!css

Focus USA

RECOMMANDATIONS D’INVESTISSEMENT PAR REGION

Les incertitudes court terme liées au plafond de la dette devraient empêcher les actifs américains risqués de surperformer leurs pairs européens. Dans un portefeuille américain, nous continuons à privilégier les actions et les obligations à haut rendement sur les obligations souveraines et les titres classés ‘Investment Grade’.

LES ACTIONS AMÉRICAINES DEVRAIENT SOUS-PERFORMER LES ACTIONS EUROPÉENNES
Le débat sur le plafond de la dette et les incertitudes entourant les coupes budgétaires pourraient continuer à peser sur la performance relative des actions américaines par rapport au reste du monde. Alors que les multiples de valorisations se sont améliorés (P/E 2013e 13,3X) nous continuons à penser que le risque lié à l’impact négatif du premier trimestre sur les revenus des ménages n’est pas pris en compte dans les valorisations, au moins pour les secteurs liés à la consommation. Concernant les dépenses des entreprises, nous considérons comme une très bonne nouvelle les indications selon lesquelles les investissements en capital ont repris ces derniers mois. Nous nous attendons donc à ce que les secteurs liés aux dépenses d’investissement (technologiques et industriels) en soient les plus grands bénéficiaires. Tactiquement, nous élevons les valeurs industrielles bon marché de Neutre à Surpondéré (P/E 2013e 13,5x) et abaissons le secteur cher des biens de consommation durables (P/E 2013e15.7x) de Surpondéré à Sous-pondéré. Nous maintenons la Surpondération des financières dans la mesure où nous nous attendons à ce que la reprise du marché immobilier continue à soutenir le secteur.

I Alors que nous voyons les actions américaines continuer à sous- performer les autres marchés développés (Japon et Euro), nous continuons à aimer les secteurs liés aux dépenses d’investissement et les financières.

PRIME MARCHE US REDUITE

MARCHE OBLIGATAIRE « HIGH YIELD » : LE SEUL ABRI POSSIBLE
Même diagnostic que pour tous les pays développés : les marchés de la dette souveraine sont chers et la probabilité d’une hausse des rendements est forte. Nous pensons que la dette du trésor américain est le plus vulnérable des marchés de dette souveraine en dépit des mesures non conventionnelles de la Fed. Quelques éléments pour étayer cette vision : 1) meilleures perspectives relatives de croissance aux Etats-Unis;
2) débat sur le plafond de la dette et nouvelle prise de conscience de l’endettement américain (même parmi les membres du FOMC) ;
3) opportunités d’investissements alternatifs (zone euro) qui conduisent les investisseurs à réduire leur appétit pour la dette du Trésor américain ;
4) besoins massifs de refinancement en 2013 quoiqu’il se passe. De plus, la volatilité pourrait être importante sur les bons du Trésor à l’avenir (liée à la publication de données sur le marché du travail).

Alors devrions-nous privilégier les marchés de crédit américains ? Oui, mais uniquement pour des stratégies de portage. En effet, les marchés de crédit américains sont exposés à la duration (plus que dans la zone euro), les fondamentaux sont au mieux stables (la dégradation de la tendance d’EBITDA). Finalement, nous anticipons une résurgence d’une activité favorable aux actionnaires. Les considérations techniques, conduites par les ETF, devraient provoquer de la volatilité.

I Nous conservons une position sous-pondérée sur les bons du Trésor. Les entreprises sont un pur portage. La surperformance du haut rendement dépend en grande partie de la possibilité ainsi que du moment de la hausse des bons du Trésor.

Achat de titres TRESOR

Stratégiste Société Générale Private Banking
Responsable mondial des marchés de taux Société Générale Private Banking