Devenir client

Vous êtes déjà client ? Nous vous invitons à contacter votre banquier privé. 
Vous n’êtes pas client mais aimeriez en savoir plus ? Merci de remplir le formulaire ci-dessous.

Contacts locaux

France : +33 (0) 1 42 14 20 00 (9h - 17h)
Luxembourg : +352 47 93 11 1 (8h30 - 18H00)
Monaco : +377 97 97 58 00 (9h/12h - 14h/17h)
Suisse : Genève au +41 22 819 02 02
et Zurich au +41 44 218 56 11 (8h30 - 17h30)

Vous souhaitez nous contacter au sujet de la protection de vos données personnelles ?

Merci de bien vouloir contacter le Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking France en envoyant un email à l'adresse suivante : protectiondesdonnees@societegenerale.fr.

Merci de bien vouloir contacter Bieneke Russon, Délégué à la Protection des Données de Société Générale Bank & Trust Luxembourg par téléphone : +352-47.93.93.11.5046 ou en envoyant un email à l'adresse suivante : lux.dpooffice@socgen.com.

Merci de bien vouloir contacter Julien Garnier, Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking Monaco en envoyant un email à l'adresse suivante : list.mon-privmonaco-dpo@socgen.com

Merci de bien vouloir contacter Omar Otmani, Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking Suisse en envoyant un email à l'adresse suivante : sgpb-gdpr.ch@socgen.com.

Vous souhaitez faire une réclamation ?

Merci de bien vouloir adresser votre réclamation à Société Générale Private Banking France en envoyant un email à : FR-SGPB-Relations-Clients@socgen.com ou un courrier à l'adresse suivante : 

Société Générale Private Banking France
Direction Commerciale
29 boulevard Haussmann CS 614
75421 Paris Cedex 9

Société Générale Private Banking France s’engage à accuser réception de votre réclamation dans un délai de dix jours ouvrables à compter de la date de sa réception et à vous apporter une réponse dans un délai de deux mois à compter de cette même date. Si nous ne sommes pas en mesure de respecter ce délai de 60 jours, vous en serez informé par courrier.
 

En dernier recours, vous pouvez saisir gratuitement, selon la nature de votre réclamation 

 

Le Médiateur auprès de Société Générale

Il s'engage à étudier votre dossier au vu de votre position et de celle de la banque, à apprécier les arguments des parties et à prendre une décision fondée sur l'équité. Le Médiateur vous répondra directement dans un délai maximum de deux mois.

Vous pouvez saisir le Médiateur auprès de Société Générale par voie électronique sur le site internet du Médiateur : mediateur.societegenerale.fr ou en adressant un courrier à l’adresse suivante :

Le Médiateur auprès de Société Générale
17 cours Valmy
92987 Paris La Défense Cedex 7

 

Le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers

Vous pouvez saisir le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers en adressant un courrier à l’adresse suivante :

Le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers
17 Place de la Bourse
75082 Paris Cedex 2

 

Le Médiateur des Assurances

Vous pouvez saisir le Médiateur des Assurances : ses coordonnées doivent être mentionnées aux termes de votre contrat d’assurance.

Afin d’assurer un traitement optimal de vos demandes, toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée à l'adresse suivante :

Service réclamations Banque privée
11, Avenue Emile Reuter
L-2420 Luxembourg

La Banque s’engage à accuser réception de votre demande dans les 10 jours suivant sa date de réception et à vous apporter une réponse dans un délai maximum de 30 jours à compter de sa réception. Si votre demande devait nécessiter un délai de traitement supplémentaire (recherches complexes…), nous vous en informerons endéans ce même délai de 30 jours.

Dans  l’hypothèse où la réponse qui vous est apportée ne correspondrait pas à vos attentes, nous vous informons de la possibilité :

En premier lieu, d’adresser à la Direction de Société Générale Bank & Trust en charge du traitement des réclamations, votre demande à l’adresse suivante :

Secrétariat Général de Société Générale Bank & Trust
11, Avenue Emile Reuter
L-2420 Luxembourg

En second lieu, si la réponse de la Direction en charge du traitement des réclamations ne permet pas de clore la réclamation, de disposer de la faculté de saisir l’Autorité de tutelle de SGBT, la Commission de Surveillance du Secteur Financier (CSSF) :

Par courrier : 283, Route d’Arlon L-1150 Luxembourg
Par courriel : direction@cssf.lu

Afin d’assurer un traitement optimal de vos demandes, toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée soit par e-mail à l’adresse suivante : servicequalite.privmonaco@socgen.com ou par courrier à notre service dédié :

Societe Generale Private Banking Monaco
Middle Office – Service Réclamation 
11 avenue de Grande Bretagne 
98000 Monaco

La Banque s’engage à accuser réception de votre demande dans les 2 jours suivants sa date de réception et à vous apporter une réponse dans un délai maximum de 10 jours à compter de sa réception. Si votre demande devait nécessiter un délai de traitement supplémentaire (recherches complexes…), nous vous en informerons endéans ce même délai de 30 jours. 

Dans l’hypothèse où la réponse qui vous est apportée ne correspondrait pas à vos attentes, nous vous informons de la possibilité d’adresser à la Direction de Société Générale Private Banking Monaco en charge du traitement des réclamations, votre demande à l’adresse suivante : 

Secrétariat Général de Societe Generale Private Banking Monaco 
11 avenue de Grande Bretagne
98000 Monaco

Toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée par messagerie électronique à l’adresse suivante : sgpb-reclamations.ch@socgen.com.

Les clients peuvent également avoir recours à l’Ombudsman des banques suisses dont les coordonnées figurent sur le site www.bankingombudsman.ch

 

Répondre aux besoins des Family Offices

par nos experts Jonathan McKenzie et Stéphane Tavares ; article publié par Paperjam en 2021.

Les family offices ont des besoins de plus en plus spécifiques au niveau de leurs activités de marché. Ces exigences poussent certaines banques privées à étoffer leur offre pour se rapprocher des services des banques d’investissement et faire profiter le client du meilleur de ces deux mondes.

Vidéo Paperjam - Répondre aux besoins des Family Offices

Interviews de nos experts Jonathan McKenzie et Stéphane Tavares.

Créées à l’initiative de familles fortunées, les family offices sont des structures permettant à ces dernières de gérer leur patrimoine familial et de se concentrer sur leurs préoccupations juridique, fiscale ainsi que sur leurs problématiques d’investissement. « Il s’agit d’un secteur en plein essor avec une clientèle internationale, de plus en plus jeune, dont certains ont fait récemment fortune », précise Jonathan McKenzie, Responsable de l'équipe Prime Market Access à la Société Générale.

Les investissements de cette nouvelle génération restent encore majoritairement tournés vers des actifs financiers classiques. En effet, actions, obligations et cash(1) représentent 55% de leur allocation d’actifs(2). « L’activité servant à gérer ceux-ci passe avant tout par la salle des marchés. Cette dernière est donc particulièrement importante pour les family offices »

Certains family offices ont des besoins de plus en plus spécifiques au niveau de leurs activités de marché qui se rapprochent souvent des besoins des clients institutionnels et parfois même de fonds spéculatifs.  Face à ce constat, adapter son approche apparaît comme une nécessité. « Nous avons étoffé notre offre afin de fournir un service se rapprochant de celui du prime brokerage(3) pratiqué par les banques d’investissement. Trois axes principaux constituent cette offre ».

1. Accéder à du levier(4) au travers de solutions de financement

Le premier axe consiste à offrir l’accès à du levier au travers de solutions de financements adaptées. Ce levier passe souvent par la mise en place de crédits qui permettent aux clients de disposer d’une surface financière plus importante en apportant du collatéral(5). L’utilisation de ce levier requiert toutefois de gérer le risque du portefeuille de manière dynamique.  « Pour ce faire, il est nécessaire d’avoir une équipe dédiée et des outils qui permettent de suivre quotidiennement ce risque en fonction de l’évolution du marché. De plus, l’activité doit être encadrée par une politique de risques claire et transparente ayant pour but de protéger la banque et le client en cas de mouvements de marchés importants ».

2. Bénéficier d’une offre d’exécution complète

Pour répondre aux multiples attentes des family offices et proposer une offre adaptée à leurs besoins, Société Générale se montre attentive à la situation de chaque client. « Ces structures sont multi actifset investissent dans différents supports. En réponse à ce besoin de diversification, nous offrons la possibilité de traiter sur tous les actifs : actions, obligations, fonds, produits structurés, mais également toute la gamme des produits dérivés listés et OTC(6) », explique Stéphane Tavares, Conseiller spécialisé en finance de marché .

Les clients sont présents à l’international et investissent sur les marchés européens, américains et asiatiques. Il est donc primordial de leur donner la possibilité de travailler sur des horaires étendus avec la présence d’opérateurs de 8h à 22h. « L’une des autres particularités du fonctionnement de la salle de marché est que nous opérons en architecture ouverte. En effet, nous travaillons avec de nombreuses banques et brokers, ce qui nous permet de proposer des prix compétitifs, notamment sur les produits dérivés et structurés où les prix peuvent sensiblement varier selon les contreparties. »

3. Offrir un accès à de l’expertise et du conseil

Si offrir un accès à de l’exécution est crucial, pouvoir conseiller les clients sur leurs activités l’est tout autant. Au sein de la salle des marchés, une équipe dédiée accompagne les clients dans la mise en place de leurs stratégies. Par ailleurs, l’appartenance à un grand groupe donne l’accès à toute la recherche et la connaissance de la banque d’investissement. « Par le biais de cette équipe, les clients ont accès à des spécialistes sur chaque classe d’actifs. Nous sommes dès lors en mesure de les aider à structurer toutes leurs opérations », déclare Jonathan McKenzie.

Afin répondre aux besoins de plus en plus exigeants des family offices, il est nécessaire de leur proposer une offre dédiée. Grâce au principe de one-stop-shop(7), le client dispose d’un accès unique à de nombreux services. « Le service que nous avons mis en place offre des capacités de financement et la technicité similaires à celle d’une banque d’investissement au sein d’une banque privée. Le client bénéficie ainsi du meilleur des deux mondes : l’organisation, la technicité et les capacités de financement d’une banque d’investissement et le suivi sur mesure de la banque privée », conclut Stéphane Tavares.

 

 


(1) liquidité

(2) Chiffres de la Luxembourg Association of Family Offices, 28 octobre 2021

(3) Le prime brokerage est une activité développée par les banques d'investissement consistant en un ensemble de services mis à disposition des investisseurs professionnels de type hedge fund (définition). L'activité comprend les services suivants : l'obtention de lignes de crédit, la passation et l'exécution des ordres, l'estimation et le suivi des risques, les opérations avec effet de levier, le prêt et l'emprunt de titres, le règlement et livraison des transactions, le reporting et le conseil.   (https://www.fimarkets.com/pages/prime_brokerage.php)

* Hege fund : La gestion alternative désigne un ensemble très varié de méthodes ou plutôt de stratégies de gestion d'actifs spécialisées, techniques et concentrées sur une niche de marché bien précise. La gestion alternative se donne pour objectifs d'atteindre un niveau de performance absolue, de préférence stable, décorrélée de la tendance globale du marché, tout en minimisant les risques et en garantissant le capital investi. (https://www.fimarkets.com/pages/hedge_funds.php)

(4) On appelle « collatéral » (en anglais « collateral ») l'ensemble des actifs, titres ou liquidités, remis en garantie par la contrepartie débitrice à la contrepartie créditrice afin de couvrir le risque de crédit résultant des transactions financières négociées entre deux parties. (https://www.fimarkets.com/pages/collateral.php)

(5) Dans le cadre de solution de financement : utilisation de l'endettement pour augmenter la capacité d'investissement

(6) Acronyme de Over the Counter (en français, marché de gré à gré). Désigne un produit qui se traite hors des marchés organisés et directement entre intermédiaires financiers.

(7) Point d’entrée unique

Vous souhaitez approfondir ces sujets avec nous ?

AVERTISSEMENT :

Ce document a été initialement rédigé et publié par Paperjam, et Société Générale Private Banking n’assume aucune responsabilité quant à son contenu.

Ce document est communiqué à titre purement informatif et n’a pas de valeur contractuelle. Le contenu de ce document n’est pas destiné à fournir un conseil en investissement ni un conseil juridique, fiscal ou comptable, ni un quelconque autre service en investissement et ne constitue de la part de Société Générale Private Banking ni une offre, ni une recommandation personnalisée, ni un conseil en vue de l’achat ou de la souscription ou de la vente de services d’investissement ou de produits financiers ou d’un investissement dans des classes d’actifs.

Société Générale Private Banking ne peut en aucun cas être tenue responsable pour toute décision d’investissement prise par un lecteur sur la base de ces informations.

Société Générale Private Banking ne s’engage pas à actualiser ni à modifier le présent document et n’assumera aucune responsabilité à cet égard.