Clientèle privée Intermédiaires financiers

Devenir client

Vous êtes déjà client ? Nous vous invitons à contacter votre banquier privé. 
Vous n’êtes pas client mais aimeriez en savoir plus ? Merci de remplir le formulaire ci-dessous.

Contacts locaux

France : +33 (0) 1 42 14 20 00 (9h - 17h)
Luxembourg : +352 47 93 11 1 (8h30 - 18H00)
Monaco : +377 97 97 58 00 (9h/12h - 14h/17h)
Suisse : Genève au +41 22 819 02 02
et Zurich au +41 44 218 56 11 (8h30 - 17h30)

Vous souhaitez nous contacter au sujet de la protection de vos données personnelles ?

Merci de bien vouloir contacter le Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking France en envoyant un email à l'adresse suivante : protectiondesdonnees@societegenerale.fr.

Merci de bien vouloir contacter Bieneke Russon, Délégué à la Protection des Données de Société Générale Bank & Trust Luxembourg par téléphone : +352-47.93.93.11.5046 ou en envoyant un email à l'adresse suivante : lux.dpooffice@socgen.com.

Merci de bien vouloir contacter Julien Garnier, Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking Monaco en envoyant un email à l'adresse suivante : list.mon-privmonaco-dpo@socgen.com

Merci de bien vouloir contacter Omar Otmani, Délégué à la Protection des Données de Société Générale Private Banking Suisse en envoyant un email à l'adresse suivante : sgpb-gdpr.ch@socgen.com.

Vous souhaitez faire une réclamation ?

Merci de bien vouloir adresser votre réclamation à Société Générale Private Banking France en envoyant un email à : FR-SGPB-Relations-Clients@socgen.com ou un courrier à l'adresse suivante : 

Société Générale Private Banking France
Direction Commerciale
29 boulevard Haussmann CS 614
75421 Paris Cedex 9

Société Générale Private Banking France s’engage à accuser réception de votre réclamation dans un délai de dix jours ouvrables à compter de la date de sa réception et à vous apporter une réponse dans un délai de deux mois à compter de cette même date. Si nous ne sommes pas en mesure de respecter ce délai de 60 jours, vous en serez informé par courrier.
 

En dernier recours, vous pouvez saisir gratuitement, selon la nature de votre réclamation 

 

Le Médiateur auprès de Société Générale

Il s'engage à étudier votre dossier au vu de votre position et de celle de la banque, à apprécier les arguments des parties et à prendre une décision fondée sur l'équité. Le Médiateur vous répondra directement dans un délai maximum de deux mois.

Vous pouvez saisir le Médiateur auprès de Société Générale par voie électronique sur le site internet du Médiateur : mediateur.societegenerale.fr ou en adressant un courrier à l’adresse suivante :

Le Médiateur auprès de Société Générale
17 cours Valmy
92987 Paris La Défense Cedex 7

 

Le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers

Vous pouvez saisir le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers en adressant un courrier à l’adresse suivante :

Le Médiateur de l’Autorité des Marchés Financiers
17 Place de la Bourse
75082 Paris Cedex 2

 

Le Médiateur des Assurances

Vous pouvez saisir le Médiateur des Assurances : ses coordonnées doivent être mentionnées aux termes de votre contrat d’assurance.

Afin d’assurer un traitement optimal de vos demandes, toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée à l'adresse suivante :

Service réclamations Banque privée
11, Avenue Emile Reuter
L-2420 Luxembourg

La Banque s’engage à accuser réception de votre demande dans les 10 jours suivant sa date de réception et à vous apporter une réponse dans un délai maximum de 30 jours à compter de sa réception. Si votre demande devait nécessiter un délai de traitement supplémentaire (recherches complexes…), nous vous en informerons endéans ce même délai de 30 jours.

Dans  l’hypothèse où la réponse qui vous est apportée ne correspondrait pas à vos attentes, nous vous informons de la possibilité :

En premier lieu, d’adresser à la Direction de Société Générale Bank & Trust en charge du traitement des réclamations, votre demande à l’adresse suivante :

Secrétariat Général de Société Générale Bank & Trust
11, Avenue Emile Reuter
L-2420 Luxembourg

En second lieu, si la réponse de la Direction en charge du traitement des réclamations ne permet pas de clore la réclamation, de disposer de la faculté de saisir l’Autorité de tutelle de SGBT, la Commission de Surveillance du Secteur Financier (CSSF) :

Par courrier : 283, Route d’Arlon L-1150 Luxembourg
Par courriel : direction@cssf.lu

Afin d’assurer un traitement optimal de vos demandes, toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée soit par e-mail à l’adresse suivante : servicequalite.privmonaco@socgen.com ou par courrier à notre service dédié :

Societe Generale Private Banking Monaco
Middle Office – Service Réclamation 
11 avenue de Grande Bretagne 
98000 Monaco

La Banque s’engage à accuser réception de votre demande dans les 2 jours suivants sa date de réception et à vous apporter une réponse dans un délai maximum de 10 jours à compter de sa réception. Si votre demande devait nécessiter un délai de traitement supplémentaire (recherches complexes…), nous vous en informerons endéans ce même délai de 30 jours. 

Dans l’hypothèse où la réponse qui vous est apportée ne correspondrait pas à vos attentes, nous vous informons de la possibilité d’adresser à la Direction de Société Générale Private Banking Monaco en charge du traitement des réclamations, votre demande à l’adresse suivante : 

Secrétariat Général de Societe Generale Private Banking Monaco 
11 avenue de Grande Bretagne
98000 Monaco

Toute réclamation auprès de notre établissement peut être adressée par messagerie électronique à l’adresse suivante : sgpb-reclamations.ch@socgen.com.

Les clients peuvent également avoir recours à l’Ombudsman des banques suisses dont les coordonnées figurent sur le site www.bankingombudsman.ch

 

Le Père Noël nous a laissé un cadeau inattendu : deux petits enseignements !

La finance comportementale se définit par l’application de la psychologie à la finance : elle se distingue ainsi de la théorie financière classique, en considérant les individus non pas comme des êtres purement rationnels, mais influencés par leurs émotions ou encore par les biais de raisonnement.

Le mois de décembre et son incontournable figure - le Père Noël – sont maintenant derrière nous ! Indépendamment des présents déposés dans nos souliers, il nous offre un parallèle ludique avec quelques-unes des tendances polluant nos décisions.

Un choix de couleur important…

Impossible le mois dernier de ne pas avoir l’œil attiré par un Père-Noël décliné sous des formes bien diverses (déguisements, peluches, affiches…) et systématiquement rouges vifs… Un choix de couleur important dans de nombreux domaines et notamment en Chine où le rouge est synonyme de prospérité et qui peut même influencer certains de nos actes de gestion. 

Ainsi, une étude(1) nous enseigne notamment que nous réduisons de 20% notre acceptation du risque de perte lorsque celui-ci est exprimé en rouge, couleur usuelle du danger ! Autre effet de la couleur, nous sommes davantage pessimistes sur la performance future d’un titre quand les performances négatives passées sont exprimées en rouge (14.8% de propension en moins) ! Les expériences menées avec le jaune et le bleu (deux couleurs perçues par notre cerveau comme autant différentes du noir que le rouge) confirment que seule la couleur du Père-Noël est en cause !

Si le biais de cadrage, qui se définit par l’influence du mode de présentation sur la décision, fait généralement référence aux arguments avancés, cette étude ouvre un nouveau pan : elle nous sensibilise aux influences liées non pas à la présentation du fond, mais à celle de la forme. L’impact de la forme sur nos prises de décisions financières est certainement à garder en tête au moment où la société évolue de plus en plus vers une communication visuelle, à grands renforts d’images et de vidéos !

… mais une croyance proche de celles qui persistent à l’âge adulte !

Le domaine de la recherche étant sans limite, il existe quelques études cherchant à expliquer pourquoi les adultes encouragent les enfants à croire au Père Noël(2) mais surtout l’une(3) démontrant rationnellement - si besoin était ! - que 350 000 tonnes de cadeaux voyageant à 650 miles par seconde (soit près de 4 milliards de kilomètres/heure) impliquent une pression trop forte sur les épaules du héros de nos plus jeunes !

Si les enfants trouvent un certain bonheur dans la croyance au Père Noël, d’autres croyances (erronées ou vraies) affectent également les moins jeunes. Deux études de 1982 et 2010(4) concluent ainsi que plus de 50% des étudiants ne remettent pas en cause le résultat donné par une calculatrice - faisant autorité - préalablement truquée pour l’expérience, après sept réponses erronées à des problèmes faciles !

Nous nous accrochons facilement aux croyances lors de nos prises de décision : à l’inverse d’une simple information, la croyance est ancrée en nous et s’impose comme une évidence sans être remise en cause. Les conséquences des croyances usuelles (pleine efficience des marchés, idées préconçues sur les classes d’actifs, certitudes sur la bonne allocation…) dans les décisions financières sont nombreuses : elles vont du « simple » risque d’arnaque (croyance dans des placements « miraculeux »), à celui de bulles ou de krachs (croyances collectives), en passant par des décisions individuelles erronées. N’hésitons donc pas à nous questionner et à remettre en cause ce qui nous semble évident !

Merci au Père Noël d’avoir cru en moi de de m’avoir laissé écrire sur sa tenue et sur la croyance qu’il suscite.

 


(1) « Visual Finance: The Pervasive Effects of Red on Investor Behavior »   

(2) "Contribution à une théorie de l'abandon des croyances : la fin du Père Noël", Gérald Bronner, 2004

(3) “Is there a Santa Claus?” by Richard Waller published in January 1990 in Spy Magazine 

(4) Electronic Bullies », Lois Timnick, February 1982 and “The Authority of the Calculator in the Minds of College Students” by  Bob Glasgow et Barbara J. Reys, 2010


AVERTISSEMENT :

Le présent document, de nature publicitaire, n’a pas de valeur contractuelle. Son contenu n’est pas destiné à fournir un service d’investissement, il ne constitue ni un conseil en investissement ou une recommandation personnalisée sur un produit financier, ni un conseil ou une recommandation personnalisée en assurance, ni une sollicitation d’aucune sorte, ni un conseil juridique, comptable ou fiscal la part d’une quelconque entité relevant de Société Générale Private Banking.

Les informations contenues sont données à titre indicatif, peuvent être modifiées sans préavis, et visent à communiquer des éléments pouvant être utiles à une prise de décision. Les informations sur les performances passées éventuellement reproduites ne garantissent en aucun cas les performances futures.

Avant toute souscription d'un service d’investissement, d'un produit financier ou d’un produit d’assurance, l’investisseur potentiel (i) doit prendre connaissance de l’ensemble des informations contenues dans la documentation détaillée du service ou produit envisagé (prospectus, règlement, statuts, document intitulé « informations clés pour l’investisseur », Term sheet, notice d’information, conditions contractuelles, …), notamment celles liées aux risques associés; et (ii) consulter ses conseils juridiques et fiscaux pour apprécier les conséquences juridiques et le traitement fiscal du produit ou service envisagé. Son banquier privé est également à sa disposition pour lui fournir de plus amples informations, déterminer avec lui s’il est éligible au produit ou service envisagé qui peut être soumis à des conditions, et s’il répond à ses besoins.  En conséquence, aucune entité relevant de Société Générale Private Banking ne peut en aucun cas être tenue responsable pour toute décision prise par un investisseur sur la base des seules informations contenues dans ce document.

Le présent document est confidentiel, destiné exclusivement à la personne à laquelle il est remis, et ne peut être ni communiqué ni porté à la connaissance de tiers, ni reproduit totalement ou partiellement, sans accord préalable et écrit de Société Générale Private Banking. Pour de plus amples informations, cliquez ici.

Édouard Camblain Responsable projets stratégiques et développement