Contact

Vous êtes déjà client ? Nous vous invitons à contacter votre banquier privé. 
Vous n’êtes pas client mais aimeriez en savoir plus ? Merci de remplir le formulaire ci-dessous.

Contacts locaux

France : +33 (0) 1 42 14 20 00 (9h - 17h)
Luxembourg : +352 47 93 11 1 (8h30 - 18H00)
Monaco : +377 97 97 58 00 (9h/12h - 14h/17h)
Suisse : Genève au +41 22 819 02 02
et Zurich au +41 44 218 56 11 (8h30 - 17h30)

Vous souhaitez nous contacter au sujet de la protection de vos données personnelles ?

Merci de bien vouloir contacter le Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking France en envoyant un email à l'adresse suivante : protectiondesdonnees@societegenerale.fr.

Merci de bien vouloir contacter Bieneke Russon, Délégué à la Protection des Données de Société Générale Bank & Trust Luxembourg par téléphone : +352-47.93.93.11.5046 ou en envoyant un email à l'adresse suivante : lux.dpooffice@socgen.com.

Merci de bien vouloir contacter Céline Pastor, Déléguée à la Protection des Données de Société Générale Private Banking Monaco en envoyant un email à l'adresse suivante : list.mon-privmonaco-dpo@socgen.com

Merci de bien vouloir contacter Omar Otmani, Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking Suisse en envoyant un email à l'adresse suivante : sgpb-gdpr.ch@socgen.com.

Vous souhaitez faire une réclamation ?

Merci de bien vouloir adresser votre réclamation à Société Générale Private Banking France en envoyant un email à : FR-SGPB-Relations-Clients@socgen.com ou un courrier à l'adresse suivante : 

Société Générale Private Banking France
Direction Commerciale
29 boulevard Haussmann CS 614
75421 Paris Cedex 9

Société Générale Private Banking France s’engage à accuser réception de votre réclamation dans un délai de dix jours ouvrables à compter de la date de sa réception et à vous apporter une réponse dans un délai de deux mois à compter de cette même date. Si nous ne sommes pas en mesure de respecter ce délai de 60 jours, vous en serez informé par courrier.
 

En dernier recours, vous pouvez saisir gratuitement, selon la nature de votre réclamation 

 

Le Médiateur auprès de Société Générale

Il s'engage à étudier votre dossier au vu de votre position et de celle de la banque, à apprécier les arguments des parties et à prendre une décision fondée sur l'équité. Le Médiateur vous répondra directement dans un délai maximum de deux mois.

Vous pouvez saisir le Médiateur auprès de Société Générale par voie électronique sur le site internet du Médiateur : mediateur.societegenerale.fr ou en adressant un courrier à l’adresse suivante :

Le Médiateur auprès de Société Générale
17 cours Valmy
92987 Paris La Défense Cedex 7

 

Le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers

Vous pouvez saisir le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers en adressant un courrier à l’adresse suivante :

Le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers
17 Place de la Bourse
75082 Paris Cedex 2

 

Le Médiateur des Assurances

Vous pouvez saisir le Médiateur des Assurances : ses coordonnées doivent être mentionnées aux termes de votre contrat d’assurance.

Afin d’assurer un traitement optimal de vos demandes, toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée à l'adresse suivante :

Service réclamations Banque privée
11, Avenue Emile Reuter
L-2420 Luxembourg

La Banque s’engage à accuser réception de votre demande dans les 10 jours suivant sa date de réception et à vous apporter une réponse dans un délai maximum de 30 jours à compter de sa réception. Si votre demande devait nécessiter un délai de traitement supplémentaire (recherches complexes…), nous vous en informerons endéans ce même délai de 30 jours.

Dans  l’hypothèse où la réponse qui vous est apportée ne correspondrait pas à vos attentes, nous vous informons de la possibilité :

En premier lieu, d’adresser à la Direction de Société Générale Bank & Trust en charge du traitement des réclamations, votre demande à l’adresse suivante :

Secrétariat Général de Société Générale Bank & Trust
11, Avenue Emile Reuter
L-2420 Luxembourg

En second lieu, si la réponse de la Direction en charge du traitement des réclamations ne permet pas de clore la réclamation, de disposer de la faculté de saisir l’Autorité de tutelle de SGBT, la Commission de Surveillance du Secteur Financier (CSSF) :

Par courrier : 283, Route d’Arlon L-1150 Luxembourg
Par courriel : direction@cssf.lu

Afin d’assurer un traitement optimal de vos demandes, toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée soit par e-mail à l’adresse suivante : reclamation.privmonaco@socgen.com ou par courrier à notre service dédié :

Societe Generale Private Banking Monaco
Middle Office – Service Réclamation 
11 avenue de Grande Bretagne 
98000 Monaco

La Banque s’engage à accuser réception de votre demande dans les 2 jours suivants sa date de réception et à vous apporter une réponse dans un délai maximum de 10 jours à compter de sa réception. Si votre demande devait nécessiter un délai de traitement supplémentaire (recherches complexes…), nous vous en informerons endéans ce même délai de 30 jours. 

Dans l’hypothèse où la réponse qui vous est apportée ne correspondrait pas à vos attentes, nous vous informons de la possibilité d’adresser à la Direction de Société Générale Private Banking Monaco en charge du traitement des réclamations, votre demande à l’adresse suivante : 

Secrétariat Général de Societe Generale Private Banking Monaco 
11 avenue de Grande Bretagne
98000 Monaco

Toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée par messagerie électronique à l’adresse suivante : sgpb-reclamations.ch@socgen.com.

Les clients peuvent également avoir recours à l’Ombudsman des banques suisses dont les coordonnées figurent sur le site www.bankingombudsman.ch

 

Le pari esthétique de Christophe Rousset

Au diapason - Esthète. Tel est le mot qui résumerait le mieux le directeur musical des Talens Lyriques, un ensemble de musique baroque, classique et préromantique sur instruments anciens, soutenu depuis janvier 2019 par Mécénat Musical Société Générale. Par Séverine Garnier, critique musicale.

S’il prend l’avion et gère son agenda depuis son smartphone, Christophe Rousset ne vit cependant pas totalement au XXIe siècle. L’âme de ce musicien, fondateur de l’ensemble Les Talens Lyriques, est celle d’un homme du XVIIIe siècle. « J’étais un gamin tourné vers le passé. Le clavecin a été ma machine à remonter le temps », témoigne en souriant Christophe Rousset. Quand il naît à Avignon, le « renouveau baroque » débute à peine. Il faut attendre les années 1970 pour que les musiciens « classiques » se prennent de passion pour la musique des XVIIe et XVIIIe siècles. Si Bach et Mozart n’ont jamais quitté le panthéon des compositeurs les plus joués, qui connaît à cette époque les noms de Charpentier, Lully ou Couperin ? Christophe Rousset grandit à Aix-en-Provence, ville où la musique est reine, tout comme la beauté architecturale du XVIIIe siècle.
« Je passais mon temps à regarder le magnifique plafond du conservatoire et à essayer de me glisser dans les cours des vieux hôtels particuliers. » Il y travaille le clavecin. L’instrument aux cordes pincées ouvre à Christophe Rousset les portes de la musique de Rameau, Couperin, Bach.

Le baroque ressuscité par le cinéma

À 22 ans, Christophe Rousset remporte le prestigieux 1er Prix du concours de clavecin de Bruges et devient l’accompagnateur de William Christie. William Christie ? L’un des « baroqueux » les plus célèbres, qui redécouvre à la tête des Arts Florissants les partitions oubliées de la cour de Versailles. En 1991, Christophe Rousset crée son propre ensemble, Les Talens Lyriques, en référence à un opéra de Rameau. En 1993, Les Talens Lyriques sont sollicités pour réaliser la bande-son d’un film portant sur l’histoire d’un grand chanteur de l’époque baroque : le castrat Farinelli. Le film de Gérard Corbiau connaît un large succès et la bande-son se vend à un million d’exemplaires. Les Talens Lyriques poursuivent sur leur lancée en 1999 avec une version d’anthologie du Mitridate de Mozart, avec Cecilia Bartoli et Natalie Dessay.

Lully, ce génie !

L’Ensemble se distingue également en offrant depuis des décennies de magnifiques redécouvertes d’opéras de Jean-Baptiste Lully. Le compositeur préféré de Louis XIV n’a pas laissé un très bon souvenir dans l’histoire de la musique. « On disait de lui “c’est ennuyeux”, confirme Christophe Rousset. Personnellement, j’ai toujours pensé “c’est un génie”. »

Cet instinct du beau est l’atout majeur de Christophe Rousset. Ses enregistrements d’opéras prennent les mélomanes par surprise : Bellérophon, Amadis, Alceste (nominé aux Grammy Awards !) et, dernièrement, Isis. Christophe Rousset appelle cela « réveiller une belle endormie ».

Christophe Rousset

En quelques dates

1961. Naissance à Avignon.
1983. Remporte à 22 ans le 1er Prix du concours de clavecin de Bruges.
1991. Fonde son ensemble, Les Talens Lyriques.
1994. Sortie du film Farinelli, de Gérard Corbiau, dont la bande originale, interprétée par Les Talens Lyriques, se vend à plus d’un million d’exemplaires.
2005. Sortie de son interprétation des Variations Goldberg, de Jean-Sébastien Bach (Decca).
2007. Il publie une monographie de Jean-Philippe Rameau (Actes Sud), suivi en 2016 par celle de François Couperin (Actes Sud).
2018. Recrée Faust, de Charles Gounod, dans sa version originale.
2019. Poursuit son intégrale des opéras de Jean-Baptiste Lully en publiant le septième volume : Isis.

 

Aller vers les jeunes

L’Ensemble parcourt le monde, avec plus de 500 concerts dans une quarantaine de pays à son actif, afin de faire partager au plus grand nombre sa passion. Parallèlement aux productions internationales, le chef et ses musiciens développent tout un panel d’actions culturelles en Île-de-France, dans les collèges en zones éducatives prioritaires. « L’idée de partager la musique avec des collégiens est venue quand nous étions en manque de salles de répétition, se souvient Christophe Rousset. J’ai sollicité la Mairie de Paris avec un « deal » : une répétition des Talens Lyriques est intéressante et peut apporter de la beauté à un gymnase, une école… qui peuvent parfois en manquer ! » Impliquant enseignants, parents et enfants, ces actions pédagogiques, qui font chanter Bach ou Haydn à des adolescents, bousculent les cases. « Très vite, les élèves se sont emparés de la chose. »

La modernité au service du passé

Pour aider ces novices à pratiquer la musique, Les Talens Lyriques et Christophe Rousset ont créé T@lenschool, trois applications mobiles permettant de jouer du hautbois, de diriger un orchestre ou de pianoter sur un clavecin « comme Christophe Rousset » ! Car, selon lui, « offrir un contact à la beauté n’est jamais vain ».

Mécénat Musical Société Générale défend le renouveau dans la musique baroque

Il y a trente ans, la musique baroque était affaire de spécialistes. Des films comme Farinelli ou Tous les matins du monde n’avaient pas encore séduit un large public. Il y a trente ans pourtant, Mécénat Musical Société Générale a pris le pari de soutenir les acteurs de cette redécouverte.
Précurseure dans le domaine de la musique baroque, l’association décide de soutenir, dès 1987, Les Arts Florissants et William Christie. Une jeune génération de musiciens suit son exemple et Mécénat Musical les accompagne dans leur développement, comme Le Concert d’Astrée, Café Zimmermann ou Pygmalion, pour ne citer que quelques-uns d’entre eux. Aujourd’hui, Mécénat Musical Société Générale poursuit son soutien au renouveau baroque avec des partenaires prestigieux comme le Concert Spirituel, l’ensemble Correspondances et Le Consort. Les Talens Lyriques ont rejoint la famille Mécénat Musical en janvier 2019.