Clientèle privée Intermédiaires financiers

Devenir client

Vous êtes déjà client ? Nous vous invitons à contacter votre banquier privé. 
Vous n’êtes pas client mais aimeriez en savoir plus ? Merci de remplir le formulaire ci-dessous.

Contacts locaux

France : +33 (0) 1 42 14 20 00 (9h - 17h)
Luxembourg : +352 47 93 11 1 (8h30 - 18H00)
Monaco : +377 97 97 58 00 (9h/12h - 14h/17h)
Suisse : Genève au +41 22 819 02 02
et Zurich au +41 44 218 56 11 (8h30 - 17h30)

Vous souhaitez nous contacter au sujet de la protection de vos données personnelles ?

Merci de bien vouloir contacter le Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking France en envoyant un email à l'adresse suivante : protectiondesdonnees@societegenerale.fr.

Merci de bien vouloir contacter Bieneke Russon, Délégué à la Protection des Données de Société Générale Bank & Trust Luxembourg par téléphone : +352-47.93.93.11.5046 ou en envoyant un email à l'adresse suivante : lux.dpooffice@socgen.com.

Merci de bien vouloir contacter Julien Garnier, Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking Monaco en envoyant un email à l'adresse suivante : list.mon-privmonaco-dpo@socgen.com

Merci de bien vouloir contacter Omar Otmani, Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking Suisse en envoyant un email à l'adresse suivante : sgpb-gdpr.ch@socgen.com.

Vous souhaitez faire une réclamation ?

Merci de bien vouloir adresser votre réclamation à Société Générale Private Banking France en envoyant un email à : FR-SGPB-Relations-Clients@socgen.com ou un courrier à l'adresse suivante : 

Société Générale Private Banking France
Direction Commerciale
29 boulevard Haussmann CS 614
75421 Paris Cedex 9

Société Générale Private Banking France s’engage à accuser réception de votre réclamation dans un délai de dix jours ouvrables à compter de la date de sa réception et à vous apporter une réponse dans un délai de deux mois à compter de cette même date. Si nous ne sommes pas en mesure de respecter ce délai de 60 jours, vous en serez informé par courrier.
 

En dernier recours, vous pouvez saisir gratuitement, selon la nature de votre réclamation 

 

Le Médiateur auprès de Société Générale

Il s'engage à étudier votre dossier au vu de votre position et de celle de la banque, à apprécier les arguments des parties et à prendre une décision fondée sur l'équité. Le Médiateur vous répondra directement dans un délai maximum de deux mois.

Vous pouvez saisir le Médiateur auprès de Société Générale par voie électronique sur le site internet du Médiateur : mediateur.societegenerale.fr ou en adressant un courrier à l’adresse suivante :

Le Médiateur auprès de Société Générale
17 cours Valmy
92987 Paris La Défense Cedex 7

 

Le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers

Vous pouvez saisir le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers en adressant un courrier à l’adresse suivante :

Le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers
17 Place de la Bourse
75082 Paris Cedex 2

 

Le Médiateur des Assurances

Vous pouvez saisir le Médiateur des Assurances : ses coordonnées doivent être mentionnées aux termes de votre contrat d’assurance.

Afin d’assurer un traitement optimal de vos demandes, toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée à l'adresse suivante :

Service réclamations Banque privée
11, Avenue Emile Reuter
L-2420 Luxembourg

La Banque s’engage à accuser réception de votre demande dans les 10 jours suivant sa date de réception et à vous apporter une réponse dans un délai maximum de 30 jours à compter de sa réception. Si votre demande devait nécessiter un délai de traitement supplémentaire (recherches complexes…), nous vous en informerons endéans ce même délai de 30 jours.

Dans  l’hypothèse où la réponse qui vous est apportée ne correspondrait pas à vos attentes, nous vous informons de la possibilité :

En premier lieu, d’adresser à la Direction de Société Générale Bank & Trust en charge du traitement des réclamations, votre demande à l’adresse suivante :

Secrétariat Général de Société Générale Bank & Trust
11, Avenue Emile Reuter
L-2420 Luxembourg

En second lieu, si la réponse de la Direction en charge du traitement des réclamations ne permet pas de clore la réclamation, de disposer de la faculté de saisir l’Autorité de tutelle de SGBT, la Commission de Surveillance du Secteur Financier (CSSF) :

Par courrier : 283, Route d’Arlon L-1150 Luxembourg
Par courriel : direction@cssf.lu

Afin d’assurer un traitement optimal de vos demandes, toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée soit par e-mail à l’adresse suivante : servicequalite.privmonaco@socgen.com ou par courrier à notre service dédié :

Societe Generale Private Banking Monaco
Middle Office – Service Réclamation 
11 avenue de Grande Bretagne 
98000 Monaco

La Banque s’engage à accuser réception de votre demande dans les 2 jours suivants sa date de réception et à vous apporter une réponse dans un délai maximum de 10 jours à compter de sa réception. Si votre demande devait nécessiter un délai de traitement supplémentaire (recherches complexes…), nous vous en informerons endéans ce même délai de 30 jours. 

Dans l’hypothèse où la réponse qui vous est apportée ne correspondrait pas à vos attentes, nous vous informons de la possibilité d’adresser à la Direction de Société Générale Private Banking Monaco en charge du traitement des réclamations, votre demande à l’adresse suivante : 

Secrétariat Général de Societe Generale Private Banking Monaco 
11 avenue de Grande Bretagne
98000 Monaco

Toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée par messagerie électronique à l’adresse suivante : sgpb-reclamations.ch@socgen.com.

Les clients peuvent également avoir recours à l’Ombudsman des banques suisses dont les coordonnées figurent sur le site www.bankingombudsman.ch

 

Tendances #2

Tourisme, architecture, environnement, design, sport, art, recherche… Les grandes tendances du moment.

L’ADN

Ces variants qui vous veulent du bien

Une alimentation saine et équilibrée, de l’activité physique, pas trop de stress et encore moins d’alcool et de tabac… Voilà les recommandations pour vivre longtemps et en bonne santé. L’hygiène de vie n’est toutefois pas l’alpha et l’oméga de la longévité. Des chercheurs de l’Université de Bologne, en Italie, ont en effet découvert dans l’ADN de personnes très âgées (plus de 105 ans) des variants génétiques contribuant à empêcher des mutations ou à en réparer certaines, ce qui protège leurs heureux porteurs des maladies liées à l’accumulation des ans. Finalement, la longévité, c’est comme le poker : un mélange de chance et de stratégie !

L’hôtel

La Mamounia à Marrakech

À l’aube de ses 97 ans, le mythique palais ocre a profité d’une année particulière pour se réinventer une nouvelle fois. Après plusieurs mois de travaux, menés par le cabinet d’architecture Jouin Manku, le célèbre hôtel marrakchi dévoile un nouveau décor modernisé, qui fait malgré tout la part belle aux savoir-faire artisanaux. L’offre gastronomique a été repensée avec un salon de thé et un bar italien signés Pierre Hermé et deux nouveaux restaurants dirigés par Jean-Georges Vongerichten, chef alsacien mondialement connu.

La recherche

Le luxe de demain s’invente en laboratoire

Avec les nouvelles exigences éthiques et durables des consommateurs, c’est tout le luxe qui se réinvente : fourrure, caviar, diamants… Les marques doivent à la fois réduire leur empreinte carbone, préserver le vivant, éviter la souffrance animale et surveiller l’impact socio-économique de leur activité. Le producteur britannique de caviar Exmoor Caviar a développé un caviar en laboratoire qui devrait arriver sur le marché d’ici deux ans. La maison de joaillerie française Courbet, quant à elle, n’emploie plus que des diamants de synthèse. Une question, toutefois : peut-on encore parler de luxe s’il devient accessible à tous ?

La pratique

Quand apprendre devient un jeu

Le quotidien serait très animé si le jeu était au centre de toutes les activités ! Imaginez un jeu vidéo vous invitant à mobiliser des muscles précis pour un exercice de kinésithérapie. Vous pourriez comprendre une période historique en participant à un jeu de rôles ou encore apprendre à conduire un chariot élévateur en vous servant d’un simulateur. Cette méthode, appelée ludification (ou gamification), est fondée sur des mécanismes de jeu dans un contexte d’apprentissage. S’appuyant sur des recherches en neurobiologie ayant démontré les effets des émotions sur la mémorisation à long terme, la ludification permet d’accroître la motivation et la concentration dans l’acquisition de connaissances. En somme, jouer permet de mieux assimiler.

La construction

Un pont pédestre de 516 mètres au Portugal

Au Portugal, dans la commune d’Arouca, a été inauguré 516 Arouca, le pont pédestre suspendu le plus long du monde : 516 mètres. Il s’élève au-dessus du vide et de la rivière Paiva, atteignant 175 mètres de haut. Cette construction offre une expérience unique, ce qui en fait une destination touristique incontournable. Le record du monde était précédemment détenu par la passerelle Charles Kuonen (494 mètres dans les Alpes suisses). Une prouesse technique qui marque la reprise du tourisme dans la région.

Le mot

Conso’trading

Contraction de « consommation » et de « trading », le conso’trading consiste à acheter un article très attendu – comme une paire de sneakers en édition limitée – pour le revendre un peu plus tard… beaucoup plus cher. Une démarche spéculative relativement classique. Ce qui l’est moins, c’est le profil de ces nouveaux entrepreneurs : des ados, parfois mineurs, fans de marques, qui financent leurs achats grâce à ce business prospère. Pour se lancer, il faut intégrer un « cook group » sur un réseau social. L’accès est en général payant mais il permet d’avoir des infos exclusives sur les affaires à venir. Nouveau mot pour une nouvelle pratique, le conso’trading est lié à la mouvance de l’économie participative. Celle-ci impose l’idée qu’une marque doit partager ses bénéfices avec sa communauté.

Le bureau 2.0

Tokyo : Des cabines pour télétravailler en attendant le métro

L’été dernier, des espaces insonorisés aux allures de photomatons-saunas sont apparus dans les couloirs du métro de la capitale nippone. Les « CocoDesk », imaginés par la multinationale Fuji Xerox, accueillent les usagers désireux de s’isoler pour travailler. Moyennant 250 yens (environ 2 €) les 15 minutes, ils peuvent participer à une réunion en visioconférence ou travailler sur une présentation, tout en bénéficiant des équipements et du confort (écran LCD, WiFi, climatisation) de ces bureaux insolites. Cette solution ingénieuse pour mettre à profit son temps de trajet a déjà séduit de nombreux cols blancs japonais.

L’initiative

Transformer les oranges en électricité

À chaque problème une solution durable ? Peut-être pas pour tout mais pour les oranges, oui ! Séville est la ville comptant le plus d’orangers au monde (50 000). Chaque année, le ramassage des oranges occupe près de 200 personnes et 5 000 tonnes d’oranges sont collectées.

Une partie est conservée pour un traitement industriel. La plupart des autres sont envoyées à la décharge. Si elles ne sont pas ramassées à temps, les oranges déversent leur jus sur le sol, se décomposent et deviennent un vrai danger pour les passants. Pour remédier à ce problème, la ville de Séville a eu l’idée de transformer les oranges en électricité, grâce au méthane capté lors de leur fermentation. Cette production pourrait répondre aux besoins en électricité de plus de 25 000 foyers et éviter la dépose en décharge de ces déchets biodégradables.