Clientèle privée Intermédiaires financiers

Devenir client

Vous êtes déjà client ? Nous vous invitons à contacter votre banquier privé. 
Vous n’êtes pas client mais aimeriez en savoir plus ? Merci de remplir le formulaire ci-dessous.

Contacts locaux

France : +33 (0) 1 42 14 20 00 (9h - 17h)
Luxembourg : +352 47 93 11 1 (8h30 - 18H00)
Monaco : +377 97 97 58 00 (9h/12h - 14h/17h)
Suisse : Genève au +41 22 819 02 02
et Zurich au +41 44 218 56 11 (8h30 - 17h30)

Vous souhaitez nous contacter au sujet de la protection de vos données personnelles ?

Merci de bien vouloir contacter le Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking France en envoyant un email à l'adresse suivante : protectiondesdonnees@societegenerale.fr.

Merci de bien vouloir contacter Bieneke Russon, Délégué à la Protection des Données de Société Générale Bank & Trust Luxembourg par téléphone : +352-47.93.93.11.5046 ou en envoyant un email à l'adresse suivante : lux.dpooffice@socgen.com.

Merci de bien vouloir contacter Julien Garnier, Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking Monaco en envoyant un email à l'adresse suivante : list.mon-privmonaco-dpo@socgen.com

Merci de bien vouloir contacter Omar Otmani, Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking Suisse en envoyant un email à l'adresse suivante : sgpb-gdpr.ch@socgen.com.

Vous souhaitez faire une réclamation ?

Merci de bien vouloir adresser votre réclamation à Société Générale Private Banking France en envoyant un email à : FR-SGPB-Relations-Clients@socgen.com ou un courrier à l'adresse suivante : 

Société Générale Private Banking France
Direction Commerciale
29 boulevard Haussmann CS 614
75421 Paris Cedex 9

Société Générale Private Banking France s’engage à accuser réception de votre réclamation dans un délai de dix jours ouvrables à compter de la date de sa réception et à vous apporter une réponse dans un délai de deux mois à compter de cette même date. Si nous ne sommes pas en mesure de respecter ce délai de 60 jours, vous en serez informé par courrier.
 

En dernier recours, vous pouvez saisir gratuitement, selon la nature de votre réclamation 

 

Le Médiateur auprès de Société Générale

Il s'engage à étudier votre dossier au vu de votre position et de celle de la banque, à apprécier les arguments des parties et à prendre une décision fondée sur l'équité. Le Médiateur vous répondra directement dans un délai maximum de deux mois.

Vous pouvez saisir le Médiateur auprès de Société Générale par voie électronique sur le site internet du Médiateur : mediateur.societegenerale.fr ou en adressant un courrier à l’adresse suivante :

Le Médiateur auprès de Société Générale
17 cours Valmy
92987 Paris La Défense Cedex 7

 

Le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers

Vous pouvez saisir le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers en adressant un courrier à l’adresse suivante :

Le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers
17 Place de la Bourse
75082 Paris Cedex 2

 

Le Médiateur des Assurances

Vous pouvez saisir le Médiateur des Assurances : ses coordonnées doivent être mentionnées aux termes de votre contrat d’assurance.

Afin d’assurer un traitement optimal de vos demandes, toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée à l'adresse suivante :

Service réclamations Banque privée
11, Avenue Emile Reuter
L-2420 Luxembourg

La Banque s’engage à accuser réception de votre demande dans les 10 jours suivant sa date de réception et à vous apporter une réponse dans un délai maximum de 30 jours à compter de sa réception. Si votre demande devait nécessiter un délai de traitement supplémentaire (recherches complexes…), nous vous en informerons endéans ce même délai de 30 jours.

Dans  l’hypothèse où la réponse qui vous est apportée ne correspondrait pas à vos attentes, nous vous informons de la possibilité :

En premier lieu, d’adresser à la Direction de Société Générale Bank & Trust en charge du traitement des réclamations, votre demande à l’adresse suivante :

Secrétariat Général de Société Générale Bank & Trust
11, Avenue Emile Reuter
L-2420 Luxembourg

En second lieu, si la réponse de la Direction en charge du traitement des réclamations ne permet pas de clore la réclamation, de disposer de la faculté de saisir l’Autorité de tutelle de SGBT, la Commission de Surveillance du Secteur Financier (CSSF) :

Par courrier : 283, Route d’Arlon L-1150 Luxembourg
Par courriel : direction@cssf.lu

Afin d’assurer un traitement optimal de vos demandes, toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée soit par e-mail à l’adresse suivante : servicequalite.privmonaco@socgen.com ou par courrier à notre service dédié :

Societe Generale Private Banking Monaco
Middle Office – Service Réclamation 
11 avenue de Grande Bretagne 
98000 Monaco

La Banque s’engage à accuser réception de votre demande dans les 2 jours suivants sa date de réception et à vous apporter une réponse dans un délai maximum de 10 jours à compter de sa réception. Si votre demande devait nécessiter un délai de traitement supplémentaire (recherches complexes…), nous vous en informerons endéans ce même délai de 30 jours. 

Dans l’hypothèse où la réponse qui vous est apportée ne correspondrait pas à vos attentes, nous vous informons de la possibilité d’adresser à la Direction de Société Générale Private Banking Monaco en charge du traitement des réclamations, votre demande à l’adresse suivante : 

Secrétariat Général de Societe Generale Private Banking Monaco 
11 avenue de Grande Bretagne
98000 Monaco

Toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée par messagerie électronique à l’adresse suivante : sgpb-reclamations.ch@socgen.com.

Les clients peuvent également avoir recours à l’Ombudsman des banques suisses dont les coordonnées figurent sur le site www.bankingombudsman.ch

 

Comment prendre en compte la thématique climatique dans ses investissements ?

Claire Douchy Responsable RSE pour Société Générale Private Banking France interroge Petra Besson Fencikova Responsable de l’investissement ESG de la société de gestion Société Générale Private Wealth Management(1) et Edouard Bouteau Gérant de portefeuille au sein de la société de gestion SG 29 Haussmann(2). Tous deux viennent de lancer une stratégie d’investissement climat.

La thématique du climat a été ces derniers mois l’un des sujets les plus médiatisés et la crise sanitaire que nous vivons vient questionner avec encore plus d’acuité la durabilité de nos modes de production et de consommation. Si les gouvernements ont montré la voie dans cette transition, les entreprises et les investisseurs jouent aussi un rôle important.

Les gaz à effet de serre(3) (GES) jouent un rôle essentiel dans la régulation du climat. Sans eux, la température moyenne sur Terre serait de - 18 °C au lieu de + 15 °C (voir schéma ci-dessous). Toutefois, depuis le XIXe siècle, l’activité humaine a considérablement accru la quantité de GES présents dans l’atmosphère. Cela a pour conséquence la modification de l’équilibre climatique naturel qui se traduit par un réchauffement général de la surface terrestre et des océans. La température moyenne mondiale a ainsi augmenté de 1,2°C depuis la période préindustrielle (1850-1900) selon l’Organisation météorologique mondiale(4).

Les effets de ce réchauffement peuvent être constatés sur l’ensemble de la planète : incendies, périodes de sécheresse, événements climatiques extrêmes etc. Les scientifiques ont mis depuis longtemps en évidence les risques qui pèsent sur nos équilibres sociaux et économiques et donc l’urgence qu’il y a de favoriser une économie moins émissive en GES. Les agents économiques sont donc exposés à des risques physiques mais aussi des risques de transition (modification des réglementations, incidence sur la valorisation des actifs, etc…) qu’il est important de prendre en compte lorsqu’on parle d’investissements.

 

Claire Douchy : Pétra, en tant que Gérante, comment intégrez-vous ces problématiques ?

Pétra Besson Fencikova : Si les Etats prennent des engagements dans la lutte contre le changement climatique, via la signature d’accords tels que la COP (Conférences des Parties), les entreprises jouent un rôle essentiel. Pour atteindre les objectifs de l’Accords de Paris(5) tous les secteurs économiques doivent entamer une mutation à commencer par les secteurs qui concentrent 90% des émissions mondiales de GES : l’énergie, l’industrie, les transports(6). Ces adaptations de décarbonisation des processus industriels, de transport, de l’agriculture impliquent des investissements massifs. Les opportunités sont donc nombreuses pour les investisseurs. Je pense par exemple aux entreprises qui développent des technologies d’efficience énergétique ou qui sont positionnées sur la rénovation énergétique des bâtiments, avec le recours à des systèmes efficaces pour produire du chauffage et limiter la consommation d’énergie. Les entreprises impliquées dans la chaîne des valeurs des énergies renouvelables bénéficient également de nouveaux flux des investissements, car  la part de ces énergies doit significativement augmenter dans le mix énergétique. Le secteur alimentaire également, qui doit relever le défi de nourrir la population mondiale tout en préservant le climat et la biodiversité, recèle aussi des opportunités d’investissement. Par exemple, avec le développement de nouvelles sources de nutrition durable telles sur des substituts aux protéines de viande, ou encore l’optimisation des exploitations agricoles grâce au numérique. Enfin, la gestion des déchets contribue à l’atténuation au changement climatique. Des entreprises spécialisées dans cette activité mettent en œuvre des innovations de rupture dans le recyclage et promeuvent l’économie circulaire.

 

 

Claire Douchy : Sur le secteur des énergies renouvelables plus précisément, quel est votre avis de gérant Edouard ?

Edouard Bouteau : C’est un secteur qui recèle énormément d’opportunités car il est en forte croissance : La demande d’électricité va continuer à augmenter fortement car elle permet de remplacer l’utilisation des combustibles fossiles dans de nombreux domaines ; mais encore faut-il que cette électricité soit créée à partir de sources décarbonées. Pour atteindre l'objectif de l’Accord de Paris, les émissions mondiales de GES doivent chuter de 25 % à l'horizon 2030 et de 65 % à l'horizon 2050 par rapport au niveau actuel(7), c’est considérable et source de croissance et d’innovation : Les énergies renouvelables et hydroélectriques sont l’une des solutions. Elles représentaient en 2019 11% de la consommation d’énergie primaire dans le monde comme on peut le voir dans le graphique ci-dessous

Selon l’agence internationale de l’énergie(8), pour rejoindre un scénario durable compatible avec l’accord de Paris, il faudrait que ce taux passe à 35% soit une croissance annuelle considérable de ce secteur. Du côté des innovations je pense à l’hydrogène ou au gaz naturel renouvelable mais également aux entreprises qui développent des solutions de stockage d’électricité ou d’efficience énergétique.

 

Claire Douchy : Pétra, que dites-vous à ceux qui souhaiteraient intégrer les enjeux climatiques au cœur de leurs investissements et ne savent pas par où commencer ?  

Petra Besson Fencikova : Je leur dis d’abord que les sujets climatiques sont déjà pris en compte dans les solutions d’investissement responsables multi-sectorielles qui couvrent tous les secteurs économiques:  en effet parmi les critères extra-financiers retenus il y a celui de l’environnement qui prend notamment en compte les émissions de CO2 de l’entreprise et de ses produits, la gestion du capital naturel, les opportunités de développement des solutions environnementales ou encore la gestion des déchets. Et ensuite s’ils le souhaitent, je les inviterais à étudier les fonds plus spécialisés sur des stratégies spécifiquement orientées climat, avec la conscience que ces stratégies ne couvrent pas tous les secteurs économiques mais seulement ceux qui apportent des réelles solutions à la lutte ou l’adaptation au changement climatique.

 


Votre Banquier Privé se tient à votre disposition pour en savoir plus sur les solutions d’investissement durable proposées par Société Générale Private Banking.


(1) SGPWM est une société anonyme de droit luxembourgeois inscrite au registre de commerce et des sociétés de Luxembourg sous le numéro B 60.963, ayant son siège social au 11 Avenue Emile Reuter, L- 2420 Luxembourg, Grand-Duché de Luxembourg et ayant pour numéro de TVA LU23479311. (https://sgpwm.societegenerale.com/fr/tools/informations-legales/)

(2) Agréée par l’AMF en 2006, SG 29 Haussmann, filiale de la Société Générale, est la société de gestion dédiée à la gestion des avoirs de la clientèle privée. SG 29 Haussmann gère plus de 7,9 milliards d’actifs au 31 décembre 2020. L’équipe de gestion est composée d’une vingtaine de gérants expérimentés. Elle s’appuie sur le réseau mondial de Société Générale Private Banking, composé de 350 professionnels de l’investissement implantés dans le monde. sg29haussmann.societegenerale.fr/fr/informations-legales/

(3) Voir site « notre environnement.gouv.fr »

(4) Changement climatique en 2020 : des indicateurs et des effets de plus en plus alarmants, 19 avril 2021 :  public.wmo.int/fr/medias/communiqu%C3%A9s-de-presse/changement-climatique-en-2020-des-indicateurs-et-des-effets-de-plus-en.

(5) L'Accord de Paris est un traité international juridiquement contraignant sur les changements climatiques. Il a été adopté par 196 Parties lors de la COP 21 à Paris, le 12 décembre 2015 et est entré en vigueur le 4 novembre 2016.- https://unfccc.int/fr/processus-et-reunions/l-accord-de-paris/l-accord-de-paris#:~:text=L'accord%20de%20Paris%20est,contraignant%20sur%20les%20changements%20climatiques.&text=Son%20objectif%20est%20de%20limiter,par%20rapport%20au%20niveau%20pr%C3%A9industriel

(6) Source :https://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/edition-numerique/chiffres-cles-du-climat/7-repartition-sectorielle-des-emissions-de

(7) Selon le rapport « Global Energy and Climate Outlook 2018 » de l'Union européenne.

(8) Source : www.iea.org/reports/key-world-energy-statistics-2021/outlook

Vous souhaitez approfondir ces sujets avec nous ?

AVERTISSEMENT GENERAL :

Société Générale Private Banking est la ligne métier du Groupe Société Générale opérant à travers son siège au sein de Société Générale S.A. et de départements, succursales ou filiales, localisés sur les territoires mentionnés ci-après, agissant sous la marque « Société Générale Private Banking » et distributeurs du présent document.

Le présent document, de nature publicitaire, n’a pas de valeur contractuelle. Son contenu n’est pas destiné à fournir un service d’investissement, il ne constitue ni un conseil en investissement ou une recommandation personnalisée sur un produit financier, ni un conseil ou une recommandation personnalisée en assurance, ni une sollicitation d’aucune sorte, ni un conseil juridique, comptable ou fiscal de la part d’une quelconque entité relevant de Société Générale Private Banking.

Les informations contenues sont données à titre indicatif, peuvent être modifiées sans préavis, et visent à communiquer des éléments pouvant être utiles à une prise de décision. Les informations sur les performances passées éventuellement reproduites ne garantissent en aucun cas les performances futures.

Les banquiers privés des entités Société Générale Private Banking sont à la disposition des investisseurs potentiels pour leur fournir de plus amples informations sur les déclinaisons, au sein de l’entité Société Générale Private Banking concernée, de la thématique présentée dans ce document.

Le présent document est confidentiel, destiné exclusivement à la personne qui le consulte, et ne peut être ni communiqué ni porté à la connaissance de tiers, ni reproduit totalement ou partiellement, sans accord préalable et écrit de l’entité Société Générale Private Banking concernée.

Aucune entité relevant de Société Générale Private Banking ne peut en aucun cas être tenue responsable pour toute décision prise par un investisseur sur la base des seules informations contenues dans ce document.

Le groupe Société Générale maintient effective une organisation administrative prenant toutes les mesures nécessaires pour identifier, contrôler et gérer les conflits d’intérêts. A cet effet, les entités Société Générale Private Banking ont mis en place une politique de gestion des conflits d’intérêts permettant de gérer et prévenir les conflits d’intérêts. Pour plus de détails, les clients de Société Générale Private Banking peuvent se reporter à la politique de gestion des conflits d'intérêts disponible sur simple demande auprès de leur banquier privé.

Société Générale Private Banking a également mis en place une politique de traitement des réclamations formulées par ses clients, disponible sur simple demande auprès de leur banquier privé ou sur le site Internet de Société Générale Private Banking.

AVERTISSEMENTS SPÉCIFIQUES PAR JURIDICTION

France : Sauf indication contraire expresse, le présent document est publié et distribué par Société Générale, banque française autorisée et supervisée par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution, sise 4, place de Budapest, CS 92459, 75436 Paris Cedex 09, sous la supervision prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE ») et enregistrée auprès de l’ORIAS en qualité d’intermédiaire en assurance sous le numéro 07 022 493 orias.fr. Société Générale est une société anonyme française au capital de 1 046 405 540 euros au 1er février 2022, dont le siège social est situé 29, boulevard Haussmann, 75009 Paris, et dont le numéro d'identification unique est 552 120 222 R.C.S. Paris. De plus amples détails sont disponibles sur demande ou sur www.privatebanking.societegenerale.com. 

Luxembourg : Le présent document est distribué au Luxembourg par Société Générale Luxembourg, société anonyme enregistrée auprès du registre de commerce et des sociétés de Luxembourg sous le numéro B 6061 et établissement de crédit autorisé et régi par la Commission de Surveillance du Secteur Financier (« CSSF »), sous la supervision prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »), et dont le siège social est sis 11, avenue Émile Reuter – L 2420 Luxembourg.  De plus amples détails sont disponibles sur demande ou sur www.societegenerale.lu. Aucune décision d’investissement quelle qu’elle soit ne pourrait résulter de la seule lecture de ce document. Société Générale Luxembourg n’accepte aucune responsabilité quant à l’exactitude ou autre caractéristique des informations contenues dans ce document. Société Générale Luxembourg n’accepte aucune responsabilité quant aux actions menées par le destinataire de ce document sur la seule base de ce dernier, et Société Générale Luxembourg ne se présente pas comme fournissant des conseils, notamment en ce qui concerne les services d’investissement. Les opinions, points de vue et prévisions exprimées dans le présent document (y compris dans ses annexes) reflètent les opinions personnelles de l’auteur/des auteurs et ne reflètent pas les opinions d’autres personnes ou de Société Générale Luxembourg, sauf indication contraire. Ce document a été élaboré par Société Générale.  La CSSF n’a procédé à aucune analyse, vérification ou aucun contrôle sur le contenu du présent document.  

Monaco : Le présent document est distribué à Monaco par Société Générale Private Banking (Monaco) S.A.M., sise 11 avenue de Grande Bretagne, 98000 Monaco, Principauté de Monaco, régie par l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution et la Commission de Contrôle des Activités Financières. Les produits financiers commercialisés à Monaco peuvent être réservés à des investisseurs qualifiés conformément aux dispositions de la loi n° 1.339 du 07/09/2007 et de l’Ordonnance Souveraine n° 1.285 du 10/09/2007.  De plus amples détails sont disponibles sur demande ou sur www.privatebanking.societegenerale.com.

Suisse : Le présent document est distribué en Suisse par SOCIETE GENERALE Private Banking (Suisse) SA (« SGPBS »), dont le siège se trouve à la rue du Rhône 8, CH-1204 Genève.  SGPBS est une banque autorisée par l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (« FINMA »). Les placements collectifs et les produits structurés ne peuvent être offerts que conformément à la Loi fédérale sur les placements collectifs de capitaux (Loi sur les placements collectifs, LPCC) du 23 juin 2006 respectivement les Directives de l’Association suisse des banquiers (ASB) concernant l’information des investisseurs sur les produits structurés.  De plus amples détails sont disponibles sur demande auprès de SGPBS ou sur www.privatebanking.societegenerale.com. 

Le présent document n’est pas distribué par les entités du groupe Kleinwort Hambros qui agissent sous la marque « Kleinwort Hambros » au Royaume-Uni (SG Kleinwort Hambros Bank Limited), à Jersey et Guernesey (SG Kleinwort Hambros Bank (CI) Limited) et à Gibraltar (SG Kleinwort Hambros Bank (Gibraltar) Limited). En conséquence, les informations communiquées et les éventuelles offres, activités et informations patrimoniales et financières présentées ne concernent pas ces entités et peuvent ne pas être autorisées par ces entités ni adaptées sur ces territoires. De plus amples informations sur les activités des entités de la banque privée de Société Générale situées sur les territoires du Royaume-Uni, des îles anglo-normandes et de Gibraltar, incluant des informations complémentaires de nature légale et réglementaire, sont disponibles sur www.kleinworthambros.com

Claire Douchy Responsable des offres philanthropiques et ISR Société Générale Private Banking