Contact

Vous êtes déjà client ? Nous vous invitons à contacter votre banquier privé. 
Vous n’êtes pas client mais aimeriez en savoir plus ? Merci de remplir le formulaire ci-dessous.

Contacts locaux

France : +33 (0) 1 42 14 20 00 (9h - 17h)
Luxembourg : +352 47 93 11 1 (8h30 - 18H00)
Monaco : +377 97 97 58 00 (9h/12h - 14h/17h)
Suisse : Genève au +41 22 819 02 02
et Zurich au +41 44 218 56 11 (8h30 - 17h30)

Vous souhaitez nous contacter au sujet de la protection de vos données personnelles ?

Merci de bien vouloir contacter le Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking France en envoyant un email à l'adresse suivante : protectiondesdonnees@societegenerale.fr.

Merci de bien vouloir contacter Bieneke Russon, Délégué à la Protection des Données de Société Générale Bank & Trust Luxembourg par téléphone : +352-47.93.93.11.5046 ou en envoyant un email à l'adresse suivante : lux.dpooffice@socgen.com.

Merci de bien vouloir contacter Julien Garnier, Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking Monaco en envoyant un email à l'adresse suivante : list.mon-privmonaco-dpo@socgen.com

Merci de bien vouloir contacter Omar Otmani, Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking Suisse en envoyant un email à l'adresse suivante : sgpb-gdpr.ch@socgen.com.

Vous souhaitez faire une réclamation ?

Merci de bien vouloir adresser votre réclamation à Société Générale Private Banking France en envoyant un email à : FR-SGPB-Relations-Clients@socgen.com ou un courrier à l'adresse suivante : 

Société Générale Private Banking France
Direction Commerciale
29 boulevard Haussmann CS 614
75421 Paris Cedex 9

Société Générale Private Banking France s’engage à accuser réception de votre réclamation dans un délai de dix jours ouvrables à compter de la date de sa réception et à vous apporter une réponse dans un délai de deux mois à compter de cette même date. Si nous ne sommes pas en mesure de respecter ce délai de 60 jours, vous en serez informé par courrier.
 

En dernier recours, vous pouvez saisir gratuitement, selon la nature de votre réclamation 

 

Le Médiateur auprès de Société Générale

Il s'engage à étudier votre dossier au vu de votre position et de celle de la banque, à apprécier les arguments des parties et à prendre une décision fondée sur l'équité. Le Médiateur vous répondra directement dans un délai maximum de deux mois.

Vous pouvez saisir le Médiateur auprès de Société Générale par voie électronique sur le site internet du Médiateur : mediateur.societegenerale.fr ou en adressant un courrier à l’adresse suivante :

Le Médiateur auprès de Société Générale
17 cours Valmy
92987 Paris La Défense Cedex 7

 

Le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers

Vous pouvez saisir le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers en adressant un courrier à l’adresse suivante :

Le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers
17 Place de la Bourse
75082 Paris Cedex 2

 

Le Médiateur des Assurances

Vous pouvez saisir le Médiateur des Assurances : ses coordonnées doivent être mentionnées aux termes de votre contrat d’assurance.

Afin d’assurer un traitement optimal de vos demandes, toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée à l'adresse suivante :

Service réclamations Banque privée
11, Avenue Emile Reuter
L-2420 Luxembourg

La Banque s’engage à accuser réception de votre demande dans les 10 jours suivant sa date de réception et à vous apporter une réponse dans un délai maximum de 30 jours à compter de sa réception. Si votre demande devait nécessiter un délai de traitement supplémentaire (recherches complexes…), nous vous en informerons endéans ce même délai de 30 jours.

Dans  l’hypothèse où la réponse qui vous est apportée ne correspondrait pas à vos attentes, nous vous informons de la possibilité :

En premier lieu, d’adresser à la Direction de Société Générale Bank & Trust en charge du traitement des réclamations, votre demande à l’adresse suivante :

Secrétariat Général de Société Générale Bank & Trust
11, Avenue Emile Reuter
L-2420 Luxembourg

En second lieu, si la réponse de la Direction en charge du traitement des réclamations ne permet pas de clore la réclamation, de disposer de la faculté de saisir l’Autorité de tutelle de SGBT, la Commission de Surveillance du Secteur Financier (CSSF) :

Par courrier : 283, Route d’Arlon L-1150 Luxembourg
Par courriel : direction@cssf.lu

Afin d’assurer un traitement optimal de vos demandes, toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée soit par e-mail à l’adresse suivante : servicequalite.privmonaco@socgen.com ou par courrier à notre service dédié :

Societe Generale Private Banking Monaco
Middle Office – Service Réclamation 
11 avenue de Grande Bretagne 
98000 Monaco

La Banque s’engage à accuser réception de votre demande dans les 2 jours suivants sa date de réception et à vous apporter une réponse dans un délai maximum de 10 jours à compter de sa réception. Si votre demande devait nécessiter un délai de traitement supplémentaire (recherches complexes…), nous vous en informerons endéans ce même délai de 30 jours. 

Dans l’hypothèse où la réponse qui vous est apportée ne correspondrait pas à vos attentes, nous vous informons de la possibilité d’adresser à la Direction de Société Générale Private Banking Monaco en charge du traitement des réclamations, votre demande à l’adresse suivante : 

Secrétariat Général de Societe Generale Private Banking Monaco 
11 avenue de Grande Bretagne
98000 Monaco

Toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée par messagerie électronique à l’adresse suivante : sgpb-reclamations.ch@socgen.com.

Les clients peuvent également avoir recours à l’Ombudsman des banques suisses dont les coordonnées figurent sur le site www.bankingombudsman.ch

 

Hydrogène : un enjeu crucial pour la transition climatique

par David Seban-Jeantet, Chief Investment Officer, Société Générale Private Wealth Management

En 1874, dans son célèbre roman L’île mystérieuse, Jules Verne prophétise l’avènement de l’hydrogène en réponse à l’épuisement du charbon : « Je crois que l’eau sera un jour employée comme combustible, que l’hydrogène et l’oxygène, qui la constituent, utilisés isolément ou simultanément, fourniront une source de chaleur et de lumière inépuisables et d’une intensité que la houille ne saurait avoir. »  145 ans plus tard, alors que l’urgence climatique n’a jamais été aussi pressante, ce vecteur d’énergie est au cœur de toutes les attentions et jouit d’une accélération sans précédent. 

La frugalité carbone : un objectif mondial

Dans le prolongement des Accords de Paris, la Commission Européenne s’est fixé un objectif de compensation de ses émissions de CO2 à horizon de 2050. Cet objectif passe nécessairement par la création d’une filière de production et de distribution d’énergie décarbonée. La frugalité en carbone est devenue un axe fort de la politique économique en Europe et de par le monde. Si le vieux continent semble avoir un temps d’avance, la Chine a annoncé en septembre dernier des objectifs ambitieux de neutralité carbone à horizon 2060, et, aux Etats-Unis, le candidat élu Joe Biden a déjà dévoilé son intention de réintégrer les Accords de Paris.

L’hydrogène, un atome à fort potentiel vert

L’atome d’hydrogène est l’élément chimique le plus léger et le plus simple, constitué d’un seul électron et d’un proton. C’est pourtant le meilleur des combustibles et la source d’énergie du soleil et des étoiles : l’hydrogène représente plus de 90% de la masse du soleil et près de 75% de la masse de notre galaxie. Sa faible densité et donc son évaporation expliquent que, sur Terre, l’hydrogène est surtout présent de manière recombinée dans l’eau et les hydrocarbures.

Deux sources principales de production d’hydrogène existent, le reformage d’hydrocarbures et l’électrolyse de l’eau. La première solution est la plus répandue aujourd’hui mais génère du gaz carbonique lors de la combustion. La seconde permet de produire de l’hydrogène « vert », si tant est que l’électricité utilisée pour l’électrolyse de l’eau soit elle-même produite à partir d’énergies renouvelables.

La nécessaire création d’un écosystème

L’hydrogène « vert » est un élément central de la stratégie climat de la Commission Européenne. Le plan hydrogène se déploie en trois phases sur la période 2020-2030 et vise à décarboner une majorité des processus industriels et de transport. C’est en adoptant une approche que le choix de l’hydrogène prend tout son sens. En effet, la production d’hydrogène par électrolyse, puis son utilisation dans les piles à combustible comme générateur d’électricité réduit le rendement de cette source d’énergie par rapport à celle des énergies fossiles. Mais, combinée à des énergies renouvelables comme le solaire ou l’éolien, l’hydrogène permet de stocker et différer l’utilisation de l’énergie, améliorant ainsi le rendement du système dans son ensemble. Le développement des piles à combustibles va également permettre d’augmenter significativement l’autonomie des véhicules électriques, avec un temps de chargement comparable à celui d’un véhicule à combustion.

L’enjeu est donc la création d’un écosystème holistique et d’une chaîne de valeur : producteurs d'hydrogène, services aux collectivités, industriels de l'automobile et du ferroviaire et émergence de nouveaux entrants.

Il semblerait donc que Jules Verne ait vu juste sur le potentiel de l’hydrogène. Mais si les naufragés de L’île mystérieuse ont pu s’échapper à temps avant l’explosion de l’île, il n’est point d’autre issue pour l’humanité que d’apprendre à dompter le climat et l’impact de nos actions sur notre écosystème. Face à l’urgence climatique, l’hydrogène s’impose comme un vecteur d’avenir pour la transition énergétique.

Vous souhaitez approfondir ces sujets avec nous ?

Les informations communiquées sur cette page le sont à titre purement informatif et n’ont pas de valeur contractuelle. Le contenu de cette page n’est pas destiné à fournir un conseil en investissement ni un quelconque autre service en investissement et ne constitue de la part de Société Générale Private Banking ni une offre, ni une recommandation personnalisée, ni un conseil en vue de l’achat ou de la souscription ou de la vente de services d’investissement ou de produits financiers ou d’un investissement dans la catégorie d’actifs mentionnée. Les informations présentées ci-dessus ne constituent pas un conseil juridique, fiscal ou comptable.Société Générale Private Banking ne peut en aucun cas être tenue responsable pour toute décision d’investissement prise par un lecteur sur la base des informations présentées sur la page

Aucune entité Société Générale Private Banking ne s’engage à actualiser ni à modifier la présente page et n’assumera aucune responsabilité à cet égard. Aucune entité Société Générale Private Banking ne saurait être tenue pour responsable en cas de perte directe ou indirecte liée à un quelconque usage de cette publication ou de son contenu. Aucune entité Société Générale Private Banking n’offre de garantie, expresse ou tacite, quant à l’exactitude ou l’exhaustivité de ces informations ou quant à la rentabilité ou la performance de toute classe d’actifs, pays, marché.

Les données historiques utilisées et les informations et avis cités proviennent ou sont notamment basés sur des sources externes que les entités Société Générale Private Banking considèrent fiables mais qu’elles n’ont pas vérifiées de manière indépendante. Aucune entité Société Générale Private Banking n’assumera une responsabilité quant à l’exactitude, la pertinence et l’exhaustivité de ces données.