Clientèle privée Intermédiaires financiers

Devenir client

Vous êtes déjà client ? Nous vous invitons à contacter votre banquier privé. 
Vous n’êtes pas client mais aimeriez en savoir plus ? Merci de remplir le formulaire ci-dessous.

Contacts locaux

France : +33 (0) 1 42 14 20 00 (9h - 17h)
Luxembourg : +352 47 93 11 1 (8h30 - 18H00)
Monaco : +377 97 97 58 00 (9h/12h - 14h/17h)
Suisse : Genève au +41 22 819 02 02
et Zurich au +41 44 218 56 11 (8h30 - 17h30)

Vous souhaitez nous contacter au sujet de la protection de vos données personnelles ?

Merci de bien vouloir contacter le Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking France en envoyant un email à l'adresse suivante : protectiondesdonnees@societegenerale.fr.

Merci de bien vouloir contacter Bieneke Russon, Délégué à la Protection des Données de Société Générale Bank & Trust Luxembourg par téléphone : +352-47.93.93.11.5046 ou en envoyant un email à l'adresse suivante : lux.dpooffice@socgen.com.

Merci de bien vouloir contacter Julien Garnier, Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking Monaco en envoyant un email à l'adresse suivante : list.mon-privmonaco-dpo@socgen.com

Merci de bien vouloir contacter Omar Otmani, Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking Suisse en envoyant un email à l'adresse suivante : sgpb-gdpr.ch@socgen.com.

Vous souhaitez faire une réclamation ?

Merci de bien vouloir adresser votre réclamation à Société Générale Private Banking France en envoyant un email à : FR-SGPB-Relations-Clients@socgen.com ou un courrier à l'adresse suivante : 

Société Générale Private Banking France
Direction Commerciale
29 boulevard Haussmann CS 614
75421 Paris Cedex 9

Société Générale Private Banking France s’engage à accuser réception de votre réclamation dans un délai de dix jours ouvrables à compter de la date de sa réception et à vous apporter une réponse dans un délai de deux mois à compter de cette même date. Si nous ne sommes pas en mesure de respecter ce délai de 60 jours, vous en serez informé par courrier.
 

En dernier recours, vous pouvez saisir gratuitement, selon la nature de votre réclamation 

 

Le Médiateur auprès de Société Générale

Il s'engage à étudier votre dossier au vu de votre position et de celle de la banque, à apprécier les arguments des parties et à prendre une décision fondée sur l'équité. Le Médiateur vous répondra directement dans un délai maximum de deux mois.

Vous pouvez saisir le Médiateur auprès de Société Générale par voie électronique sur le site internet du Médiateur : mediateur.societegenerale.fr ou en adressant un courrier à l’adresse suivante :

Le Médiateur auprès de Société Générale
17 cours Valmy
92987 Paris La Défense Cedex 7

 

Le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers

Vous pouvez saisir le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers en adressant un courrier à l’adresse suivante :

Le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers
17 Place de la Bourse
75082 Paris Cedex 2

 

Le Médiateur des Assurances

Vous pouvez saisir le Médiateur des Assurances : ses coordonnées doivent être mentionnées aux termes de votre contrat d’assurance.

Afin d’assurer un traitement optimal de vos demandes, toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée à l'adresse suivante :

Service réclamations Banque privée
11, Avenue Emile Reuter
L-2420 Luxembourg

La Banque s’engage à accuser réception de votre demande dans les 10 jours suivant sa date de réception et à vous apporter une réponse dans un délai maximum de 30 jours à compter de sa réception. Si votre demande devait nécessiter un délai de traitement supplémentaire (recherches complexes…), nous vous en informerons endéans ce même délai de 30 jours.

Dans  l’hypothèse où la réponse qui vous est apportée ne correspondrait pas à vos attentes, nous vous informons de la possibilité :

En premier lieu, d’adresser à la Direction de Société Générale Bank & Trust en charge du traitement des réclamations, votre demande à l’adresse suivante :

Secrétariat Général de Société Générale Bank & Trust
11, Avenue Emile Reuter
L-2420 Luxembourg

En second lieu, si la réponse de la Direction en charge du traitement des réclamations ne permet pas de clore la réclamation, de disposer de la faculté de saisir l’Autorité de tutelle de SGBT, la Commission de Surveillance du Secteur Financier (CSSF) :

Par courrier : 283, Route d’Arlon L-1150 Luxembourg
Par courriel : direction@cssf.lu

Afin d’assurer un traitement optimal de vos demandes, toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée soit par e-mail à l’adresse suivante : servicequalite.privmonaco@socgen.com ou par courrier à notre service dédié :

Societe Generale Private Banking Monaco
Middle Office – Service Réclamation 
11 avenue de Grande Bretagne 
98000 Monaco

La Banque s’engage à accuser réception de votre demande dans les 2 jours suivants sa date de réception et à vous apporter une réponse dans un délai maximum de 10 jours à compter de sa réception. Si votre demande devait nécessiter un délai de traitement supplémentaire (recherches complexes…), nous vous en informerons endéans ce même délai de 30 jours. 

Dans l’hypothèse où la réponse qui vous est apportée ne correspondrait pas à vos attentes, nous vous informons de la possibilité d’adresser à la Direction de Société Générale Private Banking Monaco en charge du traitement des réclamations, votre demande à l’adresse suivante : 

Secrétariat Général de Societe Generale Private Banking Monaco 
11 avenue de Grande Bretagne
98000 Monaco

Toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée par messagerie électronique à l’adresse suivante : sgpb-reclamations.ch@socgen.com.

Les clients peuvent également avoir recours à l’Ombudsman des banques suisses dont les coordonnées figurent sur le site www.bankingombudsman.ch

 

De la tour de contrôle à la voltige : quand l’attention sélective nous aide à piloter nos finances

La finance comportementale se définit par l’application de la psychologie à la finance : elle se distingue ainsi de la théorie financière classique, en considérant les individus non pas comme des êtres purement rationnels, mais influencés par leurs émotions ou encore par les biais de raisonnement.

Voici le mois de septembre, qui pour beaucoup d’entre nous, marque le passage des congés estivaux à la rentrée. Les nombreuses festivités de l’été laissent la place à des heures de classe ou des réunions... Dans ce temps de transition demeure cependant l’effet « cocktail party »… qui, contrairement à ce que l’on pourrait penser, ne désigne pas la persistance d’un esprit festif mais la capacité à entendre une conversation précise au milieu d’autres. Une aptitude démontrée au quotidien par les aiguilleurs du ciel.  Cet effet peut nous aider à comprendre l’attention sélective, qui se révèle déterminante dans la gestion de nos finances personnelles.

Dans le brouhaha de la tour de contrôle : comprendre l’effet « cocktail party »

Petit retour en arrière, en juillet et août, au début des réjouissances estivales. Ces mois sont les plus intenses en termes de vols commerciaux, ce qui complexifie la tâche des aiguilleurs du ciel. C’est précisément pour les aider que, dès 1953, le chercheur E. Colin Cherry s’est intéressé(1) à la façon dont ceux-ci étaient capables de traiter les multiples messages des nombreux pilotes reçus simultanément par différents haut-parleurs de la tour de contrôle. Il a ainsi mené des expériences sur la reconnaissance de la parole en faisant entendre, simultanément aux deux oreilles d’une même personne, deux messages différents. Des travaux de E. Colin Cherry naîtra le terme « cocktail party effect », soit l’aptitude à entendre une conversation précise au milieu d’autres dont on peut faire une total abstraction.

Passons de l’étude à la pratique. Encore sur les bancs de l’école, il vous est très certainement arrivé de vous ressaisir après avoir entendu un professeur vous interpeller par votre nom, malgré le brouhaha de la classe ou votre bavardage passionnant avec votre voisin ! Ou, plus récemment, lors d’une soirée estivale, d’entendre prononcer votre prénom au loin alors que vous étiez en grande discussion et au milieu de bruyantes conversations.

Vous reconnaissez l’une de ces situations ? Alors, vous maîtrisez parfaitement l’effet « cocktail party » ! Mais, au risque de vous décevoir, cela ne relève pas d’un don particulier. Les études(2) sur les notions d’attention auditives se sont en effet succédées pour mettre en évidence que notre nom propre peut capter immédiatement notre attention (dans 33% à 35% des cas selon ces recherches), alors même qu’il se trouvait dans un canal sans attention (autrement dit, alors qu’il  a été prononcé à un moment où nous  étions concentrés sur une autre discussion).  

Maîtriser l’attention sélective, un exercice de haute voltige !

L’effet « cocktail party » se traduit donc par la concentration de l’attention sur certaines paroles, souvent en réaction à certains mots-clés (votre prénom prononcé par un tiers, un lieu d’intérêt ou une anecdote racontée à la table voisine au restaurant…) qui vous interpellent. C’est un exemple emblématique de ce que l’on appelle l’attention sélective, si précieuse pour filtrer les informations et ne retenir ou traiter que celles qui nous semblent pertinentes. 

Or, dans le domaine de la gestion des finances personnelles, devant l’immensité de produits et de solutions qui s’offrent à nous l’attention sélective s’avère clé. Son absence rendrait impossible la concentration nécessaire à l’approfondissement de certaines informations, pour des prises de décisions éclairées.

Pour autant, la gestion de l’attention n’est pas aisée. Il peut ainsi être compliqué de ne pas se laisser distraire par des informations saillantes mais non pertinentes : une publicité récurrente pour un type d’investissement, une classe d’actifs qui fait la une des magazines, un placement dont on a entendu parler très récemment par un proche, des produits financiers dont on est familier…  A l’inverse, il convient de ne pas tomber dans une sélectivité mal ajustée qui conduirait à ne s’intéresser qu’aux placements ou argumentaires allant dans le sens de ses propres convictions. Un véritable exercice d’équilibriste ou plutôt… de haute voltige !

 

Après cet atterrissage de rentrée en douceur, vous pouvez reprendre le manche de vos finances personnelles fort des enseignements de la tour de contrôle … ou de vos ultimes soirées d’été !

 


(1)  E.C Cherry (1953); Some experiments on the recognition of speech, with one and with two ears

(2)  N Wood et N Cowan (1995); The cocktail party phenomenon revisited: how frequent are attention shifts to one’s name in irrelevant auditory channel // N Moray (1959); Attention in dichotic listening: affective cues and the influence of instructions

AVERTISSEMENT :

Le présent document, de nature publicitaire, n’a pas de valeur contractuelle. Son contenu n’est pas destiné à fournir un service d’investissement, il ne constitue ni un conseil en investissement ou une recommandation personnalisée sur un produit financier, ni un conseil ou une recommandation personnalisée en assurance, ni une sollicitation d’aucune sorte, ni un conseil juridique, comptable ou fiscal la part d’une quelconque entité relevant de Société Générale Private Banking.

Les informations contenues sont données à titre indicatif, peuvent être modifiées sans préavis, et visent à communiquer des éléments pouvant être utiles à une prise de décision. Les informations sur les performances passées éventuellement reproduites ne garantissent en aucun cas les performances futures.

Avant toute souscription d'un service d’investissement, d'un produit financier ou d’un produit d’assurance, l’investisseur potentiel (i) doit prendre connaissance de l’ensemble des informations contenues dans la documentation détaillée du service ou produit envisagé (prospectus, règlement, statuts, document intitulé « informations clés pour l’investisseur », Term sheet, notice d’information, conditions contractuelles, …), notamment celles liées aux risques associés; et (ii) consulter ses conseils juridiques et fiscaux pour apprécier les conséquences juridiques et le traitement fiscal du produit ou service envisagé. Son banquier privé est également à sa disposition pour lui fournir de plus amples informations, déterminer avec lui s’il est éligible au produit ou service envisagé qui peut être soumis à des conditions, et s’il répond à ses besoins.  En conséquence, aucune entité relevant de Société Générale Private Banking ne peut en aucun cas être tenue responsable pour toute décision prise par un investisseur sur la base des seules informations contenues dans ce document.

Le présent document est confidentiel, destiné exclusivement à la personne à laquelle il est remis, et ne peut être ni communiqué ni porté à la connaissance de tiers, ni reproduit totalement ou partiellement, sans accord préalable et écrit de Société Générale Private Banking. Pour de plus amples informations, cliquez ici.

Édouard Camblain Responsable projets stratégiques et développement