Contact

Vous êtes déjà client ? Nous vous invitons à contacter votre banquier privé. 
Vous n’êtes pas client mais aimeriez en savoir plus ? Merci de remplir le formulaire ci-dessous.

Contacts locaux

France : +33 (0) 1 42 14 20 00 (9h - 17h)
Luxembourg : +352 47 93 11 1 (8h30 - 18H00)
Monaco : +377 97 97 58 00 (9h/12h - 14h/17h)
Suisse : Genève au +41 22 819 02 02
et Zurich au +41 44 218 56 11 (8h30 - 17h30)

Vous souhaitez nous contacter au sujet de la protection de vos données personnelles ?

Merci de bien vouloir contacter le Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking France en envoyant un email à l'adresse suivante : protectiondesdonnees@societegenerale.fr.

Merci de bien vouloir contacter Bieneke Russon, Délégué à la Protection des Données de Société Générale Bank & Trust Luxembourg par téléphone : +352-47.93.93.11.5046 ou en envoyant un email à l'adresse suivante : lux.dpooffice@socgen.com.

Merci de bien vouloir contacter Céline Pastor, Déléguée à la Protection des Données de Société Générale Private Banking Monaco en envoyant un email à l'adresse suivante : list.mon-privmonaco-dpo@socgen.com

Merci de bien vouloir contacter Omar Otmani, Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking Suisse en envoyant un email à l'adresse suivante : sgpb-gdpr.ch@socgen.com.

Vous souhaitez faire une réclamation ?

Merci de bien vouloir adresser votre réclamation à Société Générale Private Banking France en envoyant un email à : FR-SGPB-Relations-Clients@socgen.com ou un courrier à l'adresse suivante : 

Société Générale Private Banking France
Direction Commerciale
29 boulevard Haussmann CS 614
75421 Paris Cedex 9

Société Générale Private Banking France s’engage à accuser réception de votre réclamation dans un délai de dix jours ouvrables à compter de la date de sa réception et à vous apporter une réponse dans un délai de deux mois à compter de cette même date. Si nous ne sommes pas en mesure de respecter ce délai de 60 jours, vous en serez informé par courrier.
 

En dernier recours, vous pouvez saisir gratuitement, selon la nature de votre réclamation 

 

Le Médiateur auprès de Société Générale

Il s'engage à étudier votre dossier au vu de votre position et de celle de la banque, à apprécier les arguments des parties et à prendre une décision fondée sur l'équité. Le Médiateur vous répondra directement dans un délai maximum de deux mois.

Vous pouvez saisir le Médiateur auprès de Société Générale par voie électronique sur le site internet du Médiateur : mediateur.societegenerale.fr ou en adressant un courrier à l’adresse suivante :

Le Médiateur auprès de Société Générale
17 cours Valmy
92987 Paris La Défense Cedex 7

 

Le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers

Vous pouvez saisir le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers en adressant un courrier à l’adresse suivante :

Le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers
17 Place de la Bourse
75082 Paris Cedex 2

 

Le Médiateur des Assurances

Vous pouvez saisir le Médiateur des Assurances : ses coordonnées doivent être mentionnées aux termes de votre contrat d’assurance.

Afin d’assurer un traitement optimal de vos demandes, toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée à l'adresse suivante :

Service réclamations Banque privée
11, Avenue Emile Reuter
L-2420 Luxembourg

La Banque s’engage à accuser réception de votre demande dans les 10 jours suivant sa date de réception et à vous apporter une réponse dans un délai maximum de 30 jours à compter de sa réception. Si votre demande devait nécessiter un délai de traitement supplémentaire (recherches complexes…), nous vous en informerons endéans ce même délai de 30 jours.

Dans  l’hypothèse où la réponse qui vous est apportée ne correspondrait pas à vos attentes, nous vous informons de la possibilité :

En premier lieu, d’adresser à la Direction de Société Générale Bank & Trust en charge du traitement des réclamations, votre demande à l’adresse suivante :

Secrétariat Général de Société Générale Bank & Trust
11, Avenue Emile Reuter
L-2420 Luxembourg

En second lieu, si la réponse de la Direction en charge du traitement des réclamations ne permet pas de clore la réclamation, de disposer de la faculté de saisir l’Autorité de tutelle de SGBT, la Commission de Surveillance du Secteur Financier (CSSF) :

Par courrier : 283, Route d’Arlon L-1150 Luxembourg
Par courriel : direction@cssf.lu

Afin d’assurer un traitement optimal de vos demandes, toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée soit par e-mail à l’adresse suivante : reclamation.privmonaco@socgen.com ou par courrier à notre service dédié :

Societe Generale Private Banking Monaco
Middle Office – Service Réclamation 
11 avenue de Grande Bretagne 
98000 Monaco

La Banque s’engage à accuser réception de votre demande dans les 2 jours suivants sa date de réception et à vous apporter une réponse dans un délai maximum de 10 jours à compter de sa réception. Si votre demande devait nécessiter un délai de traitement supplémentaire (recherches complexes…), nous vous en informerons endéans ce même délai de 30 jours. 

Dans l’hypothèse où la réponse qui vous est apportée ne correspondrait pas à vos attentes, nous vous informons de la possibilité d’adresser à la Direction de Société Générale Private Banking Monaco en charge du traitement des réclamations, votre demande à l’adresse suivante : 

Secrétariat Général de Societe Generale Private Banking Monaco 
11 avenue de Grande Bretagne
98000 Monaco

Toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée par messagerie électronique à l’adresse suivante : sgpb-reclamations.ch@socgen.com.

Les clients peuvent également avoir recours à l’Ombudsman des banques suisses dont les coordonnées figurent sur le site www.bankingombudsman.ch

 

Comprendre l'investissement responsable #2 - performance financière et labels

Découvrez le deuxième épisode de nos podcasts ISR.

Podcasts "Comprendre l'investissement responsable" 

Episode #2 : "Performance financière et labels"

par notre experte RSE Claire Douchy,

Directrice des engagements sociétaux et des projets responsables pour Société Générale Private Banking.

Interview de Valéry Nkake

Chief Investment Officer chez SG 29 Haussmann.

Cliquez sur le bouton ci-dessous pour lancer le podcast.

Spotify

Apple Podcasts

 

Script intégral :

 

Claire Douchy : Bonjour à tous et bienvenue dans ce deuxième épisode de notre podcast « Comprendre l’investissement responsable »Je suis Claire Douchy, responsable des offres et des projets positifs et durables de la banque privée Société Générale et je suis avec Valéry Nkake, Chief Investment Officer chez SG 29 Haussmann, la maison de gestion dédiée à la banque privée France.

Claire Douchy : Dans notre premier podcast, nous avons défini ce que sont les produits durables et positifs ainsi que l’ISR. Valery, l’investissement socialement responsable suppose-t-il un compromis de rentabilité ?

Valery Nkake : Pendant de nombreuses années, il y avait dans l’inconscient collectif, l’idée qu’ajouter des critères de sélection comme ceux liés au développement durable, augmentait les contraintes et donc supposait une moindre performance financière. Depuis une dizaine d’années, beaucoup d’études ont montré qu’il n’y avait pas de différence de rentabilité financière entre la gestion ISR et la gestion conventionnelle, c'est-à-dire, celle qui ne tient pas compte des critères extra-financiers. Identifier les risques, c’est permettre à terme de réduire la volatilité des actifs. Or, la prise en compte des facteurs extra-financiers permet d’identifier d’autres facteurs de risque qui ne sont pas pris en compte dans l’analyse financière classique : par exemple, un taux élevé d’accidents du travail ou d’absentéisme dans une entreprise pourra supposer un climat social dégradé pouvant nuire à la performance économique de l’entreprise. Bien entendu, les performances passées ne préjugent pas des performances futures. On a constaté du reste que les entreprises ayant les meilleures pratiques ESG avaient mieux résisté à la baisse des marchés du premier semestre 2020 induite par la crise de la Covid.

Valery Nkake : Afin de permettre aux investisseurs d’y voir plus clair et d’investir avec confiance dans des produits qui ont un réel pouvoir de transformation durable, plusieurs pays européens ont développé des normes et des labels pour les investissements socialement responsables. Il faut savoir que l’Europe est particulièrement avancée dans la finance durable et envisage même de créer un Ecolabel pour les produits financiers. La France fait figure de leader dans ce domaine avec deux labels : un label généraliste ISR porté par le Trésor et un label spécifique pour les produits dédiés à la finance verte, le label Greenfin, porté par le Ministère de la Transition Ecologique. En Belgique il a y le label Towards Sustainability, au Luxembourg le label Luxflag, en Allemagne le label FNG-SIEGEL, etc… Le cahier des charges de ces labels est exigeant et souvent audité par un tiers indépendant, permettant ainsi aux investisseurs de choisir avec confiance des produits de qualité.

Les établissements financiers qui gèrent les actifs financiers de leurs clients (au travers de fonds ou dans des mandats) peuvent également signer les Principes de la gestion Responsable des Nations Unies que l’on appelle communément les PRI et qui ont été précisés pour la première fois en 2005. Ils s’engagent alors à renforcer leur responsabilité fiduciaire en intégrant premièrement les questions ESG dans leurs processus décisionnels et d’analyse des investissements ; deuxièmement, en étant des actionnaires actifs sur les sujets ESG vis-à-vis des entreprises dans lesquelles ils investissent et en leur demandant plus de transparence sur les piliers ESG ; troisièmement, en encourageant l’adoption des principes d’investissement responsable et en coopérant sur ces questions ; et enfin, en rendant compte des progrès réalisés dans le domaine de l’ISRCes principes ne sont pas un label mais permettent d’avoir un rating d’investisseur responsable. Chez SG 29 Haussmann, nous sommes convaincus que l’investissement responsable est une manière de contribuer à un monde plus durable. C’est pour cela que nous avons nous-mêmes signé les PRI.

Claire Douchy : L’ISR s’est fortement développé au cours des dernières années dans un contexte de multiplication des offres et des produits. Comment s’y retrouver ?

Claire Douchy : Merci Valery pour cet éclairage sur la performance et des labels liés à l’ISR. Concrètement, comment cela se traduit-il dans l’offre de SGPB pour les investissements positifs et durables ? C’est ce que nous verrons dans notre prochain podcast. A bientôt !


Ce podcast fait partie d’une série d’épisodes proposée par Société Générale Private Banking pour « comprendre l’investissement responsable ». Il est disponible sur les plateformes de streaming Spotify et Apple Podcast via l’émission "#Private Talk by Societe Generale Private Banking" et sur notre site internet www.privatebanking.societegenerale.com. N’hésitez pas à vous abonner pour être informé de la sortie du prochain épisode et à en parler autour de vous.

Claire Douchy Responsable des offres philanthropiques et ISR Société Générale Private Banking