Contact

Vous êtes déjà client ? Nous vous invitons à contacter votre banquier privé. 
Vous n’êtes pas client mais aimeriez en savoir plus ? Merci de remplir le formulaire ci-dessous.

Contacts locaux

France : +33 (0) 1 42 14 20 00 (9h - 17h)
Luxembourg : +352 47 93 11 1 (8h30 - 18H00)
Monaco : +377 97 97 58 00 (9h/12h - 14h/17h)
Suisse : Genève au +41 22 819 02 02
et Zurich au +41 44 218 56 11 (8h30 - 17h30)

Vous souhaitez nous contacter au sujet de la protection de vos données personnelles ?

Merci de bien vouloir contacter le Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking France en envoyant un email à l'adresse suivante : protectiondesdonnees@societegenerale.fr.

Merci de bien vouloir contacter Bieneke Russon, Délégué à la Protection des Données de Société Générale Bank & Trust Luxembourg par téléphone : +352-47.93.93.11.5046 ou en envoyant un email à l'adresse suivante : lux.dpooffice@socgen.com.

Merci de bien vouloir contacter Céline Pastor, Déléguée à la Protection des Données de Société Générale Private Banking Monaco en envoyant un email à l'adresse suivante : list.mon-privmonaco-dpo@socgen.com

Merci de bien vouloir contacter Omar Otmani, Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking Suisse en envoyant un email à l'adresse suivante : sgpb-gdpr.ch@socgen.com.

Vous souhaitez faire une réclamation ?

Merci de bien vouloir adresser votre réclamation à Société Générale Private Banking France en envoyant un email à : FR-SGPB-Relations-Clients@socgen.com ou un courrier à l'adresse suivante : 

Société Générale Private Banking France
Direction Commerciale
29 boulevard Haussmann CS 614
75421 Paris Cedex 9

Société Générale Private Banking France s’engage à accuser réception de votre réclamation dans un délai de dix jours ouvrables à compter de la date de sa réception et à vous apporter une réponse dans un délai de deux mois à compter de cette même date. Si nous ne sommes pas en mesure de respecter ce délai de 60 jours, vous en serez informé par courrier.
 

En dernier recours, vous pouvez saisir gratuitement, selon la nature de votre réclamation 

 

Le Médiateur auprès de Société Générale

Il s'engage à étudier votre dossier au vu de votre position et de celle de la banque, à apprécier les arguments des parties et à prendre une décision fondée sur l'équité. Le Médiateur vous répondra directement dans un délai maximum de deux mois.

Vous pouvez saisir le Médiateur auprès de Société Générale par voie électronique sur le site internet du Médiateur : mediateur.societegenerale.fr ou en adressant un courrier à l’adresse suivante :

Le Médiateur auprès de Société Générale
17 cours Valmy
92987 Paris La Défense Cedex 7

 

Le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers

Vous pouvez saisir le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers en adressant un courrier à l’adresse suivante :

Le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers
17 Place de la Bourse
75082 Paris Cedex 2

 

Le Médiateur des Assurances

Vous pouvez saisir le Médiateur des Assurances : ses coordonnées doivent être mentionnées aux termes de votre contrat d’assurance.

Afin d’assurer un traitement optimal de vos demandes, toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée à l'adresse suivante :

Service réclamations Banque privée
11, Avenue Emile Reuter
L-2420 Luxembourg

La Banque s’engage à accuser réception de votre demande dans les 10 jours suivant sa date de réception et à vous apporter une réponse dans un délai maximum de 30 jours à compter de sa réception. Si votre demande devait nécessiter un délai de traitement supplémentaire (recherches complexes…), nous vous en informerons endéans ce même délai de 30 jours.

Dans  l’hypothèse où la réponse qui vous est apportée ne correspondrait pas à vos attentes, nous vous informons de la possibilité :

En premier lieu, d’adresser à la Direction de Société Générale Bank & Trust en charge du traitement des réclamations, votre demande à l’adresse suivante :

Secrétariat Général de Société Générale Bank & Trust
11, Avenue Emile Reuter
L-2420 Luxembourg

En second lieu, si la réponse de la Direction en charge du traitement des réclamations ne permet pas de clore la réclamation, de disposer de la faculté de saisir l’Autorité de tutelle de SGBT, la Commission de Surveillance du Secteur Financier (CSSF) :

Par courrier : 283, Route d’Arlon L-1150 Luxembourg
Par courriel : direction@cssf.lu

Afin d’assurer un traitement optimal de vos demandes, toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée soit par e-mail à l’adresse suivante : reclamation.privmonaco@socgen.com ou par courrier à notre service dédié :

Societe Generale Private Banking Monaco
Middle Office – Service Réclamation 
11 avenue de Grande Bretagne 
98000 Monaco

La Banque s’engage à accuser réception de votre demande dans les 2 jours suivants sa date de réception et à vous apporter une réponse dans un délai maximum de 10 jours à compter de sa réception. Si votre demande devait nécessiter un délai de traitement supplémentaire (recherches complexes…), nous vous en informerons endéans ce même délai de 30 jours. 

Dans l’hypothèse où la réponse qui vous est apportée ne correspondrait pas à vos attentes, nous vous informons de la possibilité d’adresser à la Direction de Société Générale Private Banking Monaco en charge du traitement des réclamations, votre demande à l’adresse suivante : 

Secrétariat Général de Societe Generale Private Banking Monaco 
11 avenue de Grande Bretagne
98000 Monaco

Toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée par messagerie électronique à l’adresse suivante : sgpb-reclamations.ch@socgen.com.

Les clients peuvent également avoir recours à l’Ombudsman des banques suisses dont les coordonnées figurent sur le site www.bankingombudsman.ch

 

Donner du sens à ses investissements avec Lumo

Interview d'Olivier Houdaille, président de Lumo

Lumo est une plate-forme de financement participatif dédiée à la transition énergétique, fondée en 2012 et acquise en 2018 par le groupe Société Générale. Elle propose aux particuliers d’investir sur des projets d’entreprises à impact positif sur l’ensemble du territoire. Son président, Olivier Houdaille, répond à nos questions.

Olivier, revenons sur le cœur de votre métier. En quoi vos projets sont qualifiés de projets à impact positif ?

Depuis l’origine, nous sommes spécialisés sur les projets d’énergies renouvelables. Qu’ils soient portés par des acteurs majeurs ou de plus petites structures, tous les projets visent à implanter des capacités productives en électricité propre, non émissives de gaz à effet de serreÀ ce jour, nous avons réuni plus de 15 000 personnes sur la plate-forme et permis de financer plus de 80 projets pour un total de 10 millions d’euros(1). Pour chacun de ces projets, nous sommes en mesure de calculer les émissions de CO2 évitées.  Un autre aspect de la contribution positive de Lumo concerne toutes les informations pédagogiques que nous partageons. Sur notre blog, vous découvrirez ce qu’est le « flotovoltaïque » ou bien ce que signifie neutralité carbone par exemple.  Enfin, notre contribution positive s’exprime aussi au travers de notre certification B Corp, une certification exigeante octroyée aux entreprises commerciales répondant à des exigences sociales, environnementales et de gouvernance, et de transparence envers le public.

Pouvez-vous préciser les principales caractéristiques des investissements que vous proposez ?

Nous proposons de financer des projets clairement identifiés et les investissements sont en général des titres de dette non cotée. L’investisseur intéressé devra répondre à des questions relatives à sa situation patrimoniale, son expérience, sa connaissance des produits et des risques inhérents. Ceci permet de vérifier que son investissement correspond à son profil investisseur et à ses objectifs en matière de placement, notamment au regard du montant qu’il souhaite investir et du projet qu’il a choisi. Je précise que le minimum d’investissement par projet est très faible et que les projets sont souvent locaux et accessibles seulement aux personnes vivant sur un territoire donné. Il est important d’ajouter que les investisseurs Lumo ne sont pas les seuls à financer les projets : ils ne financent en réalité qu’une petite part des besoins. Le principal apport est réalisé au moyen d’une dette bancaire classique(2). J’ai donc souvent l’habitude de parler de co-financement banque et financement participatif.

L’investisseur qui souhaite donner du sens à ses investissements peut sélectionner un projet directement en ligne et de manière autonome. Est-ce bien le cas ?

C’est exact, l’investissement en financement participatif(3) se fait en ligne, via un smartphone ou un ordinateur. Si cette manière d'investir ne pose aucune difficulté pour les investisseurs les plus jeunes, nous avons bien conscience que cela peut paraître inconfortable pour des clients moins habitués au digital.  C’est pourquoi le partenariat que nous avons noué avec Société Générale Private Banking France prévoit que les clients intéressés et inscrits sur le site (avec l’aide de leur Banquier Privé le cas échéant) soient ensuite accompagnés dans chaque étape de l’investissement par une personne que nous leur avons dédiée au sein de Lumo. La relation de confiance établie entre le Banquier Privé et son client est en quelque sorte relayée à Lumo.

Quels sont vos projets pour l’avenir ?

Nous sommes confiants pour les années à venir car nous voyons une accélération de l’intérêt pour la transition énergétique, et plus largement la transition écologique, qui sont des leviers essentiels dans la lutte contre le changement climatique. Et du reste, le vaste plan gouvernemental France Relance(4) va dans ce sens. Nous souhaitons diversifier nos projets. Ils ne seront plus exclusivement réservés aux énergies renouvelables mais pourront aussi concerner des thématiques comme celles des économies d’énergie, de la mobilité douce, des villes intelligentes. Notre appartenance au groupe Société Générale nous donne accès à de grands émetteurs, qui s’intéressent de plus en plus au financement participatif pour financer leurs projets. Ils peuvent ainsi accroître leur notoriété, toucher leurs consommateurs, qui sont de potentiels futurs prêteurs, sous réserve bien sûr que le projet ait un véritable impact sociétal.

 

Pour en savoir plus, contactez votre Banquier Privé ou consultez directement le site de Lumo : https://www.lumo-france.com/.

 


(1) Source : LUMO France (https://www.lumo-france.com/).

(2) Les banques seront remboursées en premier selon le principe de la dette senior vs. la dette junior.

(3) Le financement participatif présente un risque de perte totale ou partielle du capital investi ou des fonds prêtés, notamment en cas de difficulté de l’entreprise émettrice ou emprunteuse, une difficulté en cas de revente des titres car les sociétés ne sont pas cotées.

(4) Plus d’informations disponibles sur https://www.gouvernement.fr/france-relance.


Le présent document, de nature publicitaire, n’a pas de valeur contractuelle. Le contenu de ce document n’est pas destiné à fournir un service d’investissement, il ne constitue ni un conseil ou une recommandation en investissement, ni un conseil ou une recommandation personnalisée en assurance, ni un conseil juridique, comptable ou fiscal, ni une offre de produit ou service ou une sollicitation d’aucune sorte de la part de Société Générale Private Banking France et Lumo.

Les informations qui y sont contenues sont données à titre indicatif et visent à mettre à la disposition du lecteur les informations pouvant être utiles à sa prise de décision. Les informations sur les performances passées éventuellement reproduites ne garantissent en aucun cas les performances futures.

Avant toute souscription d'un service d’investissement ou d'un produit financier, l’investisseur potentiel doit prendre connaissance de l’ensemble des informations contenues dans la documentation détaillée du service ou produit envisagé (prospectus, document intitulé « informations clés pour l’investisseur », Term sheet), en particulier celles liées aux risques associés à ce service ou produit.

Société Générale Private Banking France et Lumo ne peuvent en aucun cas être tenues responsable pour toute décision prise par un investisseur sur la base de ces informations. Le présent document est confidentiel, destiné exclusivement à la personne à laquelle il est remis, et ne peut ni être communiqué ni porté à la connaissance de tiers, ni reproduit totalement ou partiellement, sans accord préalable et écrit de Société Générale Private Banking France et Lumo. Pour de plus amples informations, cliquez ici.

Claire Douchy Responsable des offres philanthropiques et ISR Société Générale Private Banking