Contact

Vous êtes déjà client ? Nous vous invitons à contacter votre banquier privé. 
Vous n’êtes pas client mais aimeriez en savoir plus ? Merci de remplir le formulaire ci-dessous.

Contacts locaux

France : +33 (0) 1 42 14 20 00 (9h - 17h)
Luxembourg : +352 47 93 11 1 (8h30 - 18H00)
Monaco : +377 97 97 58 00 (9h/12h - 14h/17h)
Suisse : Genève au +41 22 819 02 02
et Zurich au +41 44 218 56 11 (8h30 - 17h30)

Vous souhaitez nous contacter au sujet de la protection de vos données personnelles ?

Merci de bien vouloir contacter le Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking France en envoyant un email à l'adresse suivante : protectiondesdonnees@societegenerale.fr.

Merci de bien vouloir contacter Bieneke Russon, Délégué à la Protection des Données de Société Générale Bank & Trust Luxembourg par téléphone : +352-47.93.93.11.5046 ou en envoyant un email à l'adresse suivante : lux.dpooffice@socgen.com.

Merci de bien vouloir contacter Céline Pastor, Déléguée à la Protection des Données de Société Générale Private Banking Monaco en envoyant un email à l'adresse suivante : list.mon-privmonaco-dpo@socgen.com

Merci de bien vouloir contacter Omar Otmani, Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking Suisse en envoyant un email à l'adresse suivante : sgpb-gdpr.ch@socgen.com.

Vous souhaitez faire une réclamation ?

Merci de bien vouloir adresser votre réclamation à Société Générale Private Banking France en envoyant un email à : FR-SGPB-Relations-Clients@socgen.com ou un courrier à l'adresse suivante : 

Société Générale Private Banking France
Direction Commerciale
29 boulevard Haussmann CS 614
75421 Paris Cedex 9

Société Générale Private Banking France s’engage à accuser réception de votre réclamation dans un délai de dix jours ouvrables à compter de la date de sa réception et à vous apporter une réponse dans un délai de deux mois à compter de cette même date. Si nous ne sommes pas en mesure de respecter ce délai de 60 jours, vous en serez informé par courrier.
 

En dernier recours, vous pouvez saisir gratuitement, selon la nature de votre réclamation 

 

Le Médiateur auprès de Société Générale

Il s'engage à étudier votre dossier au vu de votre position et de celle de la banque, à apprécier les arguments des parties et à prendre une décision fondée sur l'équité. Le Médiateur vous répondra directement dans un délai maximum de deux mois.

Vous pouvez saisir le Médiateur auprès de Société Générale par voie électronique sur le site internet du Médiateur : mediateur.societegenerale.fr ou en adressant un courrier à l’adresse suivante :

Le Médiateur auprès de Société Générale
17 cours Valmy
92987 Paris La Défense Cedex 7

 

Le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers

Vous pouvez saisir le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers en adressant un courrier à l’adresse suivante :

Le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers
17 Place de la Bourse
75082 Paris Cedex 2

 

Le Médiateur des Assurances

Vous pouvez saisir le Médiateur des Assurances : ses coordonnées doivent être mentionnées aux termes de votre contrat d’assurance.

Afin d’assurer un traitement optimal de vos demandes, toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée à l'adresse suivante :

Service réclamations Banque privée
11, Avenue Emile Reuter
L-2420 Luxembourg

La Banque s’engage à accuser réception de votre demande dans les 10 jours suivant sa date de réception et à vous apporter une réponse dans un délai maximum de 30 jours à compter de sa réception. Si votre demande devait nécessiter un délai de traitement supplémentaire (recherches complexes…), nous vous en informerons endéans ce même délai de 30 jours.

Dans  l’hypothèse où la réponse qui vous est apportée ne correspondrait pas à vos attentes, nous vous informons de la possibilité :

En premier lieu, d’adresser à la Direction de Société Générale Bank & Trust en charge du traitement des réclamations, votre demande à l’adresse suivante :

Secrétariat Général de Société Générale Bank & Trust
11, Avenue Emile Reuter
L-2420 Luxembourg

En second lieu, si la réponse de la Direction en charge du traitement des réclamations ne permet pas de clore la réclamation, de disposer de la faculté de saisir l’Autorité de tutelle de SGBT, la Commission de Surveillance du Secteur Financier (CSSF) :

Par courrier : 283, Route d’Arlon L-1150 Luxembourg
Par courriel : direction@cssf.lu

Afin d’assurer un traitement optimal de vos demandes, toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée soit par e-mail à l’adresse suivante : reclamation.privmonaco@socgen.com ou par courrier à notre service dédié :

Societe Generale Private Banking Monaco
Middle Office – Service Réclamation 
11 avenue de Grande Bretagne 
98000 Monaco

La Banque s’engage à accuser réception de votre demande dans les 2 jours suivants sa date de réception et à vous apporter une réponse dans un délai maximum de 10 jours à compter de sa réception. Si votre demande devait nécessiter un délai de traitement supplémentaire (recherches complexes…), nous vous en informerons endéans ce même délai de 30 jours. 

Dans l’hypothèse où la réponse qui vous est apportée ne correspondrait pas à vos attentes, nous vous informons de la possibilité d’adresser à la Direction de Société Générale Private Banking Monaco en charge du traitement des réclamations, votre demande à l’adresse suivante : 

Secrétariat Général de Societe Generale Private Banking Monaco 
11 avenue de Grande Bretagne
98000 Monaco

Toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée par messagerie électronique à l’adresse suivante : sgpb-reclamations.ch@socgen.com.

Les clients peuvent également avoir recours à l’Ombudsman des banques suisses dont les coordonnées figurent sur le site www.bankingombudsman.ch

 

Tendances #2

Intelligence artificielle, environnement, biodiversité, parité, nouveaux aliments, voyage dans l’espace… Les grandes tendances du moment.
Le danger

Rien ne va plus entre mésanges et gobe-mouches

Le réchauffement climatique a accéléré la prolifération des chenilles. Friandes de ces insectes, les mésanges ont logiquement décidé de pondre plus tôt dans l’année pour en profiter pleinement.

Problème : leur période de reproduction intervient désormais au retour de migration des gobe-mouches, qui partagent les mêmes sites de nidification. Pour protéger leurs œufs, les mésanges se muent alors en animaux féroces, décimant leurs rivaux… au point que la survie de l’espèce est aujourd’hui menacée. Une illustration de l’importance de protéger l’équilibre des écosystèmes.

La solution

La Corée du Sud mise sur l’algue

Les plantes marines présentent de nombreux avantages pour notre santé et pour l’environnement. Généreuses en nutriments mais pauvres en calories, les algues aident à lutter contre la malnutrition et la malbouffe et réduisent les risques cardiovasculaires ou de cancer du sein. Elles ont aussi l’énorme avantage de capter et de stocker le CO2. Cet aliment s’avère aussi un délice pour les papilles, d’autant que l’algue se déguste de multiples façons : fraîche, grillée, en soupe ou en chips. La Corée du Sud en a fait un atout majeur de son économie et ses exportations, notamment de snacks, sont en plein essor.

La récompense

Prix Marcel-Duchamp

Éric Baudelaire a remporté le célèbre prix d’art contemporain pour Tu peux prendre ton temps, une installation dont la pièce maîtresse est un long-métrage réalisé par et avec vingt élèves du collège Dora Maar de Saint-Denis. L’artiste de 47 ans mêle photographie, vidéo et performance, réel et fiction, pour explorer les problématiques contemporaines, notamment celles liées à la guerre.

Société Générale compte ainsi un nouveau lauréat parmi les artistes de sa collection. Elle avait en effet acquis l’une des toutes premières œuvres de Baudelaire, Attente – cliché extrait de la série photographique « États imaginés » –, réalisée en Abkhazie, à l'ouest de la Géorgie, en 2005.

Le projet du futur

Premiers touristes dans l’espace

Cette année, la Nasa va autoriser les premiers vols commerciaux à destination de l’espace. Elle permettra à deux entreprises américaines – Boeing et Space X – d’utiliser contre paiement la station spatiale internationale (ISS), placée en orbite terrestre basse. Chaque année, deux missions courtes (trente jours au maximum) accueilleront quelques astronautes privilégiés. Coût d’une nuit à bord par personne ? Environ 35 000 dollars.

La croisière

À bord d’un bateau hybride

Dans le secteur particulièrement polluant des navires de croisière, la compagnie norvégienne Hurtigruten ouvre une voie verte. L’été dernier, elle a inauguré le tout premier navire à propulsion hybride, le MS Roald Amundsen. Conçu pour les fjords et les zones vulnérables, il permet de réduire de 20 % la consommation de carburant et de 3 000 tonnes/an les émissions de CO₂. D’ici à 2021, la compagnie va construire deux autres navires à propulsion hybride et en convertir six existants. Ces derniers carbureront au biogaz liquéfié produit à partir de restes de poissons morts et autres déchets organiques.

La piscine

La sky pool de Houston

Sensations fortes garanties. La piscine de la Market Square Tower de Houston, aux États-Unis, s’élève à 150 mètres au-dessus du sol et offre une vue spectaculaire sur la métropole texane. Céleste frisson supplémentaire : une partie de la piscine est suspendue au-dessus du vide, avec un fond en plexiglas transparent. Comme un sentiment de voler entre les gratte-ciel.

La formation

Argentin et sommelier de la viande

Il existe des sommeliers pour le vin, le café, l’huile d’olive… et, depuis fin 2019 en Argentine, officient des « sommeliers de carnes » (des viandes). Ils sont 36 hommes et femmes experts du goût, de la saveur, de la cuisson, de l’origine des viandes. Ils sont tous issus de la première promotion de la Escuela de Sommelier de Carnes , créée au sein de la Faculté des sciences vétérinaires de l’Université de Buenos Aires. Cette formation de neuf mois est destinée à tous les acteurs de la filière, éleveurs, négociants, bouchers, restaurateurs, cuisiniers… Dans un pays où la viande est reine, être initié à ses secrets s’imposait.

La renaissance

Une intelligence artificielle termine une symphonie de Beethoven

À l’occasion du 250e anniversaire de la naissance de Ludwig van Beethoven, une équipe constituée de musicologues, musiciens et informaticiens met actuellement au point une intelligence artificielle (IA) capable d’assimiler le style du compositeur. Objectif : terminer sa 10e Symphonie, restée inachevée au moment de sa mort en 1827. Pour y parvenir, l’IA a assimilé 150 morceaux de musique et se fait guider par le compositeur autrichien Walter Werzowa.