!css
Publications & Médias

Julien Quesne : un joueur au talent prometteur

06/11/2014

Depuis avril dernier, Société Générale Private Banking compte, en plus de Thomas Levet, deux nouveaux golfeurs ambassadeurs de la banque privée : l'Espagnol Rafael Cabrera Bello et le Français Julien Quesne, que nous avons rencontré.

À quel moment vous est venue la passion du golf ?

Ma passion du golf a débuté tardivement, à 17 ans, lorsqu’un ami de mon père a mis un fer 7 entre mes mains. J’ai eu le déclic. J’ai tout de suite accroché et j’ai commencé un travail acharné en autodidacte d’abord puisque j’ai pris ma 1re leçon de golf uniquement à l’aube de mon passage pro. J’ai toujours aimé le sport. Jeune, je jouais au volley-ball en compétition et je pratiquais beaucoup le tennis. C’est sans doute ce côté sportif qui m’a permis de progresser rapidement au golf.

Pourquoi avoir signé dernièrement un partenariat avec Société Générale Private Banking ?

Je trouve que Société Générale Private Banking est un beau partenaire. J’ai l’impression de partager les mêmes valeurs que la banque. Grâce à ce partenariat, fin juin j’ai participé à mon premier Golf Day Société Générale Private Banking. J’ai beaucoup apprécié pouvoir échanger avec des passionnés de golf et leur donner quelques conseils. Cette journée s’est déroulée sous le signe du partage et de la bonne humeur.

Quels conseils pourriez-vous donner aux joueurs amateurs, afin qu'ils puissent améliorer leur jeu ?

Mon conseil c’est de travailler leur petit jeu et de passer du temps autour des greens à faire des approches et du putting. C’est bien aussi de prendre des leçons de temps en temps avec un professeur pour se faire corriger. L’entraînement est le maître mot. Et il faut savoir faire preuve de patience... À un niveau professionnel, il faut également avoir un bon équilibre de vie et savoir bien s’entourer. Aujourd’hui, 5 personnes sont à mes côtés et m’accompagnent pour préparer mes tournois.

Quelle est la victoire dont vous êtes le plus fier ?

Ma plus belle victoire est l’Open d’Italie, l’année dernière. J’ai encore de beaux souvenirs de cette victoire, dont une photo avec mon fils. Le tournoi que je rêve de remporter est l’Open de France, car il se déroule dans mon pays. J’ai à cœur de bien faire devant le public français et souhaite contribuer au rayonnement de notre sport à l’international.

 

Une jeune carrière déjà marquée par le succès

> 1997 Débute le Golf à 17 ans
> 2003 Devient Professionnel à 23 ans 2009 1er au Rolex Trophy de Genève
> 2011 2e à l’Allianz Golf Open de Lyon
> 2012 Débute dans le circuit Européen et remporte l’Open d’Andalousie.
Classé à la 63e place de la Race to Dubaï (European tour)
> 2013 Victoire au 70e Open d’Italie Lindt.
Monte à la 42e place de la Race to Dubaï.