Devenir client

Vous êtes déjà client ? Nous vous invitons à contacter votre banquier privé. 
Vous n’êtes pas client mais aimeriez en savoir plus ? Merci de remplir le formulaire ci-dessous.

Contacts locaux

France : +33 (0) 1 42 14 20 00 (9h - 17h)
Luxembourg : +352 47 93 11 1 (8h30 - 18H00)
Monaco : +377 97 97 58 00 (9h/12h - 14h/17h)
Suisse : Genève au +41 22 819 02 02
et Zurich au +41 44 218 56 11 (8h30 - 17h30)

Vous souhaitez nous contacter au sujet de la protection de vos données personnelles ?

Merci de bien vouloir contacter le Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking France en envoyant un email à l'adresse suivante : protectiondesdonnees@societegenerale.fr.

Merci de bien vouloir contacter Bieneke Russon, Délégué à la Protection des Données de Société Générale Bank & Trust Luxembourg par téléphone : +352-47.93.93.11.5046 ou en envoyant un email à l'adresse suivante : lux.dpooffice@socgen.com.

Merci de bien vouloir contacter Julien Garnier, Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking Monaco en envoyant un email à l'adresse suivante : list.mon-privmonaco-dpo@socgen.com

Merci de bien vouloir contacter Omar Otmani, Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking Suisse en envoyant un email à l'adresse suivante : sgpb-gdpr.ch@socgen.com.

Vous souhaitez faire une réclamation ?

Merci de bien vouloir adresser votre réclamation à Société Générale Private Banking France en envoyant un email à : FR-SGPB-Relations-Clients@socgen.com ou un courrier à l'adresse suivante : 

Société Générale Private Banking France
Direction Commerciale
29 boulevard Haussmann CS 614
75421 Paris Cedex 9

Société Générale Private Banking France s’engage à accuser réception de votre réclamation dans un délai de dix jours ouvrables à compter de la date de sa réception et à vous apporter une réponse dans un délai de deux mois à compter de cette même date. Si nous ne sommes pas en mesure de respecter ce délai de 60 jours, vous en serez informé par courrier.
 

En dernier recours, vous pouvez saisir gratuitement, selon la nature de votre réclamation 

 

Le Médiateur auprès de Société Générale

Il s'engage à étudier votre dossier au vu de votre position et de celle de la banque, à apprécier les arguments des parties et à prendre une décision fondée sur l'équité. Le Médiateur vous répondra directement dans un délai maximum de deux mois.

Vous pouvez saisir le Médiateur auprès de Société Générale par voie électronique sur le site internet du Médiateur : mediateur.societegenerale.fr ou en adressant un courrier à l’adresse suivante :

Le Médiateur auprès de Société Générale
17 cours Valmy
92987 Paris La Défense Cedex 7

 

Le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers

Vous pouvez saisir le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers en adressant un courrier à l’adresse suivante :

Le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers
17 Place de la Bourse
75082 Paris Cedex 2

 

Le Médiateur des Assurances

Vous pouvez saisir le Médiateur des Assurances : ses coordonnées doivent être mentionnées aux termes de votre contrat d’assurance.

Afin d’assurer un traitement optimal de vos demandes, toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée à l'adresse suivante :

Service réclamations Banque privée
11, Avenue Emile Reuter
L-2420 Luxembourg

La Banque s’engage à accuser réception de votre demande dans les 10 jours suivant sa date de réception et à vous apporter une réponse dans un délai maximum de 30 jours à compter de sa réception. Si votre demande devait nécessiter un délai de traitement supplémentaire (recherches complexes…), nous vous en informerons endéans ce même délai de 30 jours.

Dans  l’hypothèse où la réponse qui vous est apportée ne correspondrait pas à vos attentes, nous vous informons de la possibilité :

En premier lieu, d’adresser à la Direction de Société Générale Bank & Trust en charge du traitement des réclamations, votre demande à l’adresse suivante :

Secrétariat Général de Société Générale Bank & Trust
11, Avenue Emile Reuter
L-2420 Luxembourg

En second lieu, si la réponse de la Direction en charge du traitement des réclamations ne permet pas de clore la réclamation, de disposer de la faculté de saisir l’Autorité de tutelle de SGBT, la Commission de Surveillance du Secteur Financier (CSSF) :

Par courrier : 283, Route d’Arlon L-1150 Luxembourg
Par courriel : direction@cssf.lu

Afin d’assurer un traitement optimal de vos demandes, toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée soit par e-mail à l’adresse suivante : servicequalite.privmonaco@socgen.com ou par courrier à notre service dédié :

Societe Generale Private Banking Monaco
Middle Office – Service Réclamation 
11 avenue de Grande Bretagne 
98000 Monaco

La Banque s’engage à accuser réception de votre demande dans les 2 jours suivants sa date de réception et à vous apporter une réponse dans un délai maximum de 10 jours à compter de sa réception. Si votre demande devait nécessiter un délai de traitement supplémentaire (recherches complexes…), nous vous en informerons endéans ce même délai de 30 jours. 

Dans l’hypothèse où la réponse qui vous est apportée ne correspondrait pas à vos attentes, nous vous informons de la possibilité d’adresser à la Direction de Société Générale Private Banking Monaco en charge du traitement des réclamations, votre demande à l’adresse suivante : 

Secrétariat Général de Societe Generale Private Banking Monaco 
11 avenue de Grande Bretagne
98000 Monaco

Toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée par messagerie électronique à l’adresse suivante : sgpb-reclamations.ch@socgen.com.

Les clients peuvent également avoir recours à l’Ombudsman des banques suisses dont les coordonnées figurent sur le site www.bankingombudsman.ch

 

Planète insolite

Quelques chiffres et informations, exemples de bouleversements qui préfigurent le monde de demain.

Australie

Embarquement immédiat pour... l'inconnu

Après l’incroyable succès de son vol « vers nulle part » (150 places vendues en 10 minutes !), la compagnie australienne Qantas lance les « vols mystères ». Les passagers s’engagent pour une journée d’aventure, repas et activités compris. Celle-ci inclut un vol à basse altitude pour admirer les paysages de près. Pour le reste, mystère ! Seul l’aéroport de départ donne quelques indices permettant de préparer sa valise : « Grands espaces et hospitalité champêtre » pour Brisbane, « Tropiques et eau salée » pour Sydney, « Grands espaces et marchés fermiers locaux » pour Melbourne. Une initiative qui séduit autant les opérateurs touristiques que les Australiens, dont les déplacements se limitent aux voyages domestiques.

Égypte

La fin des balades en dromadaire à Guizeh

Il aura fallu un an et 100 000 soutiens pour que le ministère du Tourisme égyptien accepte d’interdire les promenades à dos d’animaux autour des pyramides de Guizeh et dans les zones archéologiques. La PETA avait fait pression pour mettre fin à cette pratique. Une enquête de l’association avait révélé les maltraitances infligées aux dromadaires et aux chevaux ainsi que les conditions extrêmes dans lesquelles ceux-ci transportaient les visiteurs au pied de la plus ancienne merveille du monde. Les animaux seront remplacés par des véhicules électriques. L’ONG exhorte d’autres sites, comme l’île grecque de Santorin, qui utilise mules et ânes à des fins touristiques, à suivre le mouvement.

Chili

Pionnier des « neurodroits »

Le Chili est en passe de devenir le premier pays au monde à légiférer sur les neurotechnologies et à inscrire dans sa Constitution les droits du cerveau ou « neurodroits ». Si les neurotechnologies sont très prometteuses pour la guérison de certaines maladies (maladie de Parkinson, maladie d’Alzheimer), elles permettent aussi d’enregistrer nos données mentales. Dans un avenir proche, elles devraient également pouvoir les modifier. Le projet de loi chilien, déjà adopté à l’unanimité par le Sénat, entend encadrer la recherche et les pratiques pour protéger les citoyens d’éventuelles manipulations mais aussi d’une évolution à deux vitesses, avec des humains augmentés et d’autres non. Le pays espère favoriser l’émergence d’une déclaration universelle dans l’esprit de celle des droits de l’homme.

Argentine

Un journal qui ne peut pas prendre feu

Un journal qui diffuse des informations, pas des flammes : c’est la belle idée du quotidien argentin Noticias de la Comarca. Celui-ci s’est associé à la fondation des pompiers d’Argentine pour créer le premier journal ignifuge et sensibiliser ainsi les citoyens aux incendies de forêts, particulièrement dévastateurs ces dernières années. L’édition spéciale ininflammable, très médiatisée sur les réseaux sociaux à travers le monde, titrait en une « La Cordillère en flammes ». Cette campagne innovante a permis de toucher 14 millions de personnes et de multiplier par six les dons à la fondation des pompiers d’Argentine.

Népal

2,2 tonnes de déchets collectées

Durant la pandémie, des sherpas ont profité de l’absence des touristes pour nettoyer plusieurs montagnes de l’Himalaya. Cette initiative avait été lancée en 2019 par la fondation Bally Peak Outlook et supervisée par l’activiste environnemental et alpiniste Dawa Steven Sherpa. La seconde expédition a eu lieu durant la crise sanitaire, pour l’opération «!8!x 8 000 mètres!». Celle-ci visait à nettoyer les camps de base de huit montagnes himalayennes de 8 000!mètres afin de restaurer le paysage dans lequel vivent les communautés locales. Longue de 47 jours, l’expédition a permis de collecter 2,2 tonnes de déchets, accumulés pendant des dizaines d’années.