Clientèle privée Intermédiaires financiers

Devenir client

Vous êtes déjà client ? Nous vous invitons à contacter votre banquier privé. 
Vous n’êtes pas client mais aimeriez en savoir plus ? Merci de remplir le formulaire ci-dessous.

Contacts locaux

France : +33 (0) 1 53 43 87 00 (9h - 18h)
Luxembourg : +352 47 93 11 1 (8h30 - 17h30)
Monaco : +377 97 97 58 00 (9h/12h - 14h/17h)
Suisse : Genève au +41 22 819 02 02
et Zurich au +41 44 218 56 11 (8h30 - 17h30)

Vous souhaitez nous contacter au sujet de la protection de vos données personnelles ?

Merci de bien vouloir contacter le Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking France en envoyant un e-mail à l'adresse suivante : protectiondesdonnees@societegenerale.fr.

Merci de bien vouloir contacter le Délégué à la Protection des Données de Société Générale Luxembourg en envoyant un e-mail à l'adresse suivante : lux.dpooffice@socgen.com

Pour les clients résidant en Italie, merci de bien vouloir contacter le prestataire externe BDO en charge de la Protection des Données en envoyant un e-mail à l’adresse suivante :    lux.dpooffice-branch-IT@socgen.com

Merci de bien vouloir contacter le Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking Monaco en envoyant un email à l'adresse suivante : list.mon-privmonaco-dpo@socgen.com

Merci de bien vouloir contacter le Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking Suisse en envoyant un e-mail à l'adresse suivante : sgpb-gdpr.ch@socgen.com

Vous souhaitez faire une réclamation ?

Société Générale Private Banking a l’ambition de vous apporter la meilleure qualité de service possible. Toutefois, des difficultés peuvent parfois survenir dans le fonctionnement de votre compte ou dans l’utilisation des services mis à votre disposition.

Votre banquier privé  est votre interlocuteur privilégié pour recueillir et traiter votre réclamation.

En cas de désaccord avec votre banquier privé ou d’absence de réponse de sa part, vous pouvez adresser votre réclamation à la Direction de Société Générale Private Banking France en envoyant un e-mail à : FR-SGPB-Relations-Clients@socgen.com ou un courrier à l'adresse suivante : 

Société Générale Private Banking France
29 boulevard Haussmann CS 614
75421 Paris Cedex 9

Société Générale Private Banking France s’engage à accuser réception de votre réclamation sous 10 (dix) jours ouvrables à compter de la date de sa réception et à vous apporter une réponse dans un délai de 2 (deux) mois à compter de cette même date. Si nous ne sommes pas en mesure de respecter ce délai de 2 (deux) mois, vous en serez informé par courrier. 

En cas de désaccord avec la banque ou d’absence de réponse dans un délai de 2 (deux) mois après l’envoi de votre première réclamation écrite, ou de 15 (quinze) jours ouvrables pour une réclamation portant sur un service de paiement, vous pouvez saisir gratuitement, selon la nature de votre réclamation : 

 

Le Médiateur de la consommation auprès de la Fédération Bancaire Française

Le Médiateur de la consommation auprès de la Fédération Bancaire Française (FBF) est compétent pour les différends relatifs aux services fournis et aux contrats conclus en matière d’opérations de banque (gestion de compte de dépôt, opération de crédit, services de paiement par exemple), de services d’investissement, d’instruments financiers et de produits d’épargne, ainsi qu’à la commercialisation des contrats d’assurance.

Le Médiateur auprès de la FBF vous répondra directement, dans un délai de 90 (quatre-vingt-dix) jours à compter de la date à laquelle il aura reçu tous les documents sur lesquels est fondée la demande. En cas de litige complexe, ce délai peut être prolongé. Le Médiateur auprès de la FBF formulera une position motivée qu’il soumet à l’approbation des deux parties.

Vous pouvez saisir le Médiateur auprès de la FBF par voie électronique sur le site internet du Médiateur : www.lemediateur.fbf.fr ou en adressant un courrier à l’adresse suivante :

Le Médiateur CS 151
75 422 Paris cedex 09

 

Le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers

Le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) est également compétent pour les différends relatifs aux services d’investissements, d’instruments financiers et de produits d’épargne financière.

Pour ce type de différend, en tant que client consommateur, vous disposez donc d’un choix entre le Médiateur de la consommation auprès de la FBF et le Médiateur de l’AMF. Dès lors que vous avez choisi l’un de ces deux médiateurs, vous ne pouvez plus saisir, pour ce même différend, l’autre Médiateur.

Vous pouvez saisir le Médiateur de l’AMF par voie électronique sur le site internet de l’AMF : www.amf-france.org ou en adressant un courrier à l’adresse suivante :

Le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers
17 place de la Bourse
75082 Paris Cedex 2

Le Médiateur de l’Assurance

Le Médiateur de l’Assurance est compétent pour les litiges sur l’application ou l’interprétation d’un contrat d’assurance.

Vous pouvez saisir le Médiateur des Assurances en utilisant les coordonnées qui doivent être mentionnées aux termes de votre contrat d’assurance.

Afin d’assurer un traitement optimal de vos demandes, toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée à l'adresse suivante :

Service réclamations Banque privée
11, Avenue Emile Reuter
L-2420 Luxembourg

Ou par e-mail à l’adresse clienteleprivee.sglux@socgen.com et

pour les clients résidant en Italie à l’adresse societegenerale@unapec.it

La Banque s’engage à accuser réception de votre demande dans les 10 jours ouvrables suivant sa date de réception et à vous apporter une réponse dans un délai maximum de 30 jours ouvrables à compter de sa réception. Si votre demande devait nécessiter un délai de traitement supplémentaire (recherches complexes…), nous vous en informerons endéans ce même délai de 30 jours ouvrables.

Dans l’hypothèse où la réponse qui vous est apportée ne correspondrait pas à vos attentes, nous vous informons de la possibilité :

En premier lieu, d’adresser à la Direction de Société Générale Luxembourg en charge du traitement des réclamations, votre demande à l’adresse suivante :

Secrétariat Général de Société Générale Luxembourg
11, Avenue Emile Reuter
L-2420 Luxembourg

En second lieu, si la réponse de la Direction en charge du traitement des réclamations ne permet pas de clore la réclamation, de disposer de la faculté de saisir l’Autorité de tutelle de Société Générale Luxembourg, la Commission de Surveillance du Secteur Financier (CSSF) :

Par courrier : 283, Route d’Arlon L-1150 Luxembourg
Par courriel :
direction@cssf.lu

Afin d’assurer un traitement optimal de vos demandes, toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée soit par e-mail à l’adresse suivante : servicequalite.privmonaco@socgen.com ou par courrier à notre service dédié :

Sociéte Génerale Private Banking Monaco
Middle Office – Service Réclamation 
11 avenue de Grande Bretagne 
98000 Monaco

La Banque s’engage à accuser réception de votre demande dans les 2 jours ouvrables suivant sa date de réception et à vous apporter une réponse dans un délai maximum de 30 jours ouvrables à compter de sa réception. Si votre demande devait nécessiter un délai de traitement supplémentaire (recherches complexes…), nous vous en informerons endéans ce même délai de 30 jours ouvrables. 

Dans l’hypothèse où la réponse qui vous est apportée ne correspondrait pas à vos attentes, nous vous informons de la possibilité d’adresser à la Direction de Société Générale Private Banking Monaco en charge du traitement des réclamations, votre demande à l’adresse suivante : 

Sociéte Génerale Private Banking Monaco
Secrétariat Général 
11 avenue de Grande Bretagne
98000 Monaco

Toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée par messagerie électronique à l’adresse suivante :

sgpb-reclamations.ch@socgen.com

Les clients peuvent également avoir recours à l’Ombudsman des banques suisses dont les coordonnées figurent sur le site :

www.bankingombudsman.ch

 

 

Où en sont le groupe Société Générale et sa banque privée sur l’environnement ?

Interview croisée d’Hacina Py, Directrice du Développement Durable du groupe Société Générale et Brendan Robin, Directeur du Développement Durable de Société Générale Private Banking.

Avec l’avènement de nouvelles réglementations, l’actualité de la finance durable est très dense.  L’occasion de faire le point sur ce que font le groupe Société Gérale et sa Banque Privée en particulier sur le sujetde l’environnement. Claire Douchy, en charge de l’engagement responsable et des projets sociétaux de SGPB France, a rencontré Hacina Py, Directrice du Développement Durable du groupe Société Générale et Brendan Robin, Directeur du Développement Durable de Société Générale Private Banking.

Claire Douchy : Quelle est la place de l’environnement dans les enjeux de Développement Durable du Groupe ?

Hacina Py : L’ambition RSE du groupe Société Générale, c’est-à-dire, son ambition en termes d’enjeux sociaux et environnementaux, s’articule autour de quatre piliers : la transition écologique, le développement des territoires, la responsabilité d’employeur et le développement de la culture de responsabilité. L’enjeu environnemental est au coeur de nos piliers de transition écologique et de développement des territoires. 

Claire Douchy : Pourriez-vous expliquer ce que nous entendons par « transition écologique » ?

Hacina Py : La transition écologique recouvre la transition énergétique, la préservation de la biodiversité, l’évolution vers une économie circulaire plus économe en ressources etc. La transition énergétique, en particulier, est un axe majeur pour nous.  Nous avons une franchise forte dans le domaine du financement des énergies renouvelables, activité que nous avons commencée il y a plus de 20 ans. Depuis, nous n’avons cessé de contribuer activement au développement de standards de finance durable comme celui de l’Initiative financière du Programme des Nations unies pour l’environnement. Nous participons également à différentes coalitions internationales, dans le but d’accélérer la transition vers des modèles moins carbonés. Avec notre couverture internationale, nous finançons les plus grandes entreprises dans tous les secteurs économiques, et dans le cadre de notre relation bancaire, nous devons les encourager dans leur transition et les accompagner dans de nouveaux modèles d’affaires, qui impliquent désormais des chaînes de valeur inter sectorielles. Le sujet est encore plus stratégique pour nos clients Petites et Moyennes Entreprises, qui ont besoin de conseils et de solutions adaptées pour bien opérer cette transition dans leurs activités.

Claire Douchy :  En quoi l’appartenance à des coalitions internationales est-il important pour l’engagement environnemental de Société Générale ?

Hacina Py : C’est un sujet clé car nous sommes face à une urgence climatique qui nécessite de prendre des décisions rapidement dans un contexte où les solutions technologiques ne sont pas clairement établies pour les différentes trajectoires de décarbonation. Cela implique de travailler en coalitions avec nos pairs, avec nos clients et avec nos parties prenantes au sens large. Cette intelligence collective permet de partager les risques, d’homogénéiser les approches, de construire ensemble les solutions nouvelles. Nous avons ainsi été la première banque européenne à rejoindre le Conseil de l’hydrogène auprès de nos clients industriels et avons pu contribuer à la structuration d’un fonds hydrogène significatif. En ce qui concerne les mesures prises par les banques françaises pour aligner nos portefeuilles de crédit sur des trajectoires de décarbonation, ce travail collectif est clé. Nous sommes particulièrement actifs au sein de la Net Zero Banking Alliance (NZBA -en français : alliance bancaire Net Zéro en français). C’est une alliance qui regroupe plus d’une centaine de banques et qui promeut l’alignement des portefeuilles de financement sur des trajectoires compatibles avec un scenario à 1,5 degrés de réchauffement climatique. Cet engagement nous conduit à analyser notre portefeuille de financement des secteurs critiques en termes d’émissions de gaz à effet de serre comme le secteur de l’énergie, de l’acier, du transport etc… puis à fixer des échéances de réductions en ligne avec la neutralité carbone à 2050. La NZBA requiert de fixer des objectifs à 2030 (ou avant) pour commencer, ce qui implique de vrais changements de politique dans certains secteurs particulièrement émissifs.

Claire Douchy :  Les engagements publics sont très structurants pour mettre en place un changement dans nos pratiques. Qu’en est-il côté Banque Privée ?

Brendan Robin : Le climat est également l’une des priorités de la banque privée sur le volet des investissements et de la gestion de fortune. Nous menons d’ailleurs un vaste plan d’actions depuis plusieurs années et qui s’accélère depuis maintenant 12 mois.

Claire Douchy : Quels sont les contours du plan d’actions climat de la Banque Privée ?

Brendan Robin : Parmi ces actions, il y a notre adhésion à la Net Zero Asset Manager alliance (NZAM – en français : Gestion d’Actifs Net Zero) au travers de nos sociétés de gestion, SG 29 Haussmann et Société Générale Private Wealth Management. Concrètement, cela signifie que nous alignons progressivement les investissements que nous menons dans les portefeuilles de gestion et nos fonds avec l’objectif de neutralité carbone à horizon 2050. Notre stratégie est basée sur l’ensemble des secteurs, y compris ceux à fort impact climatique, comme l’énergie, le transport, l’industrie ou les bâtiments, car nous estimons que c’est en partie la transformation de leur modèle qui changera la donne. Nous accompagnons les entreprises que nous avons en portefeuille, par notre engagement et nos actions de votes aux Assemblées Générales, avec une attention toute particulière sur la transparence de leur trajectoire climatique et les enjeux liés à la transition juste, et exclurons, par exemple, dès 2025, toute entreprise ne communiquant pas de manière détaillée et transparente sur ses impacts sociaux et environnementaux. Nous privilégions ainsi une approche de transition pour les entreprises que nous accompagnons, car toutes ne partent du même point de départ en termes d’impact climatique. C’est au terme d’une période d’observation que nous déciderons de maintenir nos investissements ou au contraire de sortir certaines valeurs de notre portefeuille. Cet enjeu implique donc un objectif intermédiaire de réduire de moitié  les émissions globales de nos portefeuilles d’ici 2030. Un autre exemple est notre fonds d’investissement à impact environnemental « Moorea Fund Sustainable Climate Action » qui privilégie les sociétés jouant un rôle déterminant sur le changement climatique. Je peux également citer notre partenariat avec LUMO, une plate-forme qui permet d’investir dans des actifs utiles à la transition écologique de manière innovante et de gérer ces investissements de manière 100% digitale. Elle offre une solution d’investissement direct sur des projets d’énergies renouvelables.

Claire Douchy :  Les clients sont de plus en plus sensibles aux enjeux climatiques et désireux d’agir via leurs choix d’investissement. Quels dispositifs ont été mis en place pour former les collaborateurs sur ces sujets ?

Hacina Py : A l’échelle du Groupe Société Générale, mon objectif est de lancer une transformation de la banque à grande échelle, pour intégrer la RSE à tous les niveaux, aussi bien dans la stratégie commerciale des différentes entités que dans tous les processus de décision et dans les systèmes d’information. La RSE n’est plus un sujet de spécialistes, c’est le sujet de chacun de nous, collaborateurs. Cela requiert un programme de formation très complet, des objectifs personnels précis, des engagements clairs etc. Je suis ravie que notre direction ait validé cette feuille de route ambitieuse ! Pour commencer, nous avons lancé une série d’initiatives pour assurer la prise de conscience à tous les niveaux. Le déploiement de la fresque du climat dans le Groupe est un très bon outil pour cela. Comme plusieurs grandes entreprises, nous avons formé l’année dernière des collaborateurs volontaires pour animer cet atelier collaboratif très puissant qui permet de comprendre les causes et les conséquences du changement climatique. Je suis heureuse de constater l’enthousiasme de ces animateurs internes et nous voyons le nombre de personnes formées à la fresque augmenter tous les jours. Ce déploiement pour le moment volontaire est aussi un excellent moyen de rendre nos collaborateurs en France et dans le monde acteurs du changement. Nous construisons par ailleurs des parcours type pour permettre à chacun d’acquérir des compétences dans les différents sujets liés au climat, à la biodiversité mais aussi la gestion de notre propre empreinte carbone. Les modules de formation viennent compléter un socle de connaissances que chacun va devoir acquérir sur les risques E&S, la finance durable et sa réglementation, la stratégie RSE de la banque et sa déclinaison dans les différents métiers etc.

Brendan Robin : Nous sommes effectivement tous concernés : gouvernements, consommateurs, entreprises, investisseurs et épargnants. Le dernier rapport du Groupement International d’Experts sur le Climat (GIEC), pointe un besoin d’investissement annuel de près de trois à six fois celui existant, entre 2020 et 2030, ce qui implique un engagement de tous. C’est pour cette raison que, du côté de la Banque Privée, nous menons aussi, comme le souligne Hacina, un solide plan de formation et de certification de nos équipes, pour sensibiliser et accompagner nos clients efficacement. A titre d’exemple, nous nous sommes engagés dès début 2022 sur 4 formations RSE pour l’ensemble des collaborateurs de la banque privée ; et avons par ailleurs déjà atteint 30% de collaborateurs formés à la Fresque du Climat et même débuté une expérimentation auprès de 25 clients.

Vous souhaitez approfondir ces sujets avec nous ?

AVERTISSEMENT GENERAL :

Société Générale Private Banking est la ligne métier du Groupe Société Générale opérant à travers son siège au sein de Société Générale S.A. et de départements, succursales ou filiales, localisés sur les territoires mentionnés ci-après, agissant sous la marque « Société Générale Private Banking » et distributeurs du présent document.

Le présent document, de nature publicitaire, n’a pas de valeur contractuelle. Son contenu n’est pas destiné à fournir un service d’investissement, il ne constitue ni un conseil en investissement ou une recommandation personnalisée sur un produit financier, ni un conseil ou une recommandation personnalisée en assurance, ni une sollicitation d’aucune sorte, ni un conseil juridique, comptable ou fiscal de la part d’une quelconque entité relevant de Société Générale Private Banking.

Les informations contenues sont données à titre indicatif, peuvent être modifiées sans préavis, et visent à communiquer des éléments pouvant être utiles à une prise de décision. Les informations sur les performances passées éventuellement reproduites ne garantissent en aucun cas les performances futures.

Les banquiers privés des entités Société Générale Private Banking sont à la disposition des investisseurs potentiels pour leur fournir de plus amples informations sur les déclinaisons, au sein de l’entité Société Générale Private Banking concernée, de la thématique présentée dans ce document.

Le présent document est confidentiel, destiné exclusivement à la personne qui le consulte, et ne peut être ni communiqué ni porté à la connaissance de tiers, ni reproduit totalement ou partiellement, sans accord préalable et écrit de l’entité Société Générale Private Banking concernée.

Aucune entité relevant de Société Générale Private Banking ne peut en aucun cas être tenue responsable pour toute décision prise par un investisseur sur la base des seules informations contenues dans ce document.

Le groupe Société Générale maintient effective une organisation administrative prenant toutes les mesures nécessaires pour identifier, contrôler et gérer les conflits d’intérêts. A cet effet, les entités Société Générale Private Banking ont mis en place une politique de gestion des conflits d’intérêts permettant de gérer et prévenir les conflits d’intérêts. Pour plus de détails, les clients de Société Générale Private Banking peuvent se reporter à la politique de gestion des conflits d'intérêts disponible sur simple demande auprès de leur banquier privé.

Société Générale Private Banking a également mis en place une politique de traitement des réclamations formulées par ses clients, disponible sur simple demande auprès de leur banquier privé ou sur le site Internet de Société Générale Private Banking.

AVERTISSEMENTS SPÉCIFIQUES PAR JURIDICTION

France : Sauf indication contraire expresse, le présent document est publié et distribué par Société Générale, banque française autorisée et supervisée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution, sise 4, place de Budapest, CS 92459, 75436 Paris Cedex 09, sous la supervision prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE ») et enregistrée auprès de l’ORIAS en qualité d’intermédiaire en assurance sous le numéro 07 022 493 orias.fr. Société Générale est une société anonyme française au capital de 1 046 405 540 euros au 1er février 2022, dont le siège social est situé 29, boulevard Haussmann, 75009 Paris, et dont le numéro d'identification unique est 552 120 222 R.C.S. Paris. De plus amples détails sont disponibles sur demande ou sur www.privatebanking.societegenerale.com. 

Luxembourg : Le présent document est distribué au Luxembourg par Société Générale Luxembourg, société anonyme enregistrée auprès du registre de commerce et des sociétés de Luxembourg sous le numéro B 6061 et établissement de crédit autorisé et régi par la Commission de Surveillance du Secteur Financier (« CSSF »), sous la supervision prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »), et dont le siège social est sis 11, avenue Émile Reuter – L 2420 Luxembourg.  De plus amples détails sont disponibles sur demande ou sur www.societegenerale.lu. Aucune décision d’investissement quelle qu’elle soit ne pourrait résulter de la seule lecture de ce document. Société Générale Luxembourg n’accepte aucune responsabilité quant à l’exactitude ou autre caractéristique des informations contenues dans ce document. Société Générale Luxembourg n’accepte aucune responsabilité quant aux actions menées par le destinataire de ce document sur la seule base de ce dernier, et Société Générale Luxembourg ne se présente pas comme fournissant des conseils, notamment en ce qui concerne les services d’investissement. Les opinions, points de vue et prévisions exprimées dans le présent document (y compris dans ses annexes) reflètent les opinions personnelles de l’auteur/des auteurs et ne reflètent pas les opinions d’autres personnes ou de Société Générale Luxembourg, sauf indication contraire. Ce document a été élaboré par Société Générale.  La CSSF n’a procédé à aucune analyse, vérification ou aucun contrôle sur le contenu du présent document.  

Monaco : Le présent document est distribué à Monaco par Société Générale Private Banking (Monaco) S.A.M., sise 11 avenue de Grande Bretagne, 98000 Monaco, Principauté de Monaco, régie par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution et la Commission de Contrôle des Activités Financières. Les produits financiers commercialisés à Monaco peuvent être réservés à des investisseurs qualifiés conformément aux dispositions de la loi n° 1.339 du 07/09/2007 et de l’Ordonnance Souveraine n° 1.285 du 10/09/2007.  De plus amples détails sont disponibles sur demande ou sur www.privatebanking.societegenerale.com.

Suisse : Le présent document est distribué en Suisse par SOCIETE GENERALE Private Banking (Suisse) SA (« SGPBS »), dont le siège se trouve à la rue du Rhône 8, CH-1204 Genève.  SGPBS est une banque autorisée par l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (« FINMA »). Les placements collectifs et les produits structurés ne peuvent être offerts que conformément à la Loi fédérale sur les placements collectifs de capitaux (Loi sur les placements collectifs, LPCC) du 23 juin 2006 respectivement les Directives de l’Association suisse des banquiers (ASB) concernant l’information des investisseurs sur les produits structurés.  De plus amples détails sont disponibles sur demande auprès de SGPBS ou sur www.privatebanking.societegenerale.com. 

Le présent document n’est pas distribué par les entités du groupe Kleinwort Hambros qui agissent sous la marque « Kleinwort Hambros » au Royaume-Uni (SG Kleinwort Hambros Bank Limited), à Jersey et Guernesey (SG Kleinwort Hambros Bank (CI) Limited) et à Gibraltar (SG Kleinwort Hambros Bank (Gibraltar) Limited). En conséquence, les informations communiquées et les éventuelles offres, activités et informations patrimoniales et financières présentées ne concernent pas ces entités et peuvent ne pas être autorisées par ces entités ni adaptées sur ces territoires. De plus amples informations sur les activités des entités de la banque privée de Société Générale situées sur les territoires du Royaume-Uni, des îles anglo-normandes et de Gibraltar, incluant des informations complémentaires de nature légale et réglementaire, sont disponibles sur www.kleinworthambros.com

Claire Douchy Directrice des engagements sociétaux et des projets responsables Société Générale Private Banking France