Contact

Vous êtes déjà client ? Nous vous invitons à contacter votre banquier privé. 
Vous n’êtes pas client mais aimeriez en savoir plus ? Merci de remplir le formulaire ci-dessous.

Contacts locaux

France : +33 (0) 1 42 14 20 00 (9h - 17h)
Luxembourg : +352 47 93 11 1 (8h30 - 18H00)
Monaco : +377 97 97 58 00 (9h/12h - 14h/17h)
Suisse : Genève au +41 22 819 02 02
et Zurich au +41 44 218 56 11 (8h30 - 17h30)

Vous souhaitez nous contacter au sujet de la protection de vos données personnelles ?

Merci de bien vouloir contacter le Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking France en envoyant un email à l'adresse suivante : protectiondesdonnees@societegenerale.fr.

Merci de bien vouloir contacter Bieneke Russon, Délégué à la Protection des Données de Société Générale Bank & Trust Luxembourg par téléphone : +352-47.93.93.11.5046 ou en envoyant un email à l'adresse suivante : lux.dpooffice@socgen.com.

Merci de bien vouloir contacter Roman Janecek, Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking Monaco en envoyant un email à l'adresse suivante : MONPrivmonaco-DPO@socgen.com.

Merci de bien vouloir contacter Omar Otmani, Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking Suisse en envoyant un email à l'adresse suivante : sgpb-gdpr.ch@socgen.com.

Vous souhaitez faire une réclamation ?

Merci de bien vouloir adresser votre réclamation à Société Générale Private Banking France en envoyant un email à : FR-SGPB-Relations-Clients@socgen.com ou un courrier à l'adresse suivante : 

Société Générale Private Banking France
Direction Commerciale
29 boulevard Haussmann CS 614
75421 Paris Cedex 9

Société Générale Private Banking France s’engage à accuser réception de votre réclamation dans un délai de dix jours ouvrables à compter de la date de sa réception et à vous apporter une réponse dans un délai de deux mois à compter de cette même date. Si nous ne sommes pas en mesure de respecter ce délai de 60 jours, vous en serez informé par courrier.
 

En dernier recours, vous pouvez saisir gratuitement, selon la nature de votre réclamation 

 

Le Médiateur auprès de Société Générale

Il s'engage à étudier votre dossier au vu de votre position et de celle de la banque, à apprécier les arguments des parties et à prendre une décision fondée sur l'équité. Le Médiateur vous répondra directement dans un délai maximum de deux mois.

Vous pouvez saisir le Médiateur auprès de Société Générale par voie électronique sur le site internet du Médiateur : mediateur.societegenerale.fr ou en adressant un courrier à l’adresse suivante :

Le Médiateur auprès de Société Générale
17 cours Valmy
92987 Paris La Défense Cedex 7

 

Le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers

Vous pouvez saisir le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers en adressant un courrier à l’adresse suivante :

Le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers
17 Place de la Bourse
75082 Paris Cedex 2

 

Le Médiateur des Assurances

Vous pouvez saisir le Médiateur des Assurances : ses coordonnées doivent être mentionnées aux termes de votre contrat d’assurance.

Afin d’assurer un traitement optimal de vos demandes, toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée à l'adresse suivante :

Service réclamations Banque privée
11, Avenue Emile Reuter
L-2420 Luxembourg

La Banque s’engage à accuser réception de votre demande dans les 10 jours suivant sa date de réception et à vous apporter une réponse dans un délai maximum de 30 jours à compter de sa réception. Si votre demande devait nécessiter un délai de traitement supplémentaire (recherches complexes…), nous vous en informerons endéans ce même délai de 30 jours.

Dans  l’hypothèse où la réponse qui vous est apportée ne correspondrait pas à vos attentes, nous vous informons de la possibilité :

En premier lieu, d’adresser à la Direction de Société Générale Bank & Trust en charge du traitement des réclamations, votre demande à l’adresse suivante :

Secrétariat Général de Société Générale Bank & Trust
11, Avenue Emile Reuter
L-2420 Luxembourg

En second lieu, si la réponse de la Direction en charge du traitement des réclamations ne permet pas de clore la réclamation, de disposer de la faculté de saisir l’Autorité de tutelle de SGBT, la Commission de Surveillance du Secteur Financier (CSSF) :

Par courrier : 283, Route d’Arlon L-1150 Luxembourg
Par courriel : direction@cssf.lu

Afin d’assurer un traitement optimal de vos demandes, toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée soit par e-mail à l’adresse suivante : reclamation.privmonaco@socgen.com ou par courrier à notre service dédié :

Societe Generale Private Banking Monaco
Middle Office – Service Réclamation 
13,15 Boulevard des Moulins 
98000 Monaco

La Banque s’engage à accuser réception de votre demande dans les 2 jours suivants sa date de réception et à vous apporter une réponse dans un délai maximum de 10 jours à compter de sa réception. Si votre demande devait nécessiter un délai de traitement supplémentaire (recherches complexes…), nous vous en informerons endéans ce même délai de 30 jours. 

Dans l’hypothèse où la réponse qui vous est apportée ne correspondrait pas à vos attentes, nous vous informons de la possibilité d’adresser à la Direction de Société Générale Private Banking Monaco en charge du traitement des réclamations, votre demande à l’adresse suivante : 

Secrétariat Général de Societe Generale Private Banking Monaco 
13,15 Boulevard des Moulins 
98000 Monaco

Toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée par messagerie électronique à l’adresse suivante : sgpb-reclamations.ch@socgen.com.

Les clients peuvent également avoir recours à l’Ombudsman des banques suisses dont les coordonnées figurent sur le site www.bankingombudsman.ch

 

Quand la philanthropie devient un secteur d’investissement

Le Centre Philanthropique de Société Générale Private Banking s'intéresse de plus près à l'impact des actions philanthropiques.

Les nouveaux philanthropes

Depuis plusieurs années, les spécialistes du secteur observent l’émergence d’un nouveau profil de philanthropes que nous rencontrons en effet de plus en plus souvent. Qui sont-ils ?

Quel que soit leur âge, ils ont été très souvent dirigeants d’entreprises, parfois fondateurs ou cadres dirigeants, tous très impliqués dans la conduite de leurs affaires, avec le souci de la réussite. Ce sont des décideurs, habiles stratèges et habitués à manier chiffres et rapports. Le rendement ou la rentabilité sont des indicateurs clés de la mesure de la réussite pour eux.

Ils se différencient des philanthropes traditionnels par une proximité plus forte avec les ONG, associations ou fondations actives dans l’intérêt général. Ils n’hésitent pas à nouer de véritables partenariats plutôt qu’à être de simples donateurs, jusqu’à demander dans certains cas à co-construire un programme d’intérêt général “rien que pour eux”. En contrepartie, ils vont mettre au service de leur partenaire leur argent mais aussi leur réseau, leurs compétences et toujours leur temps.

Quels que soient leur histoire ou le fait déclencheur de leur générosité, tous font le constat d’un manque, d’un vide social, d’une défaillance de l’État et veulent combler le besoin. Ils vont donc bâtir une stratégie, évaluer les moyens à mettre en œuvre mais surtout vont s’assurer que les actions conduites sont efficaces. Leurs attentes s’apparentent donc à celles des investisseurs : leur don est perçu comme un investissement, le rendement social étant un des éléments de mesure de l’efficacité de leur générosité.

Bill Gates a été l’un de ceux ayant ouvert la voie avec sa fondation, suivi par de multiples initiatives de dirigeants. Nous pouvons citer plus récemment l’initiative d’Alexandre Mars, “serial entrepreneur” qui avec sa Fondation Epic, a mis en place une organisation chargée d’évaluer en continu l’impact des associations soutenues. Un autre exemple : celui du fondateur d’Apax Partners, Maurice Tchenio, dont la fondation Alpha Omega agit comme un fonds d’investissement pour accompagner et faire changer d’échelle un portefeuille d’associations choisies.

 

 Quels que soient leur histoire ou le fait déclencheur de leur générosité, tous font le constat d’un manque, d’un vide social, d’une défaillance de l’État et veulent combler le besoin. 

 

Mesurer l'impact social

En parallèle, les acteurs de l’intérêt général se structurent : les organisations se dotent de plus en plus d’outils de reporting et de mesures d’impact. C’est un véritable changement pour certaines d’entre elles qui n’ont pas toujours les ressources suffisantes à consacrer à la collecte et l’analyse de données. Elles peuvent avoir l’impression de sacrifier des moyens qui seraient plus utiles sur “le terrain”. Une grande majorité des organisations le constate pourtant : l’exercice - s’il est parfois un peu coûteux - permet de prendre du recul, d’opérer des bilans, et bien entendu de rectifier des actions. Cet exercice essentiel permet ainsi, avec les mêmes moyens, d’être encore plus efficace sur le terrain. Par ailleurs, leurs témoignages convergent : avec ces analyses d’impact, elles intéressent davantage les philanthropes individuels et peuvent ainsi augmenter leurs ressources privées quand celles de la puissance publique sont en déclin. Certaines organisations – les plus importantes d’entre elles – vont jusqu’à faire appel aux services de cabinets extérieurs spécialisés en conseil en impact social.

Cette structuration du secteur de la philanthropie s’est également traduite par la création des social impact bonds ou contrat à impact social. Cet outil financier proposé à des investisseurs (le plus souvent institutionnels) permet de préfinancer une action sociale conduite par une ONG mandatée par un acteur public. À l’issue de l’investissement, l’acteur public à l’origine du programme rembourse l’investisseur, le taux de remboursement dépendant de la réussite du programme. L’acteur public et l’ONG mandatée doivent donc se mettre d’accord sur les éléments de mesure et les seuils de réussite.

Ce type de produits innovants, mêlant investissement et action sociale, a d’abord été émis outre-Atlantique avant d’être déployé depuis quelques années dans les principaux pays d’Europe (Royaume-Uni, France, Pays-Bas, Belgique, Allemagne, Autriche, Finlande, Portugal et Suisse). À l’image de ces social impact bonds, d’autres produits d’investissements émergent aujourd’hui dont l’objectif d’intérêt général prime sur le rendement. Principalement destinés aux institutionnels, ils pourraient être, sous réserve de certains aménagements, souscrits par des clients “philanthrop’investisseurs”.

Dans cet environnement philanthropique qui désormais se structure comme un secteur d’investissement avec l’impact social comme critère d’efficacité, Société Générale Private Banking accompagne ses clients dans le développement de leurs partenariats philanthropiques. Nous apportons notamment notre expertise en matière de critères de sélection, reporting ou mesures d’impact et proposons par exemple la mise en relation avec d’autres philanthropes “expérimentés”. Pour en savoir plus, nous vous invitons à vous rapprocher de votre banquier privé.

Informations importantes

Les informations communiquées sur cette page le sont à titre purement informatif et n’ont pas de valeur contractuelle. Le contenu de cette page n’est pas destiné à fournir un conseil en investissement ni un quelconque autre service en investissement et ne constitue de la part de Société Générale Private Banking ni une offre, ni une recommandation personnalisée, ni un conseil en vue de l’achat ou de la souscription ou de la vente de services d’investissement ou de produits financiers ou d’un investissement dans la catégorie d’actifs mentionnée. Certains produits, services et solutions cités peuvent présenter divers risques, impliquer une perte potentielle de la totalité du montant investi voire une perte potentielle illimitée, et n’être en conséquence réservés qu’à une certaine catégorie d’investisseurs, et/ou n’être adaptés qu’à des investisseurs avertis et éligibles à ces types de produits, services et solutions. Les informations présentées ci-dessus ne constituent pas un conseil juridique, fiscal ou comptable.

Les solutions évoquées sur cette page dépendent de la situation personnelle de chaque client, de la législation qui lui est applicable ainsi que de sa résidence fiscale. Ainsi les solutions évoquées peuvent ne pas être mises en place, adaptées ou autorisées au sein de toutes les entités Société Générale Private Banking. En outre, l’accès à ces solutions peut être soumis à des conditions notamment d’éligibilité.

Nous vous invitons à prendre contact avec votre conseiller privé pour vérifier si ces solutions répondent à vos besoins et si elles sont adaptées à votre profil d’investisseur (connaissance, expérience en matière d’investissement, situation financière y compris capacité à subir des pertes et objectifs d’investissement y compris tolérance au risque).

Société Générale Private Banking ne peut en aucun cas être tenue responsable pour toute décision d’investissement prise par un lecteur sur la base des informations présentées sur la page. La fourniture par une entité de Société Générale Private Banking d'un service d'investissement et/ou la souscription de produit(s) par un investisseur potentiel, requiert au préalable de ce dernier la prise de connaissance, la compréhension et la signature de la documentation contractuelle et informative y afférente notamment sur les risques associés. L’investisseur potentiel ne doit pas baser sa décision d’investissement et/ou donner une instruction d’investissement uniquement sur la base de ce document.

Aucune entité Société Générale Private Banking ne s’engage à actualiser ni à modifier la présente page et n’assumera aucune responsabilité à cet égard.  La présente publication a pour seul but d'informer les investisseurs, qui prendront leurs décisions d'investissement sans se fier exagérément à cette publication. Aucune entité Société Générale Private Banking ne saurait être tenue pour responsable en cas de perte directe ou indirecte liée à un quelconque usage de cette publication ou de son contenu. Aucune entité Société Générale Private Banking n’offre de garantie, expresse ou tacite, quant à l’exactitude ou l’exhaustivité de ces informations ou quant à la rentabilité ou la performance de toute classe d’actifs, pays, marché.

Le présent document n’a aucune vocation à lister ou résumer tous les termes et conditions de produits financiers, ni d’identifier tout ou partie des risques qui pourraient être associés au produit mentionné.

Les données historiques utilisées et les informations et avis cités proviennent ou sont notamment basés sur des sources externes que les entités Société Générale Private Banking considèrent fiables mais qu’elles n’ont pas vérifiées de manière indépendante. Aucune entité Société Générale Private Banking n’assumera une responsabilité quant à l’exactitude, la pertinence et l’exhaustivité de ces données. Les informations sur les performances passées éventuellement reproduites ne garantissent en aucun cas les performances futures et peuvent ne pas se reproduire. La valeur d’un investissement n’est pas garantie et la valorisation d’investissements peut fluctuer. Les prévisions concernant les performances futures sont basées sur des hypothèses qui peuvent ne pas se concrétiser et ne constituent donc en aucun cas une quelconque assurance ou garantie en ce qui concerne les résultats attendus des investissements dans les classes d’actifs mentionnées.