Clientèle privée Intermédiaires financiers

Devenir client

Vous êtes déjà client ? Nous vous invitons à contacter votre banquier privé. 
Vous n’êtes pas client mais aimeriez en savoir plus ? Merci de remplir le formulaire ci-dessous.

Contacts locaux

France : +33 (0) 1 42 14 20 00 (9h - 17h)
Luxembourg : +352 47 93 11 1 (8h30 - 18H00)
Monaco : +377 97 97 58 00 (9h/12h - 14h/17h)
Suisse : Genève au +41 22 819 02 02
et Zurich au +41 44 218 56 11 (8h30 - 17h30)

Vous souhaitez nous contacter au sujet de la protection de vos données personnelles ?

Merci de bien vouloir contacter le Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking France en envoyant un email à l'adresse suivante : protectiondesdonnees@societegenerale.fr.

Merci de bien vouloir contacter Bieneke Russon, Délégué à la Protection des Données de Société Générale Bank & Trust Luxembourg par téléphone : +352-47.93.93.11.5046 ou en envoyant un email à l'adresse suivante : lux.dpooffice@socgen.com.

Merci de bien vouloir contacter Julien Garnier, Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking Monaco en envoyant un email à l'adresse suivante : list.mon-privmonaco-dpo@socgen.com

Merci de bien vouloir contacter Omar Otmani, Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking Suisse en envoyant un email à l'adresse suivante : sgpb-gdpr.ch@socgen.com.

Vous souhaitez faire une réclamation ?

Merci de bien vouloir adresser votre réclamation à Société Générale Private Banking France en envoyant un email à : FR-SGPB-Relations-Clients@socgen.com ou un courrier à l'adresse suivante : 

Société Générale Private Banking France
Direction Commerciale
29 boulevard Haussmann CS 614
75421 Paris Cedex 9

Société Générale Private Banking France s’engage à accuser réception de votre réclamation dans un délai de dix jours ouvrables à compter de la date de sa réception et à vous apporter une réponse dans un délai de deux mois à compter de cette même date. Si nous ne sommes pas en mesure de respecter ce délai de 60 jours, vous en serez informé par courrier.
 

En dernier recours, vous pouvez saisir gratuitement, selon la nature de votre réclamation 

 

Le Médiateur auprès de Société Générale

Il s'engage à étudier votre dossier au vu de votre position et de celle de la banque, à apprécier les arguments des parties et à prendre une décision fondée sur l'équité. Le Médiateur vous répondra directement dans un délai maximum de deux mois.

Vous pouvez saisir le Médiateur auprès de Société Générale par voie électronique sur le site internet du Médiateur : mediateur.societegenerale.fr ou en adressant un courrier à l’adresse suivante :

Le Médiateur auprès de Société Générale
17 cours Valmy
92987 Paris La Défense Cedex 7

 

Le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers

Vous pouvez saisir le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers en adressant un courrier à l’adresse suivante :

Le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers
17 Place de la Bourse
75082 Paris Cedex 2

 

Le Médiateur des Assurances

Vous pouvez saisir le Médiateur des Assurances : ses coordonnées doivent être mentionnées aux termes de votre contrat d’assurance.

Afin d’assurer un traitement optimal de vos demandes, toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée à l'adresse suivante :

Service réclamations Banque privée
11, Avenue Emile Reuter
L-2420 Luxembourg

La Banque s’engage à accuser réception de votre demande dans les 10 jours suivant sa date de réception et à vous apporter une réponse dans un délai maximum de 30 jours à compter de sa réception. Si votre demande devait nécessiter un délai de traitement supplémentaire (recherches complexes…), nous vous en informerons endéans ce même délai de 30 jours.

Dans  l’hypothèse où la réponse qui vous est apportée ne correspondrait pas à vos attentes, nous vous informons de la possibilité :

En premier lieu, d’adresser à la Direction de Société Générale Bank & Trust en charge du traitement des réclamations, votre demande à l’adresse suivante :

Secrétariat Général de Société Générale Bank & Trust
11, Avenue Emile Reuter
L-2420 Luxembourg

En second lieu, si la réponse de la Direction en charge du traitement des réclamations ne permet pas de clore la réclamation, de disposer de la faculté de saisir l’Autorité de tutelle de SGBT, la Commission de Surveillance du Secteur Financier (CSSF) :

Par courrier : 283, Route d’Arlon L-1150 Luxembourg
Par courriel : direction@cssf.lu

Afin d’assurer un traitement optimal de vos demandes, toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée soit par e-mail à l’adresse suivante : servicequalite.privmonaco@socgen.com ou par courrier à notre service dédié :

Societe Generale Private Banking Monaco
Middle Office – Service Réclamation 
11 avenue de Grande Bretagne 
98000 Monaco

La Banque s’engage à accuser réception de votre demande dans les 2 jours suivants sa date de réception et à vous apporter une réponse dans un délai maximum de 10 jours à compter de sa réception. Si votre demande devait nécessiter un délai de traitement supplémentaire (recherches complexes…), nous vous en informerons endéans ce même délai de 30 jours. 

Dans l’hypothèse où la réponse qui vous est apportée ne correspondrait pas à vos attentes, nous vous informons de la possibilité d’adresser à la Direction de Société Générale Private Banking Monaco en charge du traitement des réclamations, votre demande à l’adresse suivante : 

Secrétariat Général de Societe Generale Private Banking Monaco 
11 avenue de Grande Bretagne
98000 Monaco

Toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée par messagerie électronique à l’adresse suivante : sgpb-reclamations.ch@socgen.com.

Les clients peuvent également avoir recours à l’Ombudsman des banques suisses dont les coordonnées figurent sur le site www.bankingombudsman.ch

 

Les cinq convictions de Tamara Gillan

Esprit d'initative - Tamara Gillan est la fondatrice et la CEO de Cherry London et du WealthiHer Network. Cheffe d’entreprise dans l’âme, elle croit au pouvoir de la collaboration et à l’empowerment (1) des femmes - Par Stéphanie Livingstone, journaliste.

Autodidacte

Tamara Gillan a toujours su qu’elle serait cheffe d’entreprise et dit  le devoir à ses parents. Son père a créé de nombreuses sociétés tandis que sa mère est issue d’une famille d’enseignants à forte dominante féminine. Celle-ci est originaire  de Nouvelle-Zélande, où Tamara  a grandi. « J’ai eu la chance de venir de ce double milieu, explique-t-elle. Mon père m’a transmis la certitude que je pouvais faire ce que je voulais et que cette vision positive peut vous mener n’importe où. Ma mère m’a inculqué la rigueur universitaire  et l’intelligence émotionnelle. » L’année de ses 30 ans constitue  une étape clé. Elle déclenche son envie de lancer sa propre entreprise. Consciente que le partenariat  de marques représente une niche dans le paysage du marketing, Tamara décide de franchir le pas  et crée Cherry London en 2009. Grâce à un positionnement unique en matière de partenariats de marques stratégiques, l’agence de marketing indépendante connaît vite le succès. En 2019, Tamara crée le WealthiHer Network, un réseau qui met en relation les grandes institutions financières britanniques afin d’aider les femmes dans leur parcours.

Collaboration

Tamara Gillan est convaincue  que le succès des entreprises repose sur la collaboration et le partenariat. Cherry London s’appuie sur la collaboration pour engager  les personnes autrement  et leur permettre de surmonter  les obstacles. L’agence a mis au point une démarche marketing collaborative unique, qui associe les marques dans une campagne. Grâce à cette méthode visionnaire, Cherry London a séduit de grands noms, comme O2 Priority Programme  ou HSBC Jade, et surfe sur un succès sans précédent. « Je crois au pouvoir de la cohésion du groupe, dit-elle. On peut faire des choses extraordinaires quand on travaille ensemble. »  Le partenariat, c’est aussi la force vitale du WealthiHer Network, réseau au service duquel Tamara a mis toute son expérience. Il fait travailler ensemble des concurrents du monde de la finance afin d’offrir aux femmes une plus grande culture et  une meilleure formation en matière de finance, favorisant une bonne gestion de leur patrimoine.

Participation active des femmes

Au Royaume-Uni, 72 % des femmes pensent qu’elles ne sont pas comprises par le monde de la finance. Résultat : beaucoup n’investissent pas comme il le faut  ou ne sécurisent pas leur avenir,  en s’abstenant d’investir. Constatant que le monde de la banque  et de la finance ne comprenait  pas comment les femmes gèrent  leur patrimoine, Tamara a créé le WealthiHer Network. « Nous voulons donner aux femmes, sous forme  de réseau, les connaissances  et les compétences nécessaires  pour faire fructifier leur patrimoine  et leur assurer qu’elles bénéficieront d’opportunités qu’elles n’ont  jamais eues. Cela commence par  une meilleure compréhension de leurs besoins, pour mieux répondre  à leurs attentes. Notre réseau compte des fondatrices qui ont extraordinairement bien réussi et qui conseillent la nouvelle génération  de cheffes d’entreprise. Nous avons vu l’impact négatif de la Covid-19  sur les femmes. Nous allons mettre notre savoir-faire à leur service pour qu’elles prennent confiance et deviennent les leaders de demain. »

Durabilité

Aider les femmes à prospérer n’est pas l’unique action positive du WealthiHer Network. Le réseau contribue aussi à la construction d’un monde meilleur. Pourquoi ? Parce que les femmes ont des valeurs et des motivations différentes quand il s’agit d’investir. Ainsi, 89 % d’entre elles veulent investir durablement et dans une optique de responsabilité sociale, soit 10 % de plus que les hommes !

Pour Tamara Gillan, le secteur financier et la société au sens large ont beaucoup à gagner à écouter les femmes. « Elles veulent agir de façon responsable dans leur engagement financier. Pour elles, la responsabilité sociale est plus importante que l’environnement. En 2025, 60 % de la richesse sera entre les mains des femmes. Je pense que, si nous pouvons diriger plus de capitaux vers les femmes, nous construirons un monde meilleur. C’est pourquoi il est si important de faire entendre leur voix dans le monde de la finance. »

Les conseils de Tamara

Créer un changement durable,  voir les choses en grand, tout faire pour que cela se réalise : telles  sont les motivations qui ont guidé Tamara Gillan depuis le début  de son parcours. Elle souhaite  mettre au service des entreprises ses connaissances, son expérience et ses relations. Elle est très fière de ce qu’a accompli le WealthiHer Network jusqu’ici et se montre très reconnaissante envers ses associés et ses associées en particulier. 

Quand on l’interroge sur les conseils qu’elle donnerait aux cheffes d’entreprise, elle est intarissable. « N’empruntez pas le chemin de la facilité ou de la sécurité. Maintenez votre cap pour le meilleur, croyez en vous et soyez résilientes car vous allez prendre beaucoup de coups et rencontrer de nombreux défis en tant que femmes. N’hésitez pas à demander de l’aide et à recruter les gens qui vous terrifient car c’est le moyen d’obtenir la crème de la crème. Pensez à vous accorder un peu de temps libre pour recharger vos batteries et nourrir votre inspiration. Il est essentiel de vous épanouir et de développer votre entreprise. Et, naturellement, suivez le conseil de mon père : “On est toujours récompensé de ses efforts.” »

 

(1) Processus par lequel un individu ou un groupe prend le contrôle des événements qui le concernent. C’est une sorte d’émancipation.