à Venise, Philippe Decrauzat à Lausanne et Mimosa Echard vient d’Alès, dans le Gard. A cela répond une pluralité des pratiques artistiques, ce qui n’empêchent pas les artistes d’avoir des points communs. Giulia Andreani par exemple, est peintre, formée à la peinture à l’Académie des Beaux-Arts de Venise, de même que Philippe Decrauzat, qui se définit certainement comme tel, même si sa pratique s’étend au film et à l’installation. On peut donc dire que nous avons deux peintres pour cette édition 2022, aussi différents soient-ils. Iván Argote pratique la sculpture, l’installation et la vidéo, prenant souvent comme point de départ une intervention dans l’espace public depuis maintenant plus d’une quinzaine d’années. Mimosa Echard, enfin, a un pratique largement multimédia même si, au fond, les agencements de matériaux composites qui sont à la base de son travail forment un objet que l’on pourrait qualifier de « tableau ». Son travail repose sur la création d’écosystèmes divers qui produisent ces « objets-tableaux ».

Laurent Issaurat : Pourriez-vous nous parler des projets développés par ces quatre artistes pour l’exposition du Prix 2022 ? Y a-t-il des points communs, des résonances, des fils conducteurs qui relieraient les projets entre eux ?

Aurélie Verdier : Cette exposition est un instantané de la scène artistique en France, dans son extrême variété. Mais ce n’est pas le résultat d’un commissariat d’exposition qui s’emploie à réunir des artistes en raison de la communauté de leurs recherches, dans une direction pré-établie. Cela dit, ces artistes, comme tous les artistes importants, travaillent dans le temps présent. Des lors, certaines thématiques se dégagent et se rejoignent. Les formes que les œuvres prennent sont très différentes. Ce qui est passionnant, c’est qu’au fur et à mesure que les projets de l’exposition 2022 se réalisaient, se dessinaient aussi des problématiques communes – je pense notamment à une manière de repenser les récits historiques et de questionner la « verticalité » , l’aspect unilatéral de certains de ces récits. Je pense ici à Giulia Andreani et Iván Argote, qui s’emparent de l’histoire d’un point de vue critique, décolonial et féministe.

Iván Argote montre une installation consistant en trois vidéos issues d’interventions dans l’espace public, réalisées à Paris, Madrid et Rome. L’artiste a souhaité que le public puisse les visionner à l’intérieur d’un dispositif sculptural : on pourra s’asseoir sur des fragments d’obélisques démembrés, symbole de ce pouvoir vertical justement. Argote nous amène à explorer « l’impensé » de notre situation post-coloniale et décoloniale, en s’intéressant à ces monuments qu’on ne voit plus dans l’espace public, qui sont le récit d’une histoire des vainqueurs. Une histoire, des récits que l’artiste propose au public de se réapproprier, afin de les interroger et de forger des outils critiques de discussion.

Giulia Andreani, pour sa part, est une aussi une peintre « historienne », qui travaille avec l’archive. Chaque œuvre mobilise des photographies qui forme la trame moins visible de l’histoire, parfois celle de femmes ayant œuvré dans l’ombre – telles ces artistes, Lucienne Heuvelmans, Hannah Höch et Valentine Prax, à qui elle rend hommage par des sculptures. Son travail pour le Prix Marcel Duchamp montre dans deux grands tableaux très cinématographiques l’assignation de la femme comme nourricière et protectrice d’une part, et par un tout petit tableau, l’allusion à l’enfance d’un futur dictateur. C’est là encore la question du monument – et cela renvoie toujours à une image viriliste.

La deuxième thématique serait peut-être à chercher du côté de Mimosa Echard et de Philippe Decrauzat, dont les propositions, formellement, ne pourraient être plus différentes mais qui questionnent toutes les deux des dispositifs de perception, la façon dont on voit des images, dont elles nous sont données, le contexte dans lequel elles apparaissent, car l’un et l’autre proposent des œuvres extraordinairement « situées », au sein du musée. Mimosa Echard a conçu ce qu’elle appelle un « tableau liquide ». Il s’agit d’un mur d’eau, sorte d’écran géant qui dévoile et masque en même temps des œuvres de l’artiste, des vidéos, plus ou moins nettes, des objets aussi, parfois placés juste derrière cette paroi d’eau. Tous sont visibles uniquement au travers de ce « mur lacrymal » qui parle des flux et de la spectacularisation du monde dans lequel nous évoluons. Enfin, Philippe Decrauzat a imaginé deux espaces, à la fois distincts et étroitement imbriqués. Le premier est une salle consacrée à la peinture, où l’on verra quatre tableaux découpés - qu’on appelle en anglais des « shaped canvases » (« toiles en formes ») - qui auront la forme d’un labyrinthe, dont la ligne blanche induit une trajectoire oculaire pour les yeux du spectateur, qui se découpe sur les murs du traditionnel « white cube » muséal(2). Ce premier espace est contrebalancé par la salle du film, plongée dans l’obscurité, qui constitue une forme « négative » du premier espace. Le plan au sol de l’espace de Decrauzat duplique le labyrinthe du premier site. Au total, l’artiste élabore un dispositif épuré et complexe dans lequel le spectateur se trouve totalement immergé. Un art qui tient d’une forme presque conceptuelle, pourtant totalement sensorielle.      

 

- - - - - - - - - - -

Pour en savoir plus sur l’édition 2022 et sur les artistes nommés : https://www.centrepompidou.fr/fr/programme/agenda/evenement/Co2Fgn6

 


(1) Historienne de l’art, Aurélie Verdier est docteure en histoire de l’art (EHESS, Paris) et est conservatrice aux collections modernes, Musée national d’art moderne, Centre Georges Pompidou. Elle travaille notamment sur la notion d’avant-gardes au XXe siècle.

(2) Se réfère à une certaine esthétique des galeries, caractérisée par une forme carrée ou oblongue, des murs blancs et une source de lumière, généralement venue du plafond. (Source : https://www.tate.org.uk/art/art-terms/w/white-cube)

GENERAL WARNING:

Societe Generale Private Banking is the business line of the Societe Generale Group operating through its headquarters within Societe Generale S.A. and its network of [departments or separate legal entities (branches or subsidiaries)] located in the territories mentioned below, acting under the brand names "Societe Generale Private Banking", and "Kleinwort Hambros" and distributors of this document.

This document is an advertisement and has no contractual value. Its content is not intended to provide an investment service, nor does it constitute investment advice or a personalised recommendation on a financial product, nor insurance advice or a personalised recommendation, nor a solicitation of any kind, nor legal, accounting or tax advice from any Société Générale Private Banking entity.

The information contained herein is provided for information purposes only, is subject to change without notice, and is intended to provide information that may be useful in making a decision. Past performance information that may be reproduced is not a guarantee of future performance.

Before subscribing to an investment service, financial product or insurance product, the potential investor (i) must read all the information contained in the detailed documentation for the service or product in question (prospectus, regulations, articles of association, key investor information document, term sheet, information notice, contractual terms and conditions, etc.), in particular those relating to the associated risks; and (ii) consult his legal and tax advisors to assess the legal consequences and tax treatment of the product or service being considered. His or her private banker is also available to provide further information, to determine with him or her whether he or she is eligible for the product or service under consideration, which may be subject to conditions, and whether it meets his or her needs. Accordingly, no entity within Société Générale Private Banking can be held responsible for any decision taken by an investor solely on the basis of the information contained in this document.

This document is confidential, intended exclusively for the person consulting it, and may not be communicated or brought to the attention of third parties, nor may it be reproduced in whole or in part, without the prior written consent of the Société Générale Private Banking entity concerned.

SPECIFIC WARNINGS BY JURISDICTION

France : Unless expressly stated otherwise, this document is published and distributed by Societe Generale, a French bank authorised and supervised by the Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution, located at 4, place de Budapest, CS 92459, 75436 Paris Cedex 09, under the prudential supervision of the European Central Bank ("ECB") and registered with the ORIAS as an insurance intermediary under the number 07 022 493 orias.fr Societe Generale is a French société anonyme with a capital of EUR 1 066 714 367,50 as of August 1, 2019, whose registered office is located at 29, boulevard Haussmann, 75009 Paris, and whose unique identification number is 552 120 222 R.C.S. Paris. Further details are available on request or at www.privatebanking.societegenerale.com.

Luxembourg : This document is distributed in Luxembourg by Société Générale Luxembourg, a public limited company (société anonyme) registered with the Luxembourg Trade and Companies Registry under number B 6061 and a credit institution authorised and regulated by the Luxembourg Financial Sector Supervisory Commission ("CSSF"), under the prudential supervision of the European Central Bank ("ECB"), whose registered office is located at 11, avenue Emile Reuter - L 2420 Luxembourg Further details are available on request or at https://www.societegenerale.lu/ No investment decision of any kind should be made solely on the basis of this document. Société Générale Luxembourg accepts no responsibility for the accuracy or otherwise of the information contained in this document.Societe Generale Luxembourg accepts no responsibility for any actions taken by the recipient of this document solely on the basis of this document, and Societe Generale Luxembourg does not represent itself as providing any advice, in particular with regard to investment services. The opinions, views and forecasts expressed in this document (including its annexes) reflect the personal opinions of the author(s) and do not reflect the opinions of any other person or of Société Générale Luxembourg, unless otherwise indicated. This document has been prepared by Societe Generale. The CSSF has not carried out any analysis, verification or control on the content of this document.

Monaco: This document is distributed in Monaco by Société Générale Private Banking (Monaco) S.A.M., located at 11 avenue de Grande Bretagne, 98000 Monaco, Principality of Monaco, regulated by the Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution and the Commission de Contrôle des Activités Financières. Financial products marketed in Monaco may be reserved for qualified investors in accordance with the provisions of Law n° 1.339 of 07/09/2007 and Sovereign Order n° 1. 285 of 10/09/2007. Further details are available on request or at www.privatebanking.societegenerale.com.

Switzerland : This document is distributed in Switzerland by SOCIETE GENERALE Private Banking (Suisse) SA ("SGPBS"), whose registered office is at rue du Rhône 8, CH-1204 Geneva. SGPBS is a bank authorised by the Swiss Financial Market Supervisory Authority ("FINMA"). Collective investments and structured products may only be offered in accordance with the Swiss Federal Act on Collective Investment Schemes (Collective Investment Schemes Act, CISA) of 23 June 2006 and the Guidelines of the Swiss Bankers Association (SBA) on Information for Investors in Structured Products. Further details are available on request from SGPBS or at www.privatebanking.societegenerale.com.

This document is distributed by the following entities of the Kleinwort Hambros Group under the name Kleinwort Hambros:

United Kingdom: SG Kleinwort Hambros Bank Limited is authorised by the Prudential Regulation Authority and regulated by the Financial Conduct Authority and the Prudential Regulation Authority. The company's registration number is 119250, it is registered in England and Wales under number 964058 and its registered office is at 5th Floor, 8 St. James's Square, London SW1Y 4JU. If you no longer wish to receive this document, please contact your private banker or contact us at +44 (0) 207 597 3000. Telephone calls may be recorded or monitored.

Channel Islands : SG Kleinwort Hambros Bank (CI) Limited is regulated by the Jersey Financial Services Commission ("JFSC") for banking, investment, money services and fund services activities. The company is incorporated in Jersey under number 2693, and its registered office is at PO Box 78, SG Hambros House, 18 Esplanade, St Helier, Jersey JE4 8PR. SG Kleinwort Hambros Bank (CI) Limited - Guernsey Branch is also regulated by the Guernsey Financial Services Commission ("GFSC") for banking, investment and money services. Its address is PO Box 6, Hambros House, St Julian's Avenue, St Peter Port, Guernsey, GY1 3AE. The Company (including the branch) is also authorised and regulated by the UK Financial Conduct Authority ("FCA") in respect of regulated mortgage transactions in the UK. The company (including the branch) is not authorised or regulated by the UK Financial Conduct Authority to accept UK bank deposits and is not authorised to hold deposits in the UK. The company's reference number is 310344. This document has not been authorized or reviewed by the JFSC, GFSC or FCA.

Gibraltar : SG Kleinwort Hambros Bank (Gibraltar) Limited is authorised and regulated by the Gibraltar Financial Services Commission for its banking, investment and insurance mediation activities. The company is registered in Gibraltar under number 01294 and its registered office is at Hambros House, 32 Line Wall Road, Gibraltar.

Kleinwort Hambros is part of the "Societe Generale Private Banking" business line dedicated to the private management of the Societe Generale Group. Societe Generale is a French bank authorised in France by the Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution, located at 4, place de Budapest, CS 92459, 75436 Paris Cedex 09, under the prudential supervision of the European Central Bank ("ECB") It is also authorised by the Prudential Regulation Authority and supervised by the Financial Conduct Authority and the Prudential Regulation Authority. Further information on SGPB Hambros Group, including additional legal and regulatory information, are available on www.kleinworthambros.com.

Laurent Issaurat